Lapinous on the road !

Postez ici vos reports de trip en dehors de vos spots habituels, vos voyages et vos découvertes

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar nicodisco » Dim Avr 26, 2020 10:30

Grolapin a écrit:
Oui, on peut rentrer sur le territoire américain sans passer par une douane ressemblant à une gare de péage intergalactique...




:lol: Elle est top celle là.

Putain ça vends du rêve votre truc. :yess:
RNV Family Guesthouse / BatuKaras - Jawa Barat - Indonesia
https://www.rnv-family-guesthouse-batukaras.com/
Avatar de l’utilisateur
nicodisco
 
Messages: 6221
Enregistré le: Mar Nov 27, 2012 13:18
Localisation: BatuKaras // West Java
Nombre de sessions: 365

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar Grolapin » Dim Avr 26, 2020 11:50

zitoune a écrit:tu faisais quelques repas dessus quand nécessaire ?

P'tain il a fallu que je relise trois fois avant de compendre où tu voulais en venir :shock:

Ouais c'est beaucoup de boulot, en plus de la mécanique t'as une vraie maison sur roues donc faut être un peu électricien, un peu plombier, un peu menuisier, un peu couturière...
On a fait pas mal de trucs nous-mêmes, entretien courant, réparations et aménagements, sans être des Mac Gyver mais avec quand même un petit bagage de bricoleurs. Côté mécanique j'ai la base pour avoir entretenu un minimum nos anciennes bagnoles et désossé de A à Z mes anciens scoots, et j'hésitais un peu au début à me fourrer le nez dans un V10 mais j'y suis venu, ça marche pareil c'est juste plus gros. De toutes façons le moteur lui-même c'est un truc de camion prévu pour bouffer plus de 500 000 km sans broncher, les problèmes viennent plutôt des accessoires autour.

Avantage d'un modèle américain : du Canada au Mexique les pièces sont faciles à trouver. On a rencontré plusieurs camping-cars européens en rade pour des semaines en attendant une jante, une courroie ou de simples plaquettes de frein introuvables ici (peu de marques européennes en Amérique du Nord, et de toutes façons même pour une marque présente ici les modèles n'ont rien à voir) donc nécessitant expédition puis dédouanement interminable pour les récupérer. Ensuite en Amérique Centrale tout le monde est à la même enseigne et c'est le système D qui prévaut (on avait stocké quelques pièces d'usure courante juste avant de quitter le Mexique).

Le truc vraiment chiant c'est le système électrique, particulièrement pénible et complexe quand c'est pas toi qui l'a conçu et que l'ancien proprio a paumé les plans, entre le solaire, le moteur, la génératrice, les circuits 12 et 110V et tous les relais qui vont avec ce merdier, mais au bout de 9 mois je pense le connaître quasi par coeur. J'ai passé des journées entières dans le châssis à traquer des connexions et des courts-circuits aléatoires à cause des vibrations sur les pistes.
Après pour le reste c'est surtout du bon sens comme tu pourrais réparer des petits pépins sur ta baraque.

J'en retiens qu'un voyage au long cours en camping-car ou tout autre véhicule aménagé demande quand même une sacrée dose de démerde et d'énergie, comparativement à celui qu'on avait pu faire avec deux simples sacs à dos y a 10 ans...

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Grolapin
 
Messages: 2148
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 09:58
Localisation: Martinique

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar zitoune » Dim Avr 26, 2020 12:29

Merci pour les prévisions ;)
Désolé si c'était pas clair :oups:

-
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 15079
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar Grolapin » Dim Avr 26, 2020 16:06

Donc ça y est, on est en Alaska.

Et ça commence par quelques villages kitch à mort sur la dernière partie de l'Alaska Highway ou ses environs, que l'on a fini par rejoindre après la piste de la « Top of the World ».

Image

Puis changement certain d'ambiance avec le Yukon, routes à 4 voies sans personne, bases militaires... Quand on approche de Fairbanks faut se pincer pour se dire que si, on est bien dans le Grand Nord. C'est un peu la même chose autour d'Anchorage, mais en dehors des deux grandes villes de l'état ça reste évidemment sauvage.
Deux ou trois jours dans le coin pour refaire les pleins et ajuster la fenêtre météo, et on débarque dans le parc national du Denali.

Image

Le Denali, c'est le Mont MacKinley (nom anglo-saxon en usage jusqu'à ce que Barack Obama lui réattribue son nom amérindien) : le plus haut sommet de toute l'Amérique du Nord, à plus de 6000m d'altitude.
La réserve naturelle qui l'entoure est réputée pour sa mégafaune, possiblement lié au fait que le parc ne soit ouvert qu'une petite partie de l'année aux visiteurs et dans tous les cas pas en libre circulation.

Depuis l'entrée, une piste caillouteuse s'enfonce dans la vallée sur une centaine de kilomètres. Cette piste elle n'est accessible qu'en navette (sauf le dernier jour d'ouverture de la saison, ou une loterie offre la possibilité à quelques chanceux de rouler dans le parc avec leur propre véhicule, vers la mi-septembre) et mène aux départs de rando et points d'observation du Denali, très souvent dans les nuages lorsqu'on s'en approche après 4 heures de piste défoncée.

Image

Mais on a pas été trop mauvais avec les prévisions météo pour la journée où on a choisi de pousser le plus loin, et purée qu'elle est belle cette montagne !

Image

Image

Côté bestiaux, déjà c'est la période du rut pour les orignaux, il y a du spectacle ! Et les caribous sont là aussi.

Image

Image

Image

Ensuite le Denali est farci de grizzlys, c'est à mon avis impossible de ne pas en voir le long de la piste qui traverse le parc...

Image

Image

Notre fille compile ses stats d'observation quotidiennes

Image

Un petit clin d'oeil, puisque c'est sur la piste Stampede juste à côté d'ici qu'a été se paumer Chris McCandless il y a 25 ans, et que le Magic Bus d'Into The Wild se trouve toujours à Healy, un peu au nord du parc du Denali.

Image

Une dernière du Denali pour la gloire, un loup qui vient de pêcher un saumon à quelques centaines de mètres de nous dans une rivière perdue de l'Alaska, même si on laisse le bénéfice du doute à un gros coyote...

Image

Méfait des contes pour enfants, et mise en conditions par les semaines précédentes où leurs hurlements sont devenus notre fond sonore habituel chaque soir de bivouac en forêt sans jamais les voir, sur ce coup-là la gamine a sacrément flipé :shock:
Avatar de l’utilisateur
Grolapin
 
Messages: 2148
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 09:58
Localisation: Martinique

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar Rilou29 » Dim Avr 26, 2020 17:19

La première photo du Denali :shock: :amour:
C'est vraiment magnifique !
Nous devions y faire un tour là bas de 3-6 mois en camping car il y a 2 ans... (de L'Alaska au Mexique). Mais un changement de taf de ma femme, pour un retour au pays attendu depuis si longtemps, a avorté le projet. On ne pouvait pas rater cette opportunité ! :D
Ce n'est que parti remise, enfin nous l’espérons... ! Et tes photos + commentaires ne sont pas prêts de nous faire changer d'avis !
Merci du partage :yess:

edit : la 2ème de ton dernier post à un petit air d'écosse... Ces couleurs magiques!
Avatar de l’utilisateur
Rilou29
 
Messages: 1509
Enregistré le: Dim Oct 06, 2013 09:59
Localisation: north shore
Nombre de sessions: 0

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar zitoune » Dim Avr 26, 2020 17:50

Vraiment ouf
L'Alaska ca donne des envies de ski en plus... ouf aussi la faune que vous avez croisé!

-
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 15079
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar fafa » Dim Avr 26, 2020 19:50

Génial ce report [emoji106]

Envoyé de mon SM-G950F en utilisant Tapatalk
Avatar de l’utilisateur
fafa
 
Messages: 727
Enregistré le: Mer Déc 05, 2007 09:57
Localisation: PESSAC
Nombre de sessions: 0

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar Grolapin » Lun Avr 27, 2020 07:43

Rilou29 a écrit:Nous devions y faire un tour là bas de 3-6 mois en camping car il y a 2 ans... (de L'Alaska au Mexique). Mais un changement de taf de ma femme, pour un retour au pays attendu depuis si longtemps, a avorté le projet. On ne pouvait pas rater cette opportunité ! :D
Ce n'est que parti remise, enfin nous l’espérons... ! Et tes photos + commentaires ne sont pas prêts de nous faire changer d'avis !

Je ne peux que t'y encourager :D

J'attire juste ton attention sur la période, parce que je pense que ça peut vachement jouer sur le ressenti, et l'intérêt que nous avons trouvé - ça reste personnel - à découvrir ces régions à la fin de l'été (à ces latitudes, on peut considérer que fin août l'été touche à sa fin et que mi-septembre l'automne est déjà bien avancé).
L'inconvénient si tu poursuis par l'Ouest Canadien puis les États-Unis, c'est que tu auras ensuite sans cesse l'hiver aux trousses jusqu'à la frontière mexicaine (mais des couleurs automnales sur 10 000 kilomètres)...

- Pour les randos, et sans forcément monter en altitude, la neige est bloquante jusqu'à au moins fin juin tandis qu'en fin d'été les sentiers sont dégagés

- Les moustiques et les taons sont une plaie absolue à la fin du printemps puis disparaissent progressivement au cours de l'été

- Les salmon runs varient suivant l'espèce et la zone, mais sur la côte sud de l'Alaska les chinooks (saumons royaux) et sockeyes (saumons rouges) remontent en juillet-août, puis l'intense run des cohos (saumons argentés) a plutôt lieu en septembre notamment vers Valdez
Au delà du spectacle lui-même des rivières grouillant de saumons, cette profusion de nourriture attire massivement les ours et les aigles : ils sont moins éparpillés dans la nature et se concentrent près des rivières côtières, observations magiques assurées

- La fréquentation touristique baisse après le 15 août, et est quasi nulle à partir de septembre (revers de la médaille, bon nombre de prestataires ferment au 31 août, et par exemple à Seward ou Valdez les sorties dans les fjords laissent moins de choix)

- Septembre, c'est la saison des baies ! Récolte et goinfrage assuré un peu partout

- Le retour des aurores boréales, contrepartie de journées plus courtes qu'en juin : dès fin août la durée d'obscurité redevient suffisante pour des observations de ce phénomène magique... en un mois, on en a vu trois très spectaculaires (lorsque les grandes draperies multicolores dansent) et une dizaine diffuses (halo vert bas sur l'horizon)

- Et sans doute ce qui nous a le plus pris aux tripes : les couleurs de l'automne, dès mi-août dans le Klondike puis une explosion de couleurs de l'Alaska au sud du Yukon début septembre
Avatar de l’utilisateur
Grolapin
 
Messages: 2148
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 09:58
Localisation: Martinique

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar Tonneau » Lun Avr 27, 2020 10:13

Je regarde pas mal d'émissions sur cette région (chercheurs d'or, trappeurs...) c'est une région de dingue, je vous envie beaucoup ce voyage.
Tonneau
 
Messages: 1390
Enregistré le: Lun Nov 23, 2009 13:45
Nombre de sessions: 4

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar Grolapin » Lun Avr 27, 2020 10:40

Une autre facette de l'Alaska, sa côte : un dédale de fjords et d'îles, d'innombrables glaciers qui descendent jusqu'à l'océan ou dans des lacs remplis d'icebergs, où la faune marine vient compléter un bestaire déjà conséquent sur la terre ferme.

La partie la plus facile d'accès c'est la péninsule de Kenai, au sud d'Anchorage : quelques routes, deux villes (Homer et Seward), et une zone de nature sauvage protégée par un immense parc national, Kenai Fjords.

Image

Et des petits villages paumés, comme Hope au bord du Turnagain Arm, un nom qui vous dit peut-être quelque chose puisque c'est dans ce bras de mer que se produit un des plus gros mascarets du monde, surfable et surfé par les locaux, qui revient de temps en temps dans les médias surfistiques...
On ne l'a pas vu, il faut sans doute des coefs de marée bien costauds, mais la marée monte effectivement à une vitesse hallucinante dans ce goulet.

Image

Image

Et puis on s'est ralliés à un tourisme plus conventionnel pour se payer notre sortie dans les fjords, le tout dernier jour de la saison pour la plupart des prestataires donc ambiance plus à la cool et journées rallongées, sachant qu'il n'y a plus beaucoup de passage à Seward...
Trainent ici le long de la côte mais évidemment plus faciles à observer depuis un bateau : orques, lions de mer, loutres, phoques... et de nombreuses espèces de baleines, à l'année ou durant leur migration estivale, du béluga à la baleine bleue.

Image

Image

Image

Image

Image

Et les glaciers qui se jettent dans la mer, comme en Patagonie, c'est quand même assez photogénique et prenant, les craquements incessants en fond sonore !

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Grolapin
 
Messages: 2148
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 09:58
Localisation: Martinique

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar zitoune » Lun Avr 27, 2020 12:33

Magnifique, c'est vraiment canon

-
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 15079
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar Miniclem » Lun Avr 27, 2020 12:41

C'est fou de voir dans ces glaciers les coulures de gastro de peuples primitifs :D :D

Sacré périple en tout cas, mieux que le zoo!!
Image
Avatar de l’utilisateur
Miniclem
 
Messages: 993
Enregistré le: Jeu Juil 28, 2011 12:20
Localisation: Marseille
Nombre de sessions: 0

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar Grolapin » Mar Avr 28, 2020 08:01

Bon je poursuis sur le même rythme, finalement ça me fait du bien de replonger là-bas. 10 jours après avoir posé le pied en France la compensation morale des raclettes-cassoulets-choucroutes commence à s'émousser et on sent déjà pointer le petit mal-être du retour qu'on avait déjà pris dans les dents après le premier grand voyage...

Début septembre, on arrive à Valdez.
Petite ville sur la côte sud de l'Alaska, au fond d'un fjord embrumé 350 jours par an, jusqu'à laquelle on avait un peu hésité à pousser en raison du détour nécessaire et des cols à passer.

Image

On bivouaque quelques jours à Old Valdez, sur le site de l'ancienne ville rasée en 1964 par l'un des plus puissants séismes enregistrés sur Terre (magnitude 9.2) dans une ambiance fantômatique avec nos potes Québecois du Joly Bus et leur bus scolaire aménagé. Nous sommes quasiment les seuls voyageurs encore aussi au nord, et on utilise les mêmes sources d'info (des topos ou des applis chargées à l'avance) pour dénicher les bons spots avec des critères similaires, ce qui fait que l'on se recroise assez souvent, sans jamais le prévoir puisque les uns comme les autres n'attrapons que très épisodiquement des connexions au monde extérieur.

Image

Des dizaines d'aigles rodent tout autour jusqu'à parfois frôler le camping-car... Mystique !

Image

Image

Car à Valdez à cette époque de l'année, c'est le run des saumons (les cohos, le saumon argenté un peu moins vénéré que le king salmon, chacune des 5 ou 6 espèces ayant un timing précis de l'été à l'automne suivant son secteur de prédilection) et tous les pique-assiettes du coin débarquent pour une orgie sans nom...

C'est hallucinant à voir et atroce à sentir, le moindre cours d'eau grouille de poissons remontant le courant et de cadavres redescendant en sens inverse après la reproduction.

Image

Image

Les ours noirs se croisent en nombre (certaines années à Valdez ça cause même des sérieux problèmes de sécurité) mais bien nourris.

Image

Image

Du reste on s'est plus ou moins habitués à leur voisinage, et même si on a toujours le bear spray en poche, un claquement de mains les fait fuir en cas de rencontre. Ils ne cherchent pas le rapport de force (ce n'est pas du tout la même histoire avec les grizzlys). Il faut simplement éviter de tomber dessus par surprise et se méfier définitivement des mères avec des oursons.
D'ailleurs j'ai un mal fou à les prendre en photo en balade, ils sont souvent déjà dans les fourrés le temps de dégainer l'appareil !

Image

Les lions de mer profitent également du gueuleton de saumons à l'embouchure des rivières, les mouettes se chargeant du nettoyage ensuite...

Image

Et - exploit de taille - on attrape le ciel bleu et les montagnes cernant le fjord de Valdez !
L'occasion également de réactiver le réveil à aurores boréales, mais on reste loin du spectacle d'il y a quelques semaines.

Image

Image
Modifié en dernier par Grolapin le Mar Avr 28, 2020 09:08, modifié 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
Grolapin
 
Messages: 2148
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 09:58
Localisation: Martinique

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar Grolapin » Mar Avr 28, 2020 08:39

La suite, c'est le retour vers le Yukon en direction du parc de Kluane (klou-weye-ni)

Image

Tout change à une vitesse accélérée dans l'intérieur des terres, les couleurs explosent alors que certains arbres perdent déjà leurs feuilles, et chaque journée est plus courte d'un quart d'heure par rapport à la précédente !

Cette sortie de l'Alaska en longeant le gigantesque parc national Wrangell - St Elias et ses centaines de hautes montagnes, dont un certain nombre n'ont jamais été gravies et desquelles descendent de fantastiques glaciers dont certains ne sont même pas encore baptisés, reste magique par les paysages rencontrés en ce début d'automne...
En plus, nous sommes dorénavant totalement seuls.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Septembre en Alaska et au Yukon, c'est la saison des berries.
Les baies sauvages c'est la principale source de nourriture avant l'hiver pour les ours trop loin de la côte ou des rivières à saumons, et l'occasion pour nous de faire des razzias montres et de se baffrer autant qu'eux !

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Grolapin
 
Messages: 2148
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 09:58
Localisation: Martinique

Re: Le tour du monde des Lapinous

Messagepar Miniclem » Mar Avr 28, 2020 09:33

Magnifique!
Ce sont des myrtilles?
C'est pas en mangeant une baie qu'il est mort Mc Candless?
Modifié en dernier par Miniclem le Mar Avr 28, 2020 09:33, modifié 1 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Miniclem
 
Messages: 993
Enregistré le: Jeu Juil 28, 2011 12:20
Localisation: Marseille
Nombre de sessions: 0

PrécédenteSuivante

Retourner vers Trips surf & voyages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 15 invités