Périple Asiatico-australien 2010

Postez ici vos reports de trip en dehors de vos spots habituels, vos voyages et vos découvertes

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar vanvans40 » Mar Mar 08, 2011 16:05

A mon avis, la connection avec Bali risque de faire mal... Pas sur que tu aimes après avoir vécu tout ca...
Avatar de l’utilisateur
vanvans40
 
Messages: 294
Enregistré le: Lun Nov 02, 2009 13:42

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar coxos » Mar Mar 08, 2011 21:41

vanvans40 a écrit:A mon avis, la connection avec Bali risque de faire mal... Pas sur que tu aimes après avoir vécu tout ca...



Bon je profite du commentaire de VansVans40 pour faire ma transition. Pourquoi Bali ? C’est plus que balisé, facile et pas vraiment dans l’esprit de mon voyage. Seulement je suis un surfer et Bali reste une des mecques du surf mondial et j’ai ce besoin inexplicable d’y aller et de surfer ces vagues mythiques en sachant d’avance que je risque d’être déçu. J’avais déjà vu l’Indonésie musulmane et profonde à Java il y a quelques années, du coup je voulais voir Bali censé être radicalement différent . Dans mon esprit je m’attendais un peu à un trouver un paradis perdu, détruit par le tourisme de masse.

J’ai tout entendu sur Bali et il y a les inconditionnels, les déçus et les vieux de la vieille adeptes du « c’était mieux avant… » mais qui reviennent quand même. L’idée de départ était : éviter à tout prix Kuta, profiter des vagues du Bukit et puis tracer sur Lombok voir plus si c’est possible. Le truc c’est que mon frère (alias Lutincalvaire sur ce forum) à décidé de venir me rejoindre pour cette étape indonésienne. On est arrivé en décalé et du coup on était un peu short en temps pour faire un saut sur Lombok sans se prendre la tête.

J’ai du mal à écrire sur Bali parce que malgré sa petite taille il y a plusieurs Bali et ils sont vraiment différents. Kuta la beauf écoeurante, La côte Est et ses resorts trop cher pour touristes friqués, puis il y a le Bukit. 100% surf mais là aussi tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Certains on besoin d’une piscine et d’un room service alors que d’autres (comme moi) préfèrent être sur la falaise de Bingin avec une vue imprenable sur les spots mais avec un confort précaire.


Autant le dire tout de suite j’ai trouvé Bali assez conforme à ce à quoi je m’attendais à part trois trucs : Kuta est encore pire que ce l’image (pas glorieuse) que j’en avais, j’ai pas compris l’intérêt d’Ubud et j’ai été surpris du développement de l’île et ce qui va avec, circulation et pollution. Du côté positif je trouve ça bien que le tourisme booste l’économie de l’île et ça à l’air de bénéficier un minimum aux locaux. Les prix par contre sont boostés par les occidentaux qui viennent pour dix jours et dépensent sans regarder du coup c’est vraiment cher comparé au reste de l’asie du sud-est (Thailande par exemple) et parfois j’avais vraiment le sentiment d’être un gros crevard à négocier. On se retrouve parfois à acheter une bouteille d’eau minérale à 1-1,5 € alors que c’est le prix pour louer une moto pour un jour.

Bref complètement à la ramasse financièrement après plus de 4 mois sur la route, j’ai été obligé de faire gaffe. Du coup pour tenir avec mon budget je vais écumer les coins à locaux. Pendant un mois je vais faire le tour de tous les bouibouis du bord de route. Et franchement c’était excellent, j’ai rencontré un paquet de locaux pas habitués a servir des occidentaux, j’ai amélioré mon indonésien et je me suis découvert une passion, le Nasi Campur. Le principe c’est du riz plus un assortiment d’accompagnements : poulet frit, œufs, curry, légumes, plus un tas de choses que je ne pourrais décrire. Une assiette complète pour moins de 1€ et avec sont lot de saveurs locales. J’ai du en tester 20 différents et j’ai pas été une seule fois malade.

Je suis arrivé à Bali avec une sorte de lassitude de se mettre la pression pour « voir des trucs », du coup niveau culturel je n’ai pas grand-chose à ramener. Par contre j’ai vu au contact de l’autochtone, ils sont plutôt sympas en général, même si je n’ai pas noté de différence majeure avec les autres pays du sud-est asiatique.

J’ai aimé :

- Les vagues
- Les routes tranquilles du Bukit
- Les warungs de Bingin
- Aller surfer en moto
- La vie de village de Bingin
- Les sentiers qui mènent à Bingin
- Les minuscules restos locaux
- L’ambiance reposante dans les warungs
- Les bali coffee et les pancakes à la banane, les Nasi campur
- Les bouteilles d’essences dans les bouteilles en verre au bord de route
- Les singes
- Les mamans qui posent leurs offrandes au petit matin

J’ai moins aimé :

- Kuta
- La circulation de malade
- Ubud (bus de japonais garé en bord de route pour prendre tous la même photo de la rizière en escalier)
- Localisme
- Parking payants
- Pression commerciales en tous genres en allant et en revenant du surf
- Tous les poseurs, il y a du Brice de Nice dans le coin.
- L’ambiance sur le pic de Bingin (je me suis fait taxé par un Français qui surfais en tennis ….)
- Pollution
- Voir les kids du coin prendre pour exemple les surfeurs occidentaux et pas toujours les bons. Genre à Bingin un jour parfait tous les gamins écoutez avec des grand yeux un australien de 120 kilos qui expliquait ses sorties à Kuta, quelles drogue il prenait (ses dents témoignaient que c’était pas du pipeau) et les détails de ses aventures sexuelles tarifés. Certes il avait un niveau de surf monstrueux mais bon merde.

Et le surf dans tout ça ? Mon mois a Bali spot par spot

Bingin

A part deux nuits sur Nusa Lembogan j’ai passé le reste du temps sur Bingin. Chaque spot de Bali a une ambiance différente. Bingin est particulier car l’accès est pas évident, du coup pas mal de surfers ne surfent que cette vague. Quand la marée est haute c’est farci de débutants et dès que la marée baisse des hordes de surfers plus expérimentés accourent depuis leurs bungalows, du coup le spot peut passer de vide à surpeuplé en 10 min. J’ai été très déçu par ce spot, la vague est parfaite mais gâché par des locaux peu partageurs et des visiteurs morts de faim. Il y bien sur moyen de passer entre les mailles du filet et chopper quelques bonnes vagues, mais pour moi Bingin est autant une machine à tube qu’une machine à frustration. Sinon il y a un côté village assez marrant, et en y restant assez longtemps on comprend comment ça marche, le business, la politique, les histoires, les ragots etc … Moi j’ai bien aimé.

bukit depuis le warung a bingin
Image

bingin depuis le lit :shock:
Image

terrasse du warung
Image

fin de soiree "poster" sur Bingin
Image

Image

Banana pancake, le rituel du matin
Image

Le cout de la perfection 1
Image

Impossible

Pareil j’ai scruté le spot depuis ma terrasse pendant un mois et 95% du temps la belle porte bien son nom. Je l’ai surfé deux fois. La première j’ai pris deux des plus belles vagues de ma vie, un rush de 400m++ sur des vagues de 2M++. Je suis jamais allé aussi vite et aussi longtemps sur une vague. La seconde je me suis fait balayé sur le reef en rentrant à l’eau, puis une fois au pic le vent à tourné et tout gaché en moins de 5 min.

sunset sur la belle impossible
Image

Image

Padang-Padang

C’est pas évident de checker la vague du coup je traçais toujours vers Uluwatu mon premier amour balinais.

Uluwatu

Une foule plus étalé, 3-4 sections distinctes, toujours plus gros, ça été pour moi le coup de foudre. Ma première session à Racetrack à marée basse restera dans ma mémoire, de sacrés vagues et une belle punition sur le reef. A mon sens aucune autre vague Balinaise ne soutient la comparaison. Longueur, consistance, tube, variété de vagues, marche à toute les marées, la grotte magique, etc…
En plus mon frère a eu la même passion, du coup le choix du spot était facile.

ulu en images (et seules photos d'action de mon trip)
Image
Image

cette vague m'a crucifié sur le reef
Image

Resultat
Image

Image
Image

racetrack en fin de journée :amour:
Image
Image

Lutincalvaire en action
Image
Image
Image
Image

la grotte
Image

fin de journee sur une terasse a Uluwatu
Image

Spot du sud

J’ai surfé deux reefs différents sur la côte sud et par petit swell ils valent le détour. Pas grand monde à l’eau en plus.

Image

spot confidentiel au sud
Image

Shipwreck (Nusa Lembogan)

Une droite, enfin ! Un vrai bowl qui envoie des tubes ronds sur un reef pas sympa. Pas la plus photogénique mais belle à surfer. Je retiendrais une session à 5H du mat avec mon frère. Traversé un peu angoissante et interminable du lagon a 4h30 du mat. On a surfé en solo pendant une petite demie heure des vagues parfaites de 1 m 50. A deux avec son petit frère, c’était la session du trip pour moi.

Bateau local pour rallier Nusa Lembogan
Image

sunset
Image

photo rate de shipwreck, les paresseux se payent le bateau navette, tandis que les basques rament :lol: (20-30 min de rame)
Image


La surfmobylette !
Image

Trouve quelque part du cote d'Ubud, au milieu de nulle part :shock:
Image

Une belle vue du Bukit dans l'avion qui me ramène a la réalité :bye:
Image
Modifié en dernier par coxos le Mer Mar 09, 2011 09:41, modifié 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
coxos
 
Messages: 531
Enregistré le: Mar Déc 11, 2007 15:15

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar Occy17 » Mar Mar 08, 2011 21:45

magique ulu :amour:
la photo est tellement belle qu'elle méritait un aller retour sur le reef
c'est la récompense après la branlée :yess:
Team Pains Grillés
Avatar de l’utilisateur
Occy17
 
Messages: 2339
Enregistré le: Mar Déc 18, 2007 11:50
Localisation: Tonnay Charente (17), home spot : pas de home spot, vive les trips
Nombre de sessions: 1

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar coxos » Mar Mar 08, 2011 23:27

Occy17 a écrit:magique ulu :amour:
la photo est tellement belle qu'elle méritait un aller retour sur le reef
c'est la récompense après la branlée :yess:


Je ne regrette rien mais j'ai vraiment pris cher. Les coupures on été pénibles à gérer mais j'ai eu un soucis trois jours après. J'ai senti que mon dos avait un peu "bougé" en tapant, du coup en surfant les jours suivant j'ai eu de plus en plus mal au dos. 3 jour après j'étais complétement bloqué et j'ai du passer 5 jours entiers hors de l'eau. Pas facile quand tu vis en face des vagues.

Mais bon j'ai eu pas mal de soucis physiques a Bali et j'ai fini sur les rotules, mais ça valait le coup :D
Avatar de l’utilisateur
coxos
 
Messages: 531
Enregistré le: Mar Déc 11, 2007 15:15

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar GG85 » Mer Mar 09, 2011 08:18

Tes photos sont sublimes... que dire de plus ca fait vraiment réver :amour: Dur pour le coup de reef mais comme dit Occy, la photo en valait la peine... pour moi c'est poster encadré en bonne place dans le salon une photo pareille :lol:
Maître Jedi de TheNext
Avatar de l’utilisateur
GG85
 
Messages: 2945
Enregistré le: Mer Déc 05, 2007 19:52
Localisation: Bordeaux
Nombre de sessions: 0

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar =WAVE= » Mer Mar 09, 2011 10:11

JE viens de m'enfiler le report auw Amaldies, maintenant ton trip Asiatico-australien... Pfff franchement bravo ça fait vraiment, vraiment, vraiment réver !!
Avatar de l’utilisateur
=WAVE=
 
Messages: 654
Enregistré le: Jeu Avr 08, 2010 15:40
Localisation: Ain Sebaa - Casablanca / Maroc
Nombre de sessions: 40

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar Tibok » Jeu Mar 10, 2011 07:59

Cette vague est définitivement une de celle qui me fait le plus rêver !!! Même si la guerre au pic refroidi vite :roll:
Image
Pain grillé repwesent

http://www.surfrepotes.fr
Avatar de l’utilisateur
Tibok
Site Admin
 
Messages: 6228
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 21:52
Localisation: Pessac
Nombre de sessions: 0

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar soroli » Jeu Mar 10, 2011 08:22

Merci Coxos pour ce récit fabuleux ! :yess:
PS : les basques rament toujours ! Avant c'était pour la chasse à la baleine, maintenant c'est pour la chasse à la vague ... :wink:
Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine. En ce qui concerne l'univers, je n'ai pas encore acquis la certitude absolue. (Albert Einstein)
I surf because each session is a small piece of Life to share with Friends.
Avatar de l’utilisateur
soroli
 
Messages: 5954
Enregistré le: Mer Déc 30, 2009 13:43
Localisation: Les voyages forment la jeunesse ... ou ce qu'il en reste ...
Nombre de sessions: 0

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar Tibok » Jeu Mar 10, 2011 08:43

coxos a écrit:
photo rate de shipwreck, les paresseux se payent le bateau navette, tandis que les basques rament :lol: (20-30 min de rame)
Image




:lol: Je me rappelle une session là bas avec Zit ou malgré nos origines non basques nous avions traversé le lagon puis commencé une session de rêve... Peu à peu la houle rentrée et la passe s'est mis petit à petit à fermer aspirant l'eau du lagon et découvrant le reef au passage de chaque vague...

Les mecs avec nous venaient se faire récupérer par les bateaux et nous, nous en étions vraiment à nous demander comment nous allions rentrer... Grand moment de solitude quand il a fallu se jeter, se faire ramasser / touiller et prier pour ne pas trop morfler :lol:
Pain grillé repwesent

http://www.surfrepotes.fr
Avatar de l’utilisateur
Tibok
Site Admin
 
Messages: 6228
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 21:52
Localisation: Pessac
Nombre de sessions: 0

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar coxos » Jeu Mar 10, 2011 11:17

@ Tibok

Je confirme que Bingin est une vague assez folle et tres tres photogenique. Ca doit etre une des plus petites zone de take off du monde, ca fait bizzare d'etre epaule contre epaule au pic. Et pour avoir observe le spot pendant un mois, plus de 9 fois sur 10 c'est un local sur la bombe qui envoie un beau tube. Et puis quand j'ai eu des bombes j'etais souvent trop a l'interieur car c'etaot le seul moyen de chopper une prio, soit je me suis fait braque, soit j'etait tellement surpris que rien de tel arrive que je loupais le coche :flute:

Pour Shipwreck c'est vrai que cette passe est pas hyper rassurante, avec un gros courant. En essayant de l'eviter je me suis ramasser dans les pieux qui servent pour la culture d'algues, ils ont surgit de nulle part sous ma planche et ca a fait du degat et je me suis fait une belle peur. Sinon j'ai adore la vague.

@ Soroli

La rame pour aller surfer a Parlementia c'est la meilleure des ecoles pour la traverse de lagon :wink:
Avatar de l’utilisateur
coxos
 
Messages: 531
Enregistré le: Mar Déc 11, 2007 15:15

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar Tibok » Jeu Mar 10, 2011 11:33

Je crois que j'ai fais mon plus beau tube frontside à shipwreck :youpi:
Pain grillé repwesent

http://www.surfrepotes.fr
Avatar de l’utilisateur
Tibok
Site Admin
 
Messages: 6228
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 21:52
Localisation: Pessac
Nombre de sessions: 0

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar norton » Jeu Mar 10, 2011 18:58

Ca y est , je chiale !!!!
Je sais "qui veux ,peux" mais là quand même merde ...
Vivement l'essence à 4 dollards pour que les billets soient tels que plus personne ne parte :lol:
Marre de vos reports .
Je déconne mais p :censored: n ça fait mal
norton
 
Messages: 77
Enregistré le: Mer Déc 05, 2007 13:03

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar vanvans40 » Ven Mar 11, 2011 13:09

coxos a écrit:@ Tibok

Je confirme que Bingin est une vague assez folle et tres tres photogenique. Ca doit etre une des plus petites zone de take off du monde, ca fait bizzare d'etre epaule contre epaule au pic. Et pour avoir observe le spot pendant un mois, plus de 9 fois sur 10 c'est un local sur la bombe qui envoie un beau tube. Et puis quand j'ai eu des bombes j'etais souvent trop a l'interieur car c'etaot le seul moyen de chopper une prio, soit je me suis fait braque, soit j'etait tellement surpris que rien de tel arrive que je loupais le coche :flute:

Pour Shipwreck c'est vrai que cette passe est pas hyper rassurante, avec un gros courant. En essayant de l'eviter je me suis ramasser dans les pieux qui servent pour la culture d'algues, ils ont surgit de nulle part sous ma planche et ca a fait du degat et je me suis fait une belle peur. Sinon j'ai adore la vague.

@ Soroli

La rame pour aller surfer a Parlementia c'est la meilleure des ecoles pour la traverse de lagon :wink:


J'ai eu mes premiers tubes à Bali à Bingin. mais quelle horreur l'ambiance. Impossible de se détendre, on sort 9 fois sur 10 sur un sentiment de frustration incroyable d'avoir vu à quelques mètres de soit une telle perfection et de ne pas pouvoir en profiter! C'est clairement LE spot que je rêverai de surfer à 4 potes...
Avatar de l’utilisateur
vanvans40
 
Messages: 294
Enregistré le: Lun Nov 02, 2009 13:42

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar padyere » Ven Mar 11, 2011 19:32

coxos a écrit:@ Tibok

Je confirme que Bingin est une vague assez folle et tres tres photogenique. Ca doit etre une des plus petites zone de take off du monde, ca fait bizzare d'etre epaule contre epaule au pic.


Non.
Je te montrerai la zone de take-off la plus petite du monde, (rail contre rail, déjà vécu), suivi de la plus petite épaule du monde, sur une des plus courtes vagues du monde. Le spot "worldclass" d'à côté de chez moi!!!! Alors, hein, camembert ! :lol:
Les vagues les plus courtes sont les meilleures (proverbe de chez moi)
home, flat home !!
Avatar de l’utilisateur
padyere
 
Messages: 1127
Enregistré le: Ven Jan 11, 2008 09:42
Localisation: golfe de St Tropez

Re: Périple Asiatico-australien 2010

Messagepar zitoune » Ven Mar 11, 2011 22:42

je confirme que ça a l'air encore plus petit que bingin :wink:

Sinon vivement l'épisode suivant du report :camion:
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 12834
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

PrécédenteSuivante

Retourner vers Trips surf & voyages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité