La droite de rêve

Postez ici vos reports de trip en dehors de vos spots habituels, vos voyages et vos découvertes

droite de rêve.

Messagepar ELKO » Mar Sep 22, 2009 22:39

Franchement je viens juste de consulter votre Blog et il est excellent, je suis surpris par la consistance de l'endroit. En tous cas j'en rêvais de cette droite magique( étant régular, je vais pas me plaindre des gauches des Mentawaï mais... ) et votre report ne fait que confirmer, est ce que vous avez prévu de bouger sur Cape town après...
j'attends la suite avec impatience :yess:
ELKO
Avatar de l’utilisateur
ELKO
 
Messages: 225
Enregistré le: Lun Déc 31, 2007 13:41
Localisation: Lyon
Nombre de sessions: 65

Messagepar Flo » Ven Sep 25, 2009 02:58

Elko:
pour la petite histoire, nous sommes 3 dont un habite Cape Town.
Nous (les deux autres) avons atterris à Cape Town et y avons passé deux jours au début et un jour au retour.
Pour ce qui est de la consistance de la vague faut surtout se dirte qu'on a eu du bol. Une semaine plus tard c'était le flat onshore avec de la pluie.
C'est comme partout, c'est pas toujours parfait.
Flo
 
Messages: 72
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 13:07

Messagepar zitoune » Ven Sep 25, 2009 14:08

Alors le retour pas trop dur? :D
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 15153
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Messagepar Flo » Lun Sep 28, 2009 11:44

j'veux plus surfer en france ça sert plus à rien! :D
Flo
 
Messages: 72
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 13:07

Messagepar kyu » Mar Sep 29, 2009 14:16

je me permets de faire un copier/coller du message du pote de flo qui était avec lui à JBAy et posté sur Surf4all car il est plein de conseils précieux pour ceux qui envisageraient un trip la bas :wink:
Retour au bercail, après 7 jours de très bonnes vagues, la déprime s’installe doucement, je vois les murs défilés dans ma tête, pas vraiment envie de me mettre a l’eau dans mes vagues de « merde ». Outre les infos du blog, un petit complément d’infos pour ceux qui voudraient s’y rendre.

Ceux d’entre vous qui ont suivi le blog ( http://jbay-is-on-my-side.blogspot.com/ )ont pu voir que nous avons eu de très très bonnes vague durant le trip. Une chance de l’avoir eu si bon aussi longtemps.

Malgré tout, j’ai 3 petits regrets :

>Pas eu de sessions miroirs, sans vent, du genre de celle ou la face de la vague prend un couleur or au coucher du soleil : un vrai orgasme visuel

>Pas eu la fameuse remontée d’un gros banc de dauphins, ca m’était arrivé la première session de mon dernier trip. Mise à l’eau au coucher du soleil, et pendant 45 minutes surfer autour des milliers de dauphins qui remontaient la pointe d’Albatross à Magna Tubes. Malgré tout, on en a vu beaucoup, ainsi que des baleines.

>Vu la qualité a Supers, nous ne nous sommes pas rendus sur la vague sans nom, la meilleure gauche de la cote Est. C’est ultra protégé par les locaux, KS c’est fait virer manu militari de cet endroit en 2008.

Ce qui m’amène au localisme a Jbay. Il existe certes mais rien à voir avec aucune autre région dans le monde, ceux ne sont pas des gros porcs ultra agressifs qui empêchent tout étranger de prendre des vagues, il y a des règles « non écrites » à connaitre. Il faut quand même savoir qu’il y a eu rarement plus de 20 personnes à l’eau en même temps, quand même incroyable vu la qualité et la quantité de vagues. Apres quelques enguelades avec un ou deux locaux, j’ai appris pas mal de choses en parlant avec un pote qui vit la bas maintenant ainsi que notre hôte.


1. Les locaux ne se mettent à l’eau à Supers que si c’est vraiment bon (pour eux) CAD a partir de 4-5 pieds offshore ou glassy. En dessous, ce n’est pas assez régulier pour un quota de vagues correctes (en respectant la rotation expliquée plus bas) donc ils laissent ca aux « touristes ». Ca peut être bon, mais vu le risque d’attente autant descendre plus bas à Tubes ou Point pour surfer plus. Ceux qui ont les bras et les poumons pour sortir à plus de 8 pieds (plus sur la vague plus tard) ne seront pas emmerdes au pic par la foule et gagneront une bonne dose de respect.

2. Pas la peine de dire bonjour à tous les inconnus au pic, mais ramer avec le sourire ne fait pas de mal.


3. Un touriste vient passer ici des vacances, il a toute la journée pour surfer. Il faut éviter de surfer après les heures de travail (à partir de 4h30) et d’essayer de prendre le maxi de vagues depuis le pic. Autant se caler plus bas et prendre les nombreuses rougnes qui peuvent passer. Par contre, une fois le soleil couché, malgré les ¾ heures restantes avant la nuit noire, la foule se compte souvent sur les doigts d’une main (souvent des touristes): une bonne occasion de choper les dernières bombes du jour.


4. La rotation : inutile de se mettre à l’eau pour 1/2 heure et s’attendre à prendre les bombes parce que plus placé au pic. Il faut « travailler » doucement sa place dans la meute en laissant les premiers prendre leurs vagues pour remonter un peu plus haut a chaque fois. Cela ne veut pas dire qu’il est impossible d’attraper une vague avant d’être en haut, il faut toujours être aux aguets pour la vague/série qui décale un peu, ou le mec qui tombe/ne passe pas la section. Une fois la vague prise, remonter et se caler direct au pic a l’intérieur est très mal vu par les locaux. Il est de bons gouts aussi de signaler ces intentions avant de se placer a l’intérieur : bien dire haut et fort qu’on ne veut pas snaker et qu’on sait tres bien qui a la priorité. De visiteurs du monde entiers sans manière arrivent avec leurs attitudes de merdes en cela auront des problèmes. Le trio brésiliens/espagnols/portugais font parti des nations les moins biens vues, ca ne veut pas dire que les autres sont adores.

5. comment reconnaitre un local ? Ils ne portent jamais de chaussons, leurs pieds sont fracasses par les années de coupures, ils tapent la discute entre eux, ils surfent tres bien, pas mal surfent en Firewire (le rep les vend a prix coutant pour faire de la pub) ou en gros fish : notamment le monstrueux Anthony (un brute épaisse d’une 50aine d’années, chauve dessus et gris sur les cotes) et son plus jeune ami encore plus gros : deux têtes de cons avec ceux qui le méritent, pas vraiment chiants autrement. En fait si ceux sont les seuls 2 locaux a l’eau, autant se mettre pas loin d’eux, il y a toujours une chance d’attraper une bombe une fois qu’ils ont eu les leurs. Ils sont facile a reconnaitre, ils sont toujours cales sur les méga bombes qui partent de Boneyards et finissent après Impossibles, ceux sont des machines à ramer. Anthony est le seul local qui surfent toutes la journée quand ca marche, les autres après le taff. A noter que les sud-afs sont en général de bons gros bestiaux, et quasiment tous les locaux font du ju jit su pour garder la forme. Faut pas les faire chier, c’est tout.


6. Et surtout, quelle que soit la taille, si il y a un surfer sur une vague, il faut partir au bouillon et aller faire le canard et pas gâcher la face a celui qui est dessus : les sections sont tres rapides, un réajustement de sa ligne pour éviter le surfer qui remonte c’est risquer de pas passer la section.
Voila, rien de bien méchant, faut simplement avoir les bonnes manières. Contrairement à beaucoup d’autres endroits, les locaux n’empêchent pas les touristes de prendre des vagues ou droppent à tout bout de champ : Nico c’est fait dropper une fois par inattention aux respects de ces « règles », je me suis fait dropper par le fils de notre hôte pour la même raison. Il faut observer qui est ou et quand et pas ramer sur tous les bouts qui trainent (et pire de rater la vague). Ensuite inutile de chercher la vague sans nom, le beach break de Cap St Francis a de tres bonnes gauches épaisses et a barrel.



Le matos requis, nécessaire : Supers c’est Mach 10 tout le long. Pas besoin de tourner autour du pot, c’est le royaume de la petite planche haute performance, avec un minimum de niveau et de forme : le surfer qui n’est pas capable de prendre les vagues sur la dalle a Lafitenia se fera beaucoup plus plaisir a Point/Tubes ou St Francis.

LB et évolutive sont beaucoup trop lents et encombrants, le LB risque fortement d’être en morceaux avant d’arriver au pic (mise a l’eau, plus bas)

Je disais plus haut que quelques locaux surfent régulièrement en fish : ils connaissent la vague par cœur, ou se placer ou il faut quand il faut et prennent les grosses bombes d’en haut.
Pour une première visite, inutile de chercher a surfer ce genre de planche (par ailleurs tres agréable a Tubes ou Point qui sont un peu moins rapides), il serait tres difficile voire impossible de passer toutes les sections : les plus petites vagues et/ou a marée haute ont tendance a avoir du petit clapot en bas de la face pas vraiment idéal avec une planche ayant peu de rocker et assez large.

La taille de planche : j’y surfe entre 6’0 et 6’3, sorti une fois la 6’6 car j’étais un peu fatigué :roll: Pas besoin de sortir plus grand : c’est parfait ca déroule vite, pas trop dur de partir au bouchon (suivant les sections) inutile de s’encombrer avec volume et taille (surtout que les grosses planches cassent plus facilement).


La mise a l’eau : il n’y a pas de « channel » a proprement parler, juste une espèce de petite poche pour rentrer (en haut de Supers) et sortir (en bas a Impossibles sur la dalle) au milieu de cailloux recouverts de petits mollusques et moules qui sont ultra coupants. Chaussons conseilles pour ceux qui surfent pas souvent la roche.
Jusqu'à 4 pieds, pas vraiment besoin de calculer, la vague casse près du bord, un ou deux canards et c’est parti. 4-6 pieds, faut regarder sous peine de risquer les ailerons arraches et une « plus grosse » nage, au dessus il vaut mieux regarder les vagues ½ heures montre en main pour calculer les bons coups (ou avoir quelqu’un pour donner le signal).
Inutile de surfer en dessous de 3 pieds a Supers, ca a l’air parfait mais c’est insurfable et dangereux car il y a vraiment pas d’eau.


Quelle que soit la taille, il faut faire le canard. Risque de casser le leash (un vrai horreur que d’aller se faire brouter sur le rocher sans planche et marche 500 m pour aller la récupérer à Point) ou la planche (le gros plongeon avec un morceau de planche qui dépasse et c’est la guillotine assurée), de faire mal a quelqu’un et surtout de gâcher la suivante. Tout le monde recule au canard, mais ca déplace aussi de cote, a la sortie, avec 3-4 bons coups de rames il est possible d’être idéalement place sur la/les suivantes. D’où l’intérêt de ne pas avoir une grosse planche volumineuse.

La saison : éviter comme la peste les vacances scolaires de juin et fin septembre, et le Billabong pro. Avril, Mai, juillet, aout jusqu'à mi septembre sont idéaux. Les gros swells d’hiver arrivent en cette période, c’est plus rare en été entre octobre et mars quoi qu’il peut y avoir les swells d’Est : Supers en short
Grilled bread team -
Avatar de l’utilisateur
kyu
Site Admin
 
Messages: 5190
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:53
Localisation: Hossegor

Messagepar coxos » Mar Sep 29, 2009 14:55

Si les locaux ne surfent pas à la tombée de la nuit c'est peut-être pour limiter le risque de se faire croquer par le Grand méchant blanc non ? En tout cas je comprend que les touristes soient tentés pour exploiter ce créneau.

Sinon les "règles de respect" énoncés plus haut sont à peu près les règles en vigueur sur tous les spots de qualité. J'ai remarqué d'ailleurs que quand les locaux ne veulent pas (ou peuvent pas) faire appliquer ces règles, c'est vite l'anarchie... genre Parlementia :roll:

En tout cas ça donne envie tout ça 8)
Avatar de l’utilisateur
coxos
 
Messages: 720
Enregistré le: Mar Déc 11, 2007 15:15

Messagepar Flo » Mar Sep 29, 2009 16:23

bien vu Fred ;)
Flo
 
Messages: 72
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 13:07

Messagepar Tibok » Mar Sep 29, 2009 16:43

Merci pour tous les tuyaux, y'a plus qu'à aller se faire une idée par soi même :fufu:
Pain grillé repwesent

http://www.surfrepotes.fr
Avatar de l’utilisateur
Tibok
Site Admin
 
Messages: 6547
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 21:52
Localisation: Pessac
Nombre de sessions: 7

Messagepar Occy17 » Mar Sep 29, 2009 17:49

merci pour toutes ces infos :roll:
Team Pains Grillés
Avatar de l’utilisateur
Occy17
 
Messages: 3267
Enregistré le: Mar Déc 18, 2007 11:50
Localisation: Tonnay Charente (17), home spot : pas de home spot, vive les trips
Nombre de sessions: 3

Messagepar luke-egan » Mer Sep 30, 2009 08:48

Tibok a écrit:Merci pour tous les tuyaux, y'a plus qu'à aller se faire une idée par soi même :fufu:

:+1:
-Grilled Bread Team-
Avatar de l’utilisateur
luke-egan
 
Messages: 2013
Enregistré le: Mar Déc 11, 2007 11:44
Localisation: Bègles
Nombre de sessions: 4

Précédente

Retourner vers Trips surf & voyages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 35 invités