Mes sessions au Maroc

Postez ici vos reports de trip en dehors de vos spots habituels, vos voyages et vos découvertes

Mes sessions au Maroc

Messagepar =WAVE= » Jeu Avr 08, 2010 19:00

Bonjour à tous,

Nouveau sur le forum, et chaleureusement accueillit, voilà qu'on me suggère de laisser mes derniers comptes rendus de sessions, je vous fais donc ici un copier coller de mes trois dernières mises à l'eau

Pour infos j'ai un petit niveau en surf alors prendre mes propos avec partimonie dans la mesure où mes impressions sont toutes subjectives, ce qui pourrait me parâitre gros ou insurfable serait sans doute pour certain d'entre vous de l'échauffement :)

Je n'ai pas non plus la qualité de narration de certain, mais j'espère que ça plaira quand même, je fais en général de mon mieux pour rendre mes récits interessants et faire retranscrire mes sensations, impressions etc... Bref vous mettre dans ma peau

Bref trêve de blablatages, voici mes comptes rendu (Que j'avais précédent écrit sur un autre forum)

Ha oui ça se passe au Maroc, plus ou moins dans la région de Casa/Rabat/El Jadida ou je suis installé depuis peu 8)

Ca c'était le 3 Mars dernier :

Petite joie du matin, je la poste ici.

Ca c'est la vue que j'ai depuis chez moi, histoire que vous vous imaginiez un peu :
Image

7h45, le réveil sonne, je me lève file prendre ma douche, m'habille etc... Avant de partir j'apprécie toujours quelques minutes la vu que j'ai depuis mon appart'.

Alors imaginez le même paysage, avec un éclairage matinal, un ciel très sombre sur la mer et un putain d’arc en ciel qui passe au dessus de la mosquée juste en face.

Je reste la à regarder la mer, et je vois se dessiner des lignes, juste à gauche du minerai, parallèles à l’horizon… Il y a une très forte houle qui frappe la côte ces derniers jours… Les lignes se lèvent et s’assombrissent chacune à leur tour, formant un pic au centre de chacune d’elles, qui blanchi au fur et à mesure qu’elles se rapprochent… Le vent offshore assez violent fait levé un nuage d’écume de plusieurs mètres au dessus des premières avant qu’elles d’abattent d’abord en leur centre, et de dérouler dans une symétrie parfaite à droite et à gauche… Je peux voir d’ici le souffle d’eau et d’air qui jailli du tube lorsque la vague se referme… Difficile à évaluer la taille de la vague à cette distance… Je pense 4m… Une image et des vagues dignes de celles qu’on peut voir dans les magasines… Superbe !!

J’ai pas pu m’empêcher de passer à la plage avant d’aller au boulot, histoires d’admirer le spectacle de plus près…

Dégouter de ne pas avoir d’appareil photo pour immortaliser ça…

Voilà voilà ça met de bonne humeur !! :)

Ca c'était le weekend du 6 et 7 Mars :

Allez j’vous raconte mon weekend !! :) Je vais essayer de rendre ça interessant, mais je suis pas aussi doué que Klems pour compter mes sessions surfs !!

Samedi on a prévu d’aller surfer à El-jadida, une petite ville à 100km au Sud de Casa. Levé 8h, on a rendez-vous avec Mehdi à 9h, un ami de Sab’ qui fait du body board (Qui à un méchant niveau d’ailleurs !!)

9h30 on passe le prendre et on file vers le Sud sous une pluie battante… Bon mouillé pour être mouillé à la rigueur on s’en fou.

Une heure plus tard, on arrive à proximité d’El Jadida. Allez un peu de Culture G, El Jadida est une ancienne cité Portugaise, en partie fortifiée. A l’époque elle s’appelait Mazagan puis à été renommé ainsi qui veut dire « La nouvelle » en arabe. (Prononcez ljdida)

Bref passons, juste avant de rentré dans la ville, Mehdi me fait quitter la route côtière et direction une première plage. La je reste bouche bé, le spectacle est superbe !! Une plage sauvage caché derrière les dunes et les palmiers, un pic qui déroule lentement sur une bonne cinquantaine de mètre, avec juste derrière lui l’épave immense d’un bateau !! Superbe !! « On surf ici ? » Oui on peut mais il y a un courant super violent et beaucoup de lames de fond à cette endroit, la vague est très attirante et semble facile mais réservé aux « Gros bras »… Bon tant pi…

On reprend la route, et entre en ville. Je ne connaissais pas El Jadida, c’est une jolie petite ville balnéaire, peu de circulation à la fois calme et animé, les rues sont larges, des palmiers partout, j’apprends que Mehdi est Jdidi (Originaire de la ville) il connaît donc la ville et les spots autour par cœur.

Arrivé enfin à la plage, quelques Bodyboarders attendent dans leur voiture, semblent septiques, une très belle droite déroule en face d’un bloc de rocher, avec la même épave quelque kilomètre plus loin, toujours visible, superbe !! Bon par contre c’est pas gros, même pas 1m… Mais glassis et tubulaire, avec un vent plein offshore qui fait levé un nuage d’écume derrière chaque vague (Rooooh j’suis trop fan à chaque fois que je vois ça !!) Moi je suis chaud pour me mettre à l’eau, Mehdi pas du tout, il veut du gros… « Bon alors on fait quoi ? » Direction le Spot de Sidi Bouzid au Sud de la ville. On repart, toujours sous la pluie et un ciel noire…

On traverse la ville et arrive au second spot, orienté différemment, le vent s’engouffre dans la baie, complètement side, c’est gros et dégueulasse, ça pète et ça ferme dans tous les sens… Non non hors de question de se foutre à l’eau ici… OK on retourne au Nord de la ville alors.

30min plus tard retour au point de départ, 2 surfers traverses la rue devant nous, c’est plutot bon signe !! Et comment, en l’espace de 45min / 1h ça à grossis !! Les mêmes conditions, mais avec beaucoup plus de taille et de consistence !! 1m sur les plus petites séries, et parfois des fantômes de plus d’un mètre 5. Cette fois ci pas d’hésitation, on se change et c’est partie !!

On est 4 dans l’eau au départ, à ce partager le Pic, mais la période est immense, et les vagues super régulière, on part chacun notre tour, c’est juste parfait !!

Premièr take off, Je pars à droite et me fait surprendre par la rapidité de la vague !! Pas question de prendre son temps au moment du turn, jette un œil à ma droite, la lèvre s’abat en pleine tronche, je me baisse dans un pseudo instinct de conservation, qui servira… à rien puisque je me fais littéralement avalé… Ok ok… Décidemment trop habité aux vagues normandes… Malgré la taille pas immense des vagues, elles sont vraiment punchy et rapides…

Forcé de m’y faire, j’améliore au fur et à mesure mon take off, et ma position dans la vague. Je cherche pas la technique ni à faire des prouesses, juste me caller bien au centre et la suivre sur aussi longtemps que je peux. Quelques belles vagues qui m’emmèneront jusqu’à la plage, pfff siiiii bon !! Avec ça le soleil se lève enfin, gros soleil, il doit faire dans les 24°C avec une eau à 19, les conditions sont juste magiques !! J’ai rarement vu un plan d’eau aussi glassis, j’ai l’impression de ramer à mach 12 !!

On sera rejoint par une dizaine de body boarder,, heureusement Mehdi connaît tout le monde ici, je subis pas le localisme, ouf !!

On s’est mis à l’eau à 11h, sorti à … 15h… Juste épuisé mais un énooooooorme smile !! Putain que ça fait du bien !!

Par la suite grillade, et après Mehdi nous à fait visité un peu la ville, qu’il connaît par cœur, et notamment l’ancienne cité portugaise, juste trop beau !! Le port est entièrement fortifié, et l’architecture Marocaine se mêle au façade de maison qu’on devine venu d’une autre culture !! Les Jdidi sont super accueillant et sympa, bref une petite ville où il fait bon y vivre !!

Enfin retour sur Casa le soir, je vous passe les détails, soirée à Paloma (Au nord de Casa) dans le cabanon de la cousine, picolage, fumage, plage, glandage…

Dimanche levé 12h30, mal de tête et gorge en feu, vive la soirée d’hier… Petit déj’, glandage, la maman qui prépare le couscous, re-glandage… Je commence à devenir fou à rien faire, et besoin d’éliminer tout le poison que j’ai dans le corps !! Mehdi se réveille enfin, ses premiers mots « Bon on va surfer ? »

Malgré le beau temps dehors il y a un vent de ouf, et le spot en face du cabanon est juste insurfable, gros, brouillon, ça pète dans tous les sens… Bref pas question de se mettre à l’eau…

On décide de remonté vers le nord, en longeant la côte, et trouvé quelque chose d’abrité. On m’avait parlé de la plage des sablette à Mohamedia, apparemment très bon spot, réputé même parce que le tour d’Europe de Surf serai passé par la il y a quelques années. C’est parti !!

On s’est pas trop ou c’est alors on longe la côté, en cherchant quelque chose de surfable, mais le vent casse tout… On croise des surfers, on leur pose directement la question !! C’est marrant la mentalité ici n’est pas la même qu’en France. C’est vrai le localisme est présent, mais il suffit de savoir aborder les gens comme il faut pour qu’ils te dévoilent leur spot. Ils nous suggère d’aller à la plage des sablettes, situés non loin d’ici, nous explique comment y aller, apparemment le spot marche très bien cette après midi.

10 min plus tard nous y voilà, une toute petite baie couper en deux par un Oued, et de belles droite et gauche qui déroulent facent aux palmiers et petites villas blanches, bref le cadre est encore paradisiaque ! C’est pas très gros, 1m, à peine 1m5 pour les plus grosses mais vraiment pas plus. Il y a une dizaine de body boarder dans l’eau et 2 surfers (En réalité un surfer et une surfeuse)

Allez hop changeage express, et à la flotte. Super ambiance à l’eau, on est bien accueillit sauf que… Sauf que première vague pour moi, je préfère les droites et donc placé en conséquences, je pars take off impeccable me cale bien au centre, et fonce droit sur un « nuage de body boarder compactés »… Bon pas si difficile à éviter si ce n’est que la vague me ferme brusquement sur la tronche, rien à faire c’est l’essorage et massacre au milieu des bodyboard… Bon le gaouri il fait chier !! (Gaouri = Etranger) Je m’excuse, la plupart le prenne avec le sourire, rigole, « Mekayn mouchkil a khouya» (Pas de problème mon frère) bon bon ok ok mais je me sens con, il en reste un qui fait un peu la gueule… Le spot est pas loin de chez moi, l’ambiance est bonne, le spot super, je compte bien revenir, alors je prends le profil bas, m’éloigne du « monde » et me décide à prendre des gauches que personnes ne veut…

Donc je me retrouve seul dans mon coin, Mehdi me rejoint par moment, avec « mes » gauches, fait chier j’aime pas les gauches… Je galère tout le temps… Bon allez j’apprécie quand même, il fait beau, il fait chaud, le plan d’eau est relativement propre, et j’ai le droit à une jolie gauche d’1m rien que pour moi… Je vais pas me plaindre non plus !! Bon mais du coup je galère un peu, j’enchaine les vagues, bottom turn a gauche et souvent du mal à me replacer dans la vagues, surtout quand il s’agit de redescendre prendre de la vitesse. Heureusement la vague est moins rapide qu’hier !!

En plus ma wax spécial eau froide se barre à vu d’œil, ma planche devient ultra glissante par endroit… Bon…

Et puis voilà la dernière, un peu moins d’1m50, je me retrouve idéalement (Par hasard ? Mouiii plus ou moins je dois l’admettre !! :p ) situé sur le pic, bottom turn à gauche réussi, remonté jusqu’au sommet de la vague, En général c’est la que je galère, pour redescendre ensuite, mais la non je balance les bras et les hanches à droites, virage à 80° au sommet, redescend dans le creu, prend de la vitesse, repars à gauche, remonte au sommet, réussi à nouveau la manœuvre pour redescendre, je ferai la manip’ sans doute 4 ou 5 fois de suite !! Je prends littéralement mon pieds !! La vague se lève de plus en plus face à moi, elle va fermer c’est certain … Je jette un rapide coup d’œil derrière moi, et … !! La vague ne déferle plus !! Alors ça j’y arrive bien, gros virage à droite bien tendu pour repartir dans l’autre sens, et me voilà sur une droite ou je me sens bien plus à l’aise et enchaine à nouveau les remontés, les descentes, avant de tenter un aerial bien évidemment raté pour ressortir !! Cri de joie, j’ai pieds, de l’eau jusqu’à la taille, je vois Mehdi au loin qui me fait signe, je viens de parcourir une bonne centaine de metre, pfffffiiiooouuuu je me sens trop bien, j’suis juste troop content !! Je prendrai pas beaucoup plus de vagues après celle-ci, et plus banales, et je resterai sur cette dernière grosse satisfaction !! Maintenant j’ai qu’une hâte c’est de retourner à l’eau, peut être dans la semaine, peut être le weekend prochain, j’suis remonté à bloc !!

Voilà voilà malheureusement pas de photos, pas de vidéos, rien de tout ça car pas de matos, juste des images plein la tête !!

Le weekend du 17 et 18 Mars :

Allez allez je vous raconte mon weekend, et je tâche de m’appliquer et tenter de vous vendre un peu de rêve !! Bon je n’aurai pas cette prétention mais au moins vous faire partager mes bons moments …

Samedi, j’avais prévu d’aller surfer vu que ma douce partait à une expo machin qui m’intéressait pas plus que ça. Je tente de joindre son pote Mehdi, il est pas dispo, un autre pote avec qui je surfai l’année dernière, pareil… Bon c’est pas grave, je vais y aller seul ! Finalement à la dernière minute, Rim la sœur de ma chérie me dit qu’un pote à elle part Surfer à Oued Cherrat, qu’elle veut venir le voir, que le mec est cool machin, donc je n’ai qu’à venir. Allez hop ça part !!

Samedi, 12h…réveil, petit déj’, il fait beau quoi qu’un peu brumeux, mais un bon 25°C dehors. Zieutage par la fenêtre pour regarder l’état de la mer, pas un souffle de vent, une houle qui semble timide, et une mer glassis, heureusement le spot ou on va est bien exposé, espérons que ça rentre !!

13h décollage pour Oued Cherrat, une 40taine de kilomètres au nord de chez moi. Première bonne nouvelle, on passe devant le spot des Sablettes à Mohammedia (Voir mon précédent CR) et le spot fonctionne méchamment bien, pourtant il est relativement abrité. La je stress un peu, Oued Cherrat est réputé pour être gros et puissant, il fait partie des meilleurs spots de la région, et est beaucoup plus exposé à la houle que le spot des Sablettes.

30minutes plus tard, on quitte la route côtière pour prendre une piste défoncé, en fonçant droit sur une grande dune qui nous empêche de voir la mer. 1 petit kilomètre plus tard, et après avoir manqué de peu d’ensablé la Clio nous voilà au sommet de la dune nous offrant une vu panoramique du spot.

La plage n’est pas grande, sans doute 300m de large, coincé entre l’Oued Cherrat, et les rochers, et du pied de la dune une bande de sable d’une 20taines de mètres qui s’étends jusqu’à la mer.

Un peu de culture G rapidement, Oued Cherrat, « Oued » vous savez ce que ça veut dire, c’est une rivière, et « Cherrat » c’est « Coupé » , « Tranché » en gros bon ça s’appelle comme ça parce que ça sépare 2 communes. Ouala ouala retour à l’essentiel !! :)

Les vagues : Pouah alors il n’y a que l’embarras du choix !! A gauche de la plage, une enoooorme gauche qui déroule, beaucoup plus d’1m50, mais je pense un peu moins de 2m, la vague semble mole, s’écroule au sommet pour dérouler lentement. Pas de tube, loin d’être creux, bref un paradis pour le longboard !! D’ailleurs y’en a déjà 2 qui se régalent !! Par contre il faut être motivé pour y aller un bon 400/500m de rame pour rejoindre le pic !!

A droite, une énooooorme droite qui déroule lentement face aux rochers. La c’est pas le même combat, ça déroule rapidement, c’est méchamment creux, et je me laisse rêveur en admirant le tube d’un bon mètre de diamètre que la vague forme. On croirait voir les images qu’on trouve dans les magasines tellement la vague est belle avec l’eau turquoise et l’écume blanche qui se vaporise au dessus du pic !! Quelques surfers qui envoi du lourd, certain même qui tube, des fois qui ressortent des fois non huhu… (Bon je rigole, mais en fait je rigolais pas…)

Et juste en face, un gros shore break qui déroule lentement à droite… Un bon mètre 50, la houle semble ultra consistante, et à voir le tube et comme ça creuse piquante doit être la chute…


Moi perso je suis là, perché sur ma dune, dominant le spot, une grosse boule au ventre, a me demander si je vais rentrer dans l’eau ou pas, et où je vais me mettre… si j’arrive à prendre sur moi pour rentrer dans l’eau déjà… Gauche ? C’est loin, c’est fat, mais ça semble facile… Droite alors ? Pfff c’est ultra fat, ultra creux, ça tube méchamment, ça déroule sur une dalle, et il y a déjà un peu de monde à l’eau (6 ou 7 surfers qui se partagent le pic) Bon en face alors ? Hmmm c’est gros quand même, enfin en ce qui me concerne 1m5 je trouve déjà ça gros… Et puis c’est ultra consistant et creux… En plus c’est un shore Break, jamais surfer de shore break de ma vie… par contre 2 surfers, pas spécialement avec un niveau de ouf qui se partage le pic… J’observe, je regarde, j’analyse, les mecs qui prennent des boites du futures dans le shore break ressortent de l’eau en vie… Bon allé ça part !! Après tout les conditions sont superbes, et puis bon il faut bien que je me sorte un peu les doigts du flu !! :)

Changeage express avec cette horrible boule au ventre… Les pieds dans l’eau ça semble encore plus gros… Fais chier… Des énormes shore break viennent se briser face à moi… En plus de rendre la mise à l’eau difficile je suis en train de me chier dessus… Allez je profite d’un moment de calme pour me lancer, donne tout ce que j’ai à la rame pour passer le pic avant que la houle revienne.

Me voila enfin derrière le pic, on est 3 sur une trentaine de mètre, déjà c’est cool on se marche pas dessus. Face aux larges, il y a cette énorme gauche qui déroule, et qui me fait trop envie, mais pfff… Les 400m de rame me motive pas… A ma droite j’aperçois de profil cette fois le tube parfait qui déroule face aux rochers… Bon j’en ai envi, j’en rêve, mais j’ai peur… Je reste à ma place, et puis aller c’est une première, j’ai jamais surfer de shore break, je reste !!

Il se passe 1h30 environs… J’ai rien prix !! Walou !! Ga3 !! RIEN !! A chaque fois qu’une vague se présente je donne tout ce que j’ai à la rame, me trouve au sommet du pic, ça creuse méchamment, en bas l’aspiration de la vague laisse supposé qu’on passe brusquement de 2m de profondeur à un ridicule petit mètre… Je freine systématiquement au moment ou ça va partir… Pas les couilles… Vraiment, mais alors vraiment pas du tout envie de tombé au take off, et c’est pas le moment ou je suis le plus doué…

J’observe, je regarde les deux autres surfers partir, prendre des vagues, se ramasser des fois… Bon… Et puis je suis rejoint par le pote de Rim… Voilà qui devrait me motiver !! Il a de l’allure, rame comme un forcené à chaque vagues avec son beau short board… Il prends rien, et sort de l’eau au bout d’une demie heure… Bon…

De mon côté j’enrage !! Je flippe comme un con mais j’enrage, j’en peux plus de rester assis sur la planche à rien faire, et je me motive enfin !! En me convaincant d’assurer le take off… Je me redécalle bien en face du pic, me fait encore peur en regardant la houle me dépasser… la hauteur et surtout la consistance me tord le bide… J’suis vraiment une fiotte… Allez la prochaine est pour moi, je suis seul sur le pic c’est parti !! Je donne tout à la rame, me retrouve au sommet, ça y est ça part, plus moyen de faire demie tour maintenant, ça creuse trop pour moi, et je devine 1m50 plus bas qu’il n’y a pas beaucoup plus d’un mètre de profondeur pour amortir ma chute… Je réussi le take off wouhooouuuu !! Me retrouve une seconde en équilibre incertain au sommet du pic, une seconde qui parait une éternité, et ssssssshhhhhhhhhhhtttt je prends un ascenseur monstrueux, turn à droite ultra tendu ou j’ai l’impression qu’on m’écrase littéralement sur la planche, me retrouve bien au centre avec une impression d’aller à Mac12, file droit quelques seconde, je regarde au dessus de ma tête, la lèvre n’est même pas à porté de bras, c’est trop gros pour moi, j’ai peur, je remonte comme je peux dans la vague et passe de l’autre côté in extremis avant que la section me ferme sur la tronche !! Poouuuaaaahhh j’éclaaaaate !! Aucune prouesses rien me direz vous, mais j’ai juste réussi à vaincre ma peur, surfer la vague sur une 50taine de mètre et ressortir, je suis juste troooop content !! C’est une première pour moi, certe j’ai déjà peut être surfer plus gros à pourville, mais jamais aussi puissant et encore moins en shore break !!

Je retourne au pic, avec l’impression d’avoir un moteur sous la planche tellement l’adrénaline me donne des ailes !! Je veux recommencer c’était siiii bon !!

Le temps de reprendre des bras et du souffle, je me retrouve à nouveau seul sur le pic, je rame, cette fois ci légérement en biais pour partir plus vite à droite, la précédente ayant bien faillit m’avaler, take off rapide, et shhhhhhhhhttt le même ascenceur que la précédente qui me fait remonter le cœur, gros turn à droite ultra tendu encore, toujours avec cette impression d’écrasement que je n’avais jamais connu auparavant, calage au centre de la vague et ffiiiuuuut je file tout droit !! J’ai encore l’impression d’aller à 200km/h, caler sur un rail !! J’ai du me lever plus tot car j’ai plus d’avance que la précédente, je tente dans un élan de prétention utopique un cut back à droite au sommet de la vague, j’arrive à faire sortir le nose au dessus de la lèvre, et sans savoir comment réussi un 180° qui me refera prendre ce fichu ascenceur, sauf que … sauf que je joue au con et tente des trucs improbables pour mon niveau de merde, le 180° suivi de l’ascenceur me font m’écraser sur la planche, perte d’équilibre, c’est la chute… coup de frayeur, je me protège la tête, me met en boule, heureusement la vitesse à laquelle je suis tombé doit me faire plus ou moins rebondir, je me fait pas aspirer juste je prends un essorage gratuis à la space-mountain dans la mousse sans toucher le fond… ça passe… me relève, j’ai de l’eau à mis cuisse, et le shore break suivant qui se pointe… Bon l’épisode qui suit est purement anecdotique et ne vaux pas la peine que je le raconte… je vous laisse imaginer mon désemparement quand j’essaye de courir autant que faire ce peux avec les monstres qui se lève juste derrière moi… Bref c’était moche… Ou drôle tout dépend de quelle point de vu haha :D

Secoué mais en vie, après quelques minutes sur la plage à reprendre mes esprits, je me remets à l’eau !!

Retour au pic, j’ai trop la patate !! Je vois l’énorme gauche qui déroule toujours loin la bas, je me sens plus pisser, certes c’est encore bien plus gros, mais pas creux du tout, la vague se brise et s’étale depuis le sommet. Aller ça part !! 20min plus tard sans doute… Avec des bras devenu en coton, et de multiple pause ou je maudissait mon idée de merde j’arrive au pic… 1 longboarder qui s’éclate ! Je reste sans doute 1/4h à regarder autour de moi et surtout récupérer un peu !! La je me fais encore peur, c’est vraiment gros !! Et c’est plus impressionnant vu d’ici que du précédent pic… Bon mais au moins il y a de la profondeur la, je risque pas grand-chose, et puis ça déroule très lentement malgré le 2m de taille je pense. Pas de creux, juste la vague s’éffondre au sommet, je me dit qu’en cas de loupage, je risque pas trop la noyage huhu !!

Allez enfin je me lance, loupe les deux ou trois premières… ouai ça pousse moins que le shore break… la quatrième sera la bonne !! Comme je le pensais take off easy en douceur, par contre c’est un peu plus rapide que ce que j’imaginais !! Le pieds, c’est gros, mais facile !! bottom turn à gauche, remonte doucement au sommet de la vague, prends le temps de redescendre tranquilou pour reprendre de la vitesse, puis rebottom turn à gauche, remonté, gros virage à droite, reprise de vitesse, toujours tout en douceur, pas la peine de se pressé, je prends mon temps c’est magique !! :) Finalement la vague perds de sa puissance, s’écrase, disparaît, fin… Je me retourne j’ai parcouru une centaine de mètre, wooouuuuhhooouuu !! Bon par contre pas la fois de revenir au pic, aller je me motive pour retourner au shore break.

Re environs 20min plus tard, avec des spaguetti à la place des bras je me retrouve au point de départs, le temps de récupérer, et puis ça y est je me refais peur en voyant le shore break… Allez je me lance… Rame à nouveau en biais pour gagner du temps, take off réussi (4/4 pour l’instant, à noter dans les anales, d’habitudes c’est loin d’être mon point fort, surtout dans de telles conditions…) encore une fois virage à droite ultra tendu avec toujours cette écrasement sur la planche, remonté au sommet de la vague, puis redescente, je m’applique j’ai aucune envi de retombé, recommence la manœuvre une seconde fois, mais ça va vite, vraiment très vite, je comprends d’ailleurs tout aussi rapidement qu’il faut ou que j’accélère ou que je sorte, avant que le tube me rattrape… Encore une fois le sommet de la vague est à peine à porté de main, pas moyen de sortir, ça lève de plus en plus devant moi, je m’accroupie, tente de gagner de la vitesse, sens la lèvre passer au dessus de ma tête, pas le temps d’apprécier ou de profiter de l’instant magique, ça ferme brusquement de partout, devant, au dessus, et derrière moi, une fraction de seconde bien trop rapide ou je suis enfermé avant de trop, bien trop longues secondes sous l’eau, à l’envers, à l’endroit, touchant le fond, remontant, retouchant… et finalement m’échouant vulgairement sur la plage… pffffff manque de gerber, complétement sonné, la je rigole moyen, je me suis pas fait mal, mais la frayeur est la… les shores breaks suivant arrivent eux, je tente sans prendre le temps de reprendre mon souffle de passer dessous… Dans 80cm d’eau… prends ultra cher avant de réussir à sortir enfin …

Je me pose m’assois sur le sable, regarde les vagues… Non, cette fois ci j’y retournerai pas, épuisé, content de moi, et la dernière m’a remit gentiment à ma place… Un mec sort de l’eau face à moi, son short board calé sous chaque bras… oui oui chaque bras, il peut en faire 2 bodyboards maintenant… Je regarde ma planche, le noze est cassé au bout… pfff fait chier… mais je retrouve progressivement une ultra bonne humeur !! 3h30 à l’eau, 4 vagues, ok le rendements n’est pas ouf mais j’ai un smile encore ce matin !!

Décidément encore beaucoup de choses à apprendre en surf, et de nouvelles sensations à découvrir, vivement la prochaine mise à l’eau !!

Et puis après je vous passe le bonheur d’aller manger des grillades dans un petit boui boui non loin du spot !!

Dimanche, j’étais sensé aller à Rabat avec ma douce, et puis finalement levé à 12h, grand ciel bleu dehors, un bon 25°C, aller la plage c’est cool !! Je répare comme je peux ma planche de surf, et on file à la plage de Zenata, 5km de chez moi !! :)

Beaucoup de monde à l’eau mais ultra bonne ambiance !! Super sympatique !! Rien a voir avec les conditions d’hier, le plan d’eau est agité, avec du clapots, les vagues ne dépassent le mètre, peut être un chouya plus… pas spécialement creux, un peu quand même mais sans plus…

Mise à l’eau, déjà un courant de batard qui t’éloigne du pic… 2h de surf… 2 vagues… 1 droites, une gauche, la droite j’en fut assez fière, je fais ce que je peux pour apprendre quelques figures, elle m’emmènera jusque à la plage.

Je développerai pas plus, car rien de vraiment nouveau et d’exceptionnel, session assez banale, et sans ultra grand intérêt, quoi que la mise est l’eau est toujours un vrai bonheur !! :)

Lundi matin, Tout mon corps est douloureux de courbatures… ça rentre sympathiquement sur le spot en face du boulot… Mais non je suis la à vous soulez avec 4 pages de comptes rendu… Qu’une envi c’est de me remettre à l’eau !!

Ouala ouala en espérant avoir été interessant, et pas trop saoulant !! :)

Les photos soooonn ;)

Et enfin la dernière, weekend du 24 et 25 Mars :

Alors alors je vous raconte mon weekend !! :) Enfin mon dimanche à la flotte, vu que le reste n’a pas grand intérêt… ;)

Petite mise en bouche : La semaine dernière j’avais vu qu’à partir de vendredi, une grosse entrée de houle était prévu… Je m’inquiétais un peu… Vendredi matin la mer était agité et de ma fenêtre je pouvais me faire peur tout seul en regardant les monstres (Insurfables) dérouler sur les dalles de rochers d’Ain Sebaa…

Samedi, pas prévu d’aller surfer, mais je guette l’état de la mer, pas mal de vent, plein onshore, la mer est super agité, tout blanche… Bon c’est pas la journée pour se mettre à l’eau… Croisons les doigts pour que ça s’améliore dimanche…

Samedi soir : Petit coup de téléphone à Mehdi qui m’accompagnera, où, quand, comment ? Ok Mohamedia, Sablette, Midi, je vous retranscris ça un peu décousu :)

Dimanche : 11h30, le réveil sonne… j’émerge difficilement, enfile un t-shirt, un short, les tongs, me met à la fenêtre : Pas un souffle de vent, et la mer semble très calme. Dehors un grand ciel bleu et déjà une bonne 20taine de degré. Bon et bien ça s’annonce très bien ! Petit déjeuner plus histoire d’avoir quelque chose dans le ventre qu’autre chose, planche de surf dans la voiture, et direction la gare routière de Ouled Ziane vers le centre de Casa pour cueillir Mehdi !! (On avait rendez-vous à midi, je décolle de chez moi à 12h30…)

13h et des brouettes, j’attrappe le Mehdi et on fonce vers Mohamedia et la plage des Sablettes que vous connaissez maintenant.

13h30 : Nous y voici. Retour à la plage des sablettes, ses petites maisons blanche, ses palmiers partout, ses cèdres géants, bref le ptit coin de paradis !! Par contre...Pouah y’a du monde !! Sur la plage et dans l’eau… Il fait beau, il fait chaud, les gens en profites, et les vagues sont au rendez-vous.

Première impression : C’est pas ultra propre, houle un peu agité, mais ça déroule convenablement. C’est pas immense, un peu plus d’un mètre, mais ça semble ultra péchu. Il y a une grosse droite sur le droite du spot, avec un méchant tube qui déroule à Mac12 sur une dalle… Avec quelques courageux couillus (Avec le niveau qui va bien) qui ose la surfer… Bon moi j’irai pas la.

Vers la gauche, au pic, une droite, et une gauche, il n’y a que l’embarras du choix. La section semble fermé un peu par moment… Bon on verra bien, changeage express et à la flotte !

La marée est descendante, et la barre est juste insupportable à passer !! des murs de mousses qui inexorablement déroulent toutes les 10secondes, on rames comme des cons, avance de 10m, recule de 4, ainsi de suite et le pic semble trop loin…

On y est enfin !! Moi je suis déjà rincé, le petit déj’ n’a pas été suffisant, je suis déjà à bout de force… Je confirme que c’est pas immense, un peu plus d’1m, mais je sais pas trop pourquoi ultra pêchu, et la houle est ultra consistante… C’est creux encore une fois, et ça a tendance à fermer un peu, 1 vague sur 3, ou 4… Bref faut pas être malchanceux.

Mauvaise nouvelle, un vieux courant qui nous traine en dehors du pic, et au large… On est sans cesse en train de ramer…

C'est marrant l'ambiance à l'eau. Elles t vraiment super bonne !! Et ce que je trouve amusant, c'est qu'au pîc aussi les formules de politesses propre aux arabes sont de rigueurs : Typiquement je vous fais directement la traduction des : Comment vas tu, tout vas bien,, pas de mal sur toi, la santé ? Et ensuite des dieux te garde, que dieux te guide, que dieux t'apporte sa bénédiction. Bref je trouve le décalage amusant et plein de chamre !! :)

Bon aller on se motive, première vague… Donne tout ce que j’ai à la rame, commence à partir, j’entends Mehdi hurler, arrêêêêêêêêête !! Je sais pas pourquoi je l’écoute mais je plonge les mains, freine, soudain la vague creuse brusquement, et ferme sur toute sa longueur… J’ai réussi à rester derrière, ouf je l’ai échapper belle… La perspective de la chute si j’étais parti dedans m’attire que moyennement… Je comprends pas pourquoi je l’ai pas vu venir… Bref, demi tour retour au pic… toujours en lutant contre le courant…

Je sais pas pourquoi j’ai l’impression d’avoir des spaguettis à la place des bras, le moindre coup de rame me demande un effort surhumain, j’suis un peu blazé… 1h s’est passé, et j’ai rien pris… Et je m’épuise à ramer, ramer, toujours ramer… Medhi me propose alors de sortir, manger quelque chose, lui aussi est claqué, je pense qu’il a encore un taux de THC anormalement élevé dans le sang !! :)

Bon ok on sort… Enfin plutot je me mets en tête de sortir, mais j’suis un peu frustré, pas une vague sous la dent. Alors j’attends au pic.

Enfin l’occaz’ se présente !! Je rame donne tout ce que je peux, pars légèrement à droite à la rame, ça pousse, je suis au sommet du pic, un dernier coup de rame et je sens que ça part !! Take off et bottom turn à droite dans le creu enfiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnnnn !! Je remonte légérement vers le sommet, y reste quelque instant, redescend en douceur pour prendre de la vitesse, remonte tranquilement, jusque… jusque à la plage !! Pffiiiooouuuuu enfin !! La tout à coup toute la pattate, l’énergie et la motivation revient !! Je viens de me faire une 100taine de mètre, tranquilou, sans chercher la compléxité, juste me laisser glisser !! Trop bien !!

On sort, retour à la voiture, je crève de chaud… L’eau doit être à 19/20°C et il doit faire dans les 26/27°C, ma 4’’3 n’est vraiment pas adapté, faut que je me trouve une combi moins épaisse !!

Petit casse dale, et puis je demande à des mecs où je peux trouver un longboard à vendre. (Et oui toujours !! :)) Ils m’orientent vers les deux écoles de surfs situés de part et d’autre de la plage.

On y vas !!

Le premier : Non rien à vendre, aller voir le second. Ok ok on traverse la plage et on arrive au surf shop. On demande, et effectivement ils ont un 9’1 pied à vendre !! il est juste superbe !! J’en rêve encore ce matin, rouge, avec des flammes noires dessus, il est monstrueux !! J’tombe amoureux !! Bon par contre le mec veut rien savoir question prix, même avec Mehdi qui négocie durement, c’est 4500dh ferme… (Environs 430€) Bon c’est pas cher, mais quand même… La planche est dans un état impec’, mais bon y’a sans doute moyen de trouver moins cher.

On repasse devant le premier surfshop, le mec nous interpelle, nous fait rentrer, il à un 7’9 pied bic à vendre pour 2000dh ferme… Mouai bon c’est pas le coup de cœur, et je veux pas d’un bic… Par contre il nous dit qu’il va avoir un autre longboard, en excellent état à vendre dans la semaine, pour 3000dh !! Hahaaaa !! Ok ok je prends note, on repassera ;)

Bon avec tout ça il est temps de se remettre à l’eau. La houle à un peu baisser, et le plan d’eau est un peu plus propre. Par contre c’est beaucoup plus creux encore… Passage de la barre sans trop de difficulté, où plutot avec beaucoup de chance !! Mais j’arrive pas à calculer les vagues… Elles sont bizarres… Je tente moultes départs… echec… Rien… Je m’épuise encore… Perd de la motivation, j’ai les bras en compottes…

Bon enfin en voilà une, la même que la précédente, me retrouve idéalement bien placé sur le pic, rame, take off impeccable, (Ma grosse difficulté haha !! :p) groos bottom turn à droite ultra tendu, ça a méchammement creusé, remonte au sommet redescend prends du speed, remonte à nouveau, redescend et… et ça lève, et toute la section me ferme sur la tronche… Rinçage essorage gratuit… Mais qu’est ce que c’était bon !! :)

Retour au pic difficilement, la barre est juste une horreur à passer. Je m’épuise comme un con… Je prendrai rien de plus, et 30min plus tard je décide de sortir de l’eau… Un peu blazé en quelque sorte, 2H30 de surf, 2 vagues… Le rendement n’est pas ouf… Mais bon je pars du principe qu’on va jamais à l’eau pour rien, au moins je me serai fait les bras !! :) Et je suis assez content des deux vagues que j’aurai pris !!

Voilà ensuite retour à la voiture, rigoler doucement en voyant un kéké qui à voulu faire son malin et aller sur la plage avec sa 207… Et oui c’est con…. Très con… surtout quand tu vois la garde au sol de la voiture. Quand je suis parti ils étaient 10 à tenter de sortir la voiture du sable et c’était de pire en pire… huhu

Ce matin je sens plus mes bras, mon dos, mes abdos, les jambes, j’ai tout le corps douloureux un truc de ouf… C’est chouette !! :)

Prochaine mise à l’eau ? Je sais pas trop encore quand… Peut être dans la semaine, j’espère !! En attendant toujours à la recherche DU longboard !! :)

Des bisous à tous !! :)


Ouala ouala, en espérant que ce "pavé" n'est pas été trop indigeste, et au mieux, vous ai plus :)
Modifié en dernier par =WAVE= le Mar Avr 13, 2010 11:44, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
=WAVE=
 
Messages: 654
Enregistré le: Jeu Avr 08, 2010 15:40
Localisation: Ain Sebaa - Casablanca / Maroc
Nombre de sessions: 40

Re: Mes trois dernières sessions au Maroc

Messagepar squallygator » Jeu Avr 08, 2010 19:46

Parfait !
Il manque que des photos :fufu:
Avatar de l’utilisateur
squallygator
 
Messages: 3185
Enregistré le: Lun Jan 04, 2010 15:22
Localisation: Bidart (Pays Basque)
Nombre de sessions: 6

Messagepar Uhaina » Jeu Avr 08, 2010 20:35

C'est vraiment sympa ta manière de raconter,je suis fan. :yess:

Impressionné aussi que tu te souvienne bien de chaque détail,tu dois rédiger assez vite après mais tout de même. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Uhaina
 
Messages: 2491
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 20:21
Localisation: Tarnos (40)

Re: Mes trois dernières sessions au Maroc

Messagepar Biscaye » Jeu Avr 08, 2010 21:34

Oued Cherrat, Les Sablettes, La Bobine... rien que l'évocation de ces noms font bien plaisir à lire. Alors Merci et profites bien pour nous!
C'est vrai qu'avec des photos en plus, ce serait top :wink: .
Avatar de l’utilisateur
Biscaye
 
Messages: 541
Enregistré le: Jeu Déc 13, 2007 18:07

Re: Mes trois dernières sessions au Maroc

Messagepar pipeau » Jeu Avr 08, 2010 21:39

Pour une première on peut dire que tu fais fort ! Je vais me répéter mais : Bienvenue !
pipeau
 

Re: Mes trois dernières sessions au Maroc

Messagepar Bellota » Ven Avr 09, 2010 01:55

Waou ... sacrés reports pour une première !!!
Merci pour les avoir faits aussi détaillés :yess:

Je crois que le meilleur compliment c'est que, en les lisant, ça donne envie de se mettre à l'eau :wink:
Avatar de l’utilisateur
Bellota
 
Messages: 1591
Enregistré le: Sam Mar 29, 2008 15:08
Localisation: Lisbonne
Nombre de sessions: 2

Re: Mes trois dernières sessions au Maroc

Messagepar =WAVE= » Ven Avr 09, 2010 10:02

Merci à tous :oops: Et ravi que ça vous plaiz' :)
En général j'écris mes reports le lendemain matin au plus tard, si ce n'est le jour même, et puis comme vous avez pu le constaté j'ai un rendement assez mauvais à l'eau, du coup il est plus ou moins aisé de se souvenir de chaque vague :roll:

Pour les photos je sais que ça manque terriblement, il faut que j'investisse dans un appareil photo, le miens à rendu l'âme... Ou alors que je convainc la Belle soeur qui est photographe d'avoir la patience de rester shooter sur la plage :P Pour les prochains CR je tâcherai de trouver un appareil promis !! :wink:
Avatar de l’utilisateur
=WAVE=
 
Messages: 654
Enregistré le: Jeu Avr 08, 2010 15:40
Localisation: Ain Sebaa - Casablanca / Maroc
Nombre de sessions: 40

Re: Mes trois dernières sessions au Maroc

Messagepar Aramis » Sam Avr 10, 2010 10:37

J'adore ! Merci pour ces reports et tu as un vrai talent de conteur :yess:
Avatar de l’utilisateur
Aramis
 
Messages: 2090
Enregistré le: Ven Juil 25, 2008 12:16
Localisation: Mediolanum Santonum

Re: Mes sessions au Maroc

Messagepar =WAVE= » Mar Avr 13, 2010 11:45

Bonjour à tous !!

On perd pas les bonnes habitudes, je m’en vais vous comptez ma petite session de samedi matin. J’aurai aimé surfez plus ce weekend, mais bon anniversaire du Papa de ma douce… « Contraint et forcé » d’aller passer le weekend à Marrakech… Heureusement que j’ai réussi à retardé le départ au samedi midi histoire de profiter de la petite houle de ce weekend :)

Vendredi soir, un rapide tour sur Magicseaweed histoire d’avoir une idée sur la houle entrante du weekend, et bien c’est pas fameux… à peine 1m à la bouée d’annoncé… J’appelle Mehdi : « On va surfer demain matin ? » Bien évidemment j’ai eut le droit à un « waaiiééé » quasi instantané. Il ne dira jamais non pour se mettre à l’eau, les seules fois où il m’a refusé des sessions c’est qu’il y était déjà mais pas dans le secteur

ShortBoard ou longboard ? Shortboard apparemment le spot 23 peut se transformer en shorebreak assez creux et dévastateur pour les planches… Bon dommage je voulais tester mon nouveau longboard…

Bon par contre vu la houle, ou aller ? : Plage d’Ain diab, très bien exposé, elle fonctionne apparemment uniquement par toute petite houle, au-delà de 2m d’annoncé elle sature. Et bien parfait, rendez vous 7h du matin à la gare routière d’Ouled Ziane dans le cendre de Casa!

Vendredi, ou plutôt samedi matin, 2h et quelques, avec quelques verres dans le pif, je casse le store de ma chambre… Il ne ferme plus…

J’ouvre les yeux, il fait bien jour dans ma chambre… M’assois, les verres de liqueurs local d’hier soir plaident coupable pour l’horrible mal de crâne que je me tape… Mince il est qu’elle heure ? 8h… Je lâche un « fais chier » manquant de réveillé ma douce qui dort elle profondément… La grâce du bon dieu à du me toucher hier soir lorsque j’ai cassé mon store, autrement je serai sans doute resté au lit jusqu’à midi… Le temps de gober un ptit déj’, enfiler des sandales, un short et un t-shirt (Remettez dans l’ordre) et je file pour Ouled Ziane. Sur la route c’est la voix enroué de Medhi qui me répond au téléphone : « il est quelle heure ? » Bon déjà c’est cool visiblement il ne m’a pas attendu lui non plus !

15min plus tard me voici à Ouled Ziane, je récupère un Mehdi encore titubant de sommeil et les yeux collés, apparemment la soirée à été longue pour lui aussi.

15min encore plus tard, on débarque enfin sur l’immense front de mer de la promenade d’Ain Diab situé relativement au centre de Casablanca. C’est une immense plage qui s’étant sur un bon kilomètre je pense, surplombé d’une promenade parsemé de palmier, Il est 8h30, il y’a déjà du monde. Ici l’inégalité est flagrante, les porsh cayenne et autres grosses cylindrés Allemandes dépasse les charrettes tirées par les ânes, « Bienvenu à Casaaaaa » (Sur l’air de la chanson du même titre d’Hoba Hoba spirit, un groupe local qui marche bien et que je vous suggère !)

D’ailleurs au nord de la plage, la Corniche, le haut lieu de la vie nocture et jetset de Casa avec ses boites de nuits et bars en tout genre, au sud, à une centaine de mètre de nous, la « presqu’ile de Sidi Abdel-Rahmène » (Pas sur de l’orthographe), enfait un caillou de 50 mètre de diamètre sur lequel est construit une multitude de petits cabanons blancs, et surtout surtout surtout habité exclusivement par des sorcières où les plus populaires viennent jeter des sors à des proches où demander leur avenir… A choisir je préfère ce côté la du Maroc, sans hésitation !!

Et en face, le plus important, L’Objet de notre réveil matinal : L’océan atlantique et … les vagues !! Moi qui m’inquiétais de la houle, je suis agréablement surpris !! Un bon ptit mètre qui déroule proprement, droite et gauche on a que l’embarras du choix, et malgré le monde qu’il y a déjà l’eau, la multitude de pics permets à chacun d’avoir son ptit coin tranquille, Parfait ! Ce n’est pas creux du tout, ça déroule lentement, bref idéal pour de réveiller en douceur. Par contre je constate amèrement que j’aurai mieux fait de prendre le longboard… Bon tant pi je vais pas me plaindre non plus.

Changeage en 5min chrono, il est bientôt 9h, il faut en profiter !

Une eau toujours aussi chaude, turquoise, face aux palmiers du front de mer, Abdel Rahmène à 300mètres, hmmm j’aime !!

Au premier abord les vagues sont assez moles, un bon mètre, parfois quelques fantômes un peu plus balaises qui passe ici et la, et un petit courant qui nous tire vers la presque île, les sorcières sans doute …

Je galère, je fais au moins une dizaine d’échec… Pas moyen de décoller… pendant 1h je pense… Ca me saoule un peu, regrette mon longboard, mais essaye de relativiser, c’est souvent la même chose, je souffre pendant une petite heure et passer la première vague j’arrive à « enchainer » convenablement.

Enfin elle est la, râme, ça pousse enfin, take off un peu houleux (C’est vraiment une partie qu’il faut que je travaille…) levé au sommet, descente, gros bottom turn à droite, remonte au sommet de l’épaule, redescend et … Coule… fine la vague dièli ? ‘Lé ou ma vague ? Bizarre elle est a brusquement disparu… Bon mais ces quelques secondes de glisses m’ont redonné la patate et d’avantage de bonne humeur !!

Retour au pic, alors que Medhi lui en ait à sa « 1000ème vague » pfff facile le body avec les palmes :p Bon je suis mauvaise langue.

15min plus tard et quelques échecs encore entre les deux, la seconde opportunité s’offre à moi, un late take off qui me fait prendre un ascenceur artistique sur un pied rattrapé par je ne sais qu’elle tour de magie (Encore un coup des sorcières peut être) bottom turn un peu hasardeux du coup dans les mousses avant de rattrapé néanmoins l’épaule qui m’arrive à fleur de tête (baissé), suis la vague sur quelques dizaine de mettre, légère remonté, descente en douceur, puis tentative bien évidemment raté d’un pseudo aérial qui m’enverra tout de même (Sans la planche) à un petit mètre au dessus de la lèvre, wooouuuuuuuh c’est bon ana fgha7ane bzzaaaaf !! (Je suis troooop content !!)

Remonté au Pic, je croise Mehdi qui m’offre une magnifique casquette sur une bonne dizaine de mètre : waaaaiiiiiiiiiééééé zouiiiiiiiiiiiine la casquette !!

Attente… le courant nous tire progressivement vers le Sud, on retourne au pic, ou mine de rien il y a de plus en plus de monde, ceci étant dit ce n’est pas la baston, chacun son tour, parfait, et voilà à nouveau le miens, un take off assez fièrement réussi (Pour une fois) toujours bottom turn à droite, et j’arrive à me faire espèce de cut back au sommet de l’épaule où je fais dépasser le nose de ma planche, grand coup d’épaule et de rein pour redescendre, mais il fallait s’y attendre, enfourne le nez, plante, plaquage, rinçage, essorage… Voilà ce qui arrive quand on tente des trucs improbables pour son niveau, alors qu’à côté de moi deux marocains avec des mini short board envoi du lourd, du très très lourd… un jour je surferai comme ça aussi, hooo oui. Quoi que l’essentiel étant de se faire plaisirs ce qui est déjà le cas.

Retour à nouveau au pic, pour une dernière, je dois malheureusement pas trop tardé dans la mesure où on doit partir à Marrakech pas trop tard, la dernière sera l’une des plus belles, je pars légèrement biais histoire de gagner du temps sur mon take off, me lève rapidement mais un peu tard ce qui me fait prendre encore un belle ascenseur que j’arriverai à gérer convenablement (Enfait j’aime bien prendre des ascenseurs quand c’est pas trop gros) gros bottom turn en bas, légère remonté au sommet de l’épaule, tout en douceur et gros virage à gauche pour redescendre dans le creux comme si je reprenais le take off, j’enchaine à nouveau sur un bottom turn à droite bien appuyé pour ensuite suivre la vague tranquillement, presque jusqu’au bord !! Encore une fois rien d’exceptionnel mais déjà suffisant pour me satisfaire pleinement !! Je me retourne, Mehdi encore au pic me félicite d’un pouce levé, haaaaa mawiii c’est siiii bon !! Malheureusement il est temps de sortir, c’est rageant…

Et puis pour gacher un peu tout ça j’ai eut un accident quelques minutes plus tard, ou je me suis fait refaire l’aile avant de ma voiture… Malgré tout je suis rentré chez moi avec un grand sourire !!

Encore une fois désolé mais pas de photos… Toujours pas d’appareil ni de photographe sous la main…

Voilà voilà en espérant que ça vous ai donné envi ;)

Bellota on se voit quand ? Je retourne à l’eau Jeudi soir inchallah !
Avatar de l’utilisateur
=WAVE=
 
Messages: 654
Enregistré le: Jeu Avr 08, 2010 15:40
Localisation: Ain Sebaa - Casablanca / Maroc
Nombre de sessions: 40

Re: Mes sessions au Maroc

Messagepar Narval' eau » Mar Avr 13, 2010 12:01

Merci Wave pour ce report toujours aussi agréable à lire , on s'y croirait .

@ Quand les photos :fufu:
L'homme perd sa santé pour de l'argent, puis perd de l'argent pour sa santé.
A penser au futur,il oublie le présent de telle sorte qu'il vit ni présent,ni futur.Il vit comme s'il n'allait pas mourir et meurt comme si il n'avait jamais vécu
Avatar de l’utilisateur
Narval' eau
 
Messages: 349
Enregistré le: Jeu Jan 07, 2010 16:10
Localisation: Cenon
Nombre de sessions: 0

Re: Mes sessions au Maroc

Messagepar zitoune » Mar Avr 13, 2010 13:17

très chouette merci :D
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 12925
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Re: Mes sessions au Maroc

Messagepar =WAVE= » Mar Avr 13, 2010 19:58

merci à vous !! :)
Avatar de l’utilisateur
=WAVE=
 
Messages: 654
Enregistré le: Jeu Avr 08, 2010 15:40
Localisation: Ain Sebaa - Casablanca / Maroc
Nombre de sessions: 40

Re: Mes sessions au Maroc

Messagepar Bellota » Mer Avr 14, 2010 01:08

Yep, c'est sympa des reports comme ça !

La mienne de samedi est dans le topic journalier : sessions-de-surf/session-s-du-10-04-2010-t2407.html

Pour jeudi c'est mort pour moi ... samedi ? je serai sûrement sur Dar Bouaza pour cause de cours de Mlle Bellota
Avatar de l’utilisateur
Bellota
 
Messages: 1591
Enregistré le: Sam Mar 29, 2008 15:08
Localisation: Lisbonne
Nombre de sessions: 2

Re: Mes sessions au Maroc

Messagepar Aramis » Mer Avr 14, 2010 20:10

Ah c'est le pied de lire tes reports, continue , continue !
Avatar de l’utilisateur
Aramis
 
Messages: 2090
Enregistré le: Ven Juil 25, 2008 12:16
Localisation: Mediolanum Santonum

Re: Mes sessions au Maroc

Messagepar =WAVE= » Lun Avr 19, 2010 16:12

Dimanche, 13h… J’émerge, tout le monde dort à l’appart’. 7h de sommeil c’est pas mal alors je me motive pour me lever, et commencer à charger la voiture avec les affaires de Surf, aujourd’hui c’est retour à Oued Cherrat et bien déterminé à essayer mon nouveau longboard !

Quelques minutes à regarder la mer depuis la fenêtre… il semble pas y avoir beaucoup de houle… On verra bien ce que ça donne une fois sur place…

Réveil difficile et en douceur autour du petit déj’ avant de bouger à Paloma chez la cousine qui doit prendre des affaires.
Image

Tout le monde est un peu « deux de tension », tout qui traine, même l’épicier chez qui on ira acheter des sandwichs, jamais vu un mec aussi lent de ma vie !! J’ai vraiment le sentiment que le mec fait un effort sur-humain pour levé le bras pour prendre une boîte de thon… Dur…
Image

Ptit regard à nouveau sur la mer, plan d’eau assez agité et houle assez timide…
A gouche : (Si vous avez de tres bon yeux vous apercevrez dans la brume, la silhouette de l’imposante mosquée Hassan II.)
Image

A droite : (Il fait plus beau par la, ça tombe bien on monte vers le nord !!)
Image

On reprend la route côtière direction le nord donc, passage devant le spot des Sablettes à Mohamedia et… c’est le flat total… Bon espérons que ça rentre d’avantage à l’Oued… Bouznika la où on était la veille et enfin Oued Cherrat après 20/30ptites minutes de routes.

La particularité c’est qu’il faut payer pour aller sur le spot… Oui oui, en fait on entre sur les terres d’un fermier, qui a trouvé le bon plan, pour accéder au spot il faut obligatoirement passer par sa propriété, donc il se fait un petit buziness : 5dh l’entrée (40ct d’€)
Image
Image

On réemprunte la piste défoncé qui fonce sur les dunes et nous voilà bientôt au sommet.
Image
Image

Dans mes souvenirs (Voir mon précédent report à Oued Cherrat) il y avait cette énorme gauche qui déroulait tout à gauche du spot, pas creuse du tout et parfait pour le long. Je tenais à la surfer à tout prix. C’est la que mon regard s’est porté en premier et… Affligé de voir qu’il n’y a… Rien… Flat… walou… Ga3… Je regarde en face de moi, ha le shore break fonctionne lui, moins gros que la dernière fois mais présent et bien surfable ! Surfable oui mais peut être pas avec un longboard. J’ai bien la shortboard dans le coffre mais bon…

« Alors la tu vois à mon avis …. »
Image

Je regarde à droite sur la dalle, deux gars en longboard justement se mettent à l’eau. C’est pas immense, un tout ptit mètre, mais ça déroule plutôt pas mal et c’est pas trop creux. Le plan d’eau est légèrement agité par un ptit vent side, mais rien de bien méchant.
Image
Image

Allez hop ça part, le temps d’enfiler ma combi et un sandwich et c’est partie !!
Image

Direction la dalle :
Image
Image

Mise à l’eau, deux choses m’impressionnent, la rapidité avec laquelle tu rames avec un longboard !! Fffuuiiiiittt c’est magique !! En trois coups de rame je suis au pic. Autre surprise, elle tient étonnamment bien le clapot, aucune sensation désagréable de vibration à chaque vaguelette !! Pour l’instant que du bonheur !!

Je rejoins les deux types, deux français, avec qui je discute un peu, sympa. On est 3 au pic, on part juste chacun notre tour.

Sur la gauche, L’Oued Cherrat justement, avec un gros bouillon, du multi pic tubulaire pas vraiment propre où deux ado en short board se battent pour prendre des vagues sans aucun succès visiblement. Je suis très bien la ou je suis. A droite les cabanons de Bouznika, en face la dune, et juste avant la dune les vagues qui se fracasse sur une multitude rocher ultra pointu et aux arrêtes coupantes.
Image

Le genre de rocher qui te saccage une planche en moins de deux, et surtout qui s’enfonce bien profondément sous la peau… Pas question d’aller jusqu’au bord. Et sous mes pieds : La fameuse dalle. Il n’y a pas bzzaf de fond alors faut faire un peu attention en tombant, à peine plus d’1m50. Cela dit elle est relativement bien recouverte d’algue donc elle n’a pas l’air spécialement dangereuse, d’autant plus que les vagues ne sont pas immenses non plus.
Image

Allez mon occasion se présente, c’est partie. Je suis déjà ultra surpris de la facilité avec laquelle je pars sur la vague, quelques coups de rame sans se faire plus violence que ça et je sens que ça pousse. Pose les deux mains sous les épaules, prends appuis et… La planche enfourne, plantage, ratage lessivage tout ce qui fini a en « age » et qui fait pas du bien… Bon je m’y attendais en même temps… Retour au pic en trois coup de rame encore. Laisse le tour à mes compagnons, puis une nouvelle occase s’offre à moi. Je me met plus en arrière, rame, ça pousse direct, réussi impeccablement le take off (Putain que c’est simple avec un long !!!!) je m’apprête à faire un bottom turn en bas de la vague, mais pas habitué au gabarit… Je tente d’envoyer tout ce que j’ai dans les épaules et les hanches… je file quasi droit et enfourne à nouveau… Bon… Va falloir que je trouve encore autre chose.

De nouveau au pic, et encore une nouvelle vague rien que pour moi, cette fois ci je pars bien de biais d’autant plus que la série est un peu plus « balaise » que les précédentes (Bon vraiment à peine plus d’1m et encore…). Une fois de plus ça part tout seul, presque sans effort, take off impeccable, (Ca me change !!) et me voilà déjà à quasi presque 45° par rapport à la vague qui déferle juste derrière moi. Je cherche un peu mes appuis, me laisse glisser, tente de monter légèrement au sommet, puis redescendre, je suis pas encore trop à l’aise avec le gabarit de l’engin. Je me laisse filer comme ça jusqu’au bord quasiment, sans trop me rendre compte que je m’approche dangereusement des rochers. Waaah je suis juste trop fan !!

Retour vers le pic, en croisant mes deux compères qui se laisse glisser eux aussi quasi jusqu’au bord. Bon je pense avoir compris le principe. Vague suivante, je pars de nouveau en biais, réussi mon take off, et tente de magner la planche en douceur. Une descente en douceur puis une remonté tranquille jusque sur la lèvre ou je me retrouve dans un équilibre un peu incertain entre redescendre dans le creux et passer de l’autre côté. Finalement je redescends un peu brusquement dans une vague qui s’est pas mal creusée, je sens la chute mais non, je suis encore surpris par l’accroche de la planche même sur (Mini) mur ! Par contre ma déambulation au sommet de l’épaule m’a fait perdre considérablement de la vitesse, et pour cause j’ai la lèvre qui s’écroule sur l’arrière de la planche… Tente 2 3 pas maladroit vers le nose, reprends un peu de vitesse, recule, reperds de la vitesse, « cours » jusqu’au nose qui s’enfoncera lamentablement sous mon poids pour me propulsé vers l’avant… échec… Mais les quelques instants de glisses juste encore magique. Les sensations sont radicalement différentes !

La légère brume laisse enfin sa place au soleil, et il commence, malgré l’heure tardive de l’après midi à faire bien chaud, ça cogne pas mal. L’eau prends des reflets d’avatange émeraude, que demandé de plus !!

Retour au pic, mes éphémères compagnons rentre, je me retrouve seul, et continu à appréhender ma nouvelle planche. 3h de session dont une heure tout seul et je prendrai en tout une bonne dizaine de vagues !! Ca me change de mon rendement tout pourri habituel !

C’est sous un soleil presque couchant que je sortirais enfin de l’eau, seul sur la plage, et un immense sourire pour la semaine avec qu’une hâte me remettre à l’eau et continuer à dompter l’engin dans quelque chose de plus consistant.

Le longboard c’est comment ? C’est comme ça :
Image

En espérant comme d’habitude que ça vous ai donné envi.

Au passage un grand merci à ma chérie pour les photos ;)
Modifié en dernier par =WAVE= le Mer Avr 21, 2010 13:33, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
=WAVE=
 
Messages: 654
Enregistré le: Jeu Avr 08, 2010 15:40
Localisation: Ain Sebaa - Casablanca / Maroc
Nombre de sessions: 40

Suivante

Retourner vers Trips surf & voyages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité