Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Postez ici vos reports de trip en dehors de vos spots habituels, vos voyages et vos découvertes

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar nicodisco » Dim Sep 29, 2013 13:23

Meron à St Vincente?
RNV Family Guesthouse / BatuKaras - Jawa Barat - Indonesia
https://www.rnv-family-guesthouse-batukaras.com/
Avatar de l’utilisateur
nicodisco
 
Messages: 6241
Enregistré le: Mar Nov 27, 2012 13:18
Localisation: BatuKaras // West Java
Nombre de sessions: 365

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar Gart » Dim Sep 29, 2013 13:26

Oui.
Avatar de l’utilisateur
Gart
 
Messages: 5313
Enregistré le: Ven Juin 20, 2008 15:01
Nombre de sessions: 64

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar nicodisco » Dim Sep 29, 2013 14:56

Gart a écrit:Oui.

Meme tout pret de la digue a gauche c'etait too much et windy ?

Pas de chance :-(
RNV Family Guesthouse / BatuKaras - Jawa Barat - Indonesia
https://www.rnv-family-guesthouse-batukaras.com/
Avatar de l’utilisateur
nicodisco
 
Messages: 6241
Enregistré le: Mar Nov 27, 2012 13:18
Localisation: BatuKaras // West Java
Nombre de sessions: 365

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar Gart » Dim Sep 29, 2013 15:00

J'ai pas été voir là mais j'ai du mal à croire que ça ait pu être à l'abri. Après, j'ai limité les checks au strict minimum histoire de pas se taper des heures de route tous les jours. C'est un équilibre à gérer entre le surf et le vacances "famille".
Avatar de l’utilisateur
Gart
 
Messages: 5313
Enregistré le: Ven Juin 20, 2008 15:01
Nombre de sessions: 64

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar Gart » Dim Sep 29, 2013 15:22

Je viens de vérifier les archives windguru. Ce jour-là, le 17, y'avait 2m90, 13 sec, houle de NNO. Pas tant de vent, 9 noeuds d'ouest. Mais bon, c'était juste trop gros.
Avatar de l’utilisateur
Gart
 
Messages: 5313
Enregistré le: Ven Juin 20, 2008 15:01
Nombre de sessions: 64

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar zitoune » Lun Sep 30, 2013 06:36

Très plaisant a lire en tout cas :yess:
On sent que le surf va finir par arriver en plus :-)
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 15142
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar dahomey » Lun Sep 30, 2013 07:15

cool merci :yess:
Avatar de l’utilisateur
dahomey
 
Messages: 9321
Enregistré le: Sam Mai 01, 2010 13:11
Localisation: Bordeaux

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar Gart » Lun Sep 30, 2013 08:05

zitoune a écrit:Très plaisant a lire en tout cas :yess:
On sent que le surf va finir par arriver en plus :-)

Oui parce que là, c'est plus un report gastronomique.
Avatar de l’utilisateur
Gart
 
Messages: 5313
Enregistré le: Ven Juin 20, 2008 15:01
Nombre de sessions: 64

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar Lelizay » Lun Sep 30, 2013 10:25

:lol: En effet ! Mais j'aime bien aussi !
If in doubt, paddle out.
Avatar de l’utilisateur
Lelizay
 
Messages: 665
Enregistré le: Mer Déc 05, 2007 13:44
Localisation: Bordeaux/Gironde

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar Gart » Lun Sep 30, 2013 15:58

Humberto J-4: Asturies

Après un arrêt vers Salinas dans les Asturies et l'épisode RuralSurf, nous allons à Luarca. Le surf est encore énorme sur la côte et nous allons visiter le musée du calamar géant. Pour les amateurs c'est une bonne étape à se faire. De nombreux spécimen de 100 à 140 kg m'ont donné envie d'acheter une plancha géante. Mmmmmh.

La ville quant-à elle est plutôt moche. Encaissée, on manque de place et d'air. On y a cependant dégoté un excellent Queiso Azul. Fort mais pas piquant, enrobé dans des feuilles de vignes qui en augmentent encore la puissance. On le dégustera en fin de trip accompagné d'un Château Margaux 2009 qui aura fait beaucoup de chemin avant de finir par hasard dans nos verres.

Image


Ah mais au fait, c'est un report de surf à ce qu'il parait. Désolé.

La prochaine étape donc, nous conduit à :

Humberto j-3 : La Galice

Nous débarquons assez tôt sur un spot de repli qui offre deux possibilités : un beach-break ou un point-break. Les vagues font 1m50 et ce n'est pas calé. Je me jette à l'eau quand même. Elle est glaciale et je fais de mon mieux mais c'est trop aléatoire. De plus, le spot est immense et je passe beaucoup de temps à ramer. Finalement, après tous ces km, ça me détend vraiment bien mais je suis loin d'avoir ma dose de surf.

Après une nuit sous la pluie qui nous a suivit, je fais quelques photos du spot et décide de bouger.

Image

Image

Image

Image

Image

Un spot voisin offre des vagues énormes et pas moches.

Image

Image

Image


Je me mets à l'eau et je ne parviens pas à passer la barre. Je reviendrais l'après-midi et me gaverai comme il faut dans des vagues puissantes de 1m50 accompagné de 2 locaux. Session racontée dans le sujet. Session(s) du 19/09/2013

Image

Image


Entre les deux sessions, comme on est dans la zone de Ferrol, on ne rate pas l'occasion de rendre visite à El Gitano à Valdovino, notre resto préféré de la zone (et oui, j'avais pas parlé de bouffe depuis 5 lignes). Rien n'a changé depuis http://www.surfrepotes.fr/forum/voyages-trips-surf/la-galice-surf-promenade-et-grosse-bouffe-t2488.html#p56101... sauf qu'il ne nous saoule pas la gueule gratuitement. C'est probablement du au fait que nous ne sommes plus une bande de surfeurs délurés mais un petit couple avec un bébé.

Image

Le soir, il ne reste plus qu'un petit mètre. Sur le spot connu du coin, les stagiaires jouent avec des planches en mousse. Incroyable la chute de houle en 12 h. Nous passons la nuit sur un beachbreak sauvage du coin.

Au matin, comme c'est incroyablement moche et insurfable, c'est le moment idéal pour... envoyer madame à l'eau. J'ai cru qu'elle ne s'en rendrait pas compte, mais elle m'a bien fait remarqué en sortant de l'eau que c'était hyper pourri.

Image

Image

La fin brutale de cette houle nous laisse le temps de divergences touristiques avant l'arrivée de la houle cyclonique.
Avatar de l’utilisateur
Gart
 
Messages: 5313
Enregistré le: Ven Juin 20, 2008 15:01
Nombre de sessions: 64

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar pelou » Lun Sep 30, 2013 17:36

Gart a écrit:Image

Hasard de la photo ou il y avait moyen de moyenner sur la droite?

Rien de potable dans les rias du nord est de la galice malgré la grosse houle et le vent? ou vous n'avez pas eu le temps de farfouiller?
Avatar de l’utilisateur
pelou
 
Messages: 3141
Enregistré le: Mar Mai 04, 2010 15:13
Localisation: en prone sur zone
Nombre de sessions: 0

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar Gart » Lun Sep 30, 2013 17:58

Il y avait peut-être moyen de moyenner mais j'étais très sceptique sur le moment. Le spot est très large et la vague peut péter à un endroit ou 30 m à coté. Ça déroule et y'a 1m50 mais j'ai vu des mecs la veille ne rien faire du tout sur cette droite. Trop aléatoire a mon avis. On n'a pas checké grand chose d'autre, la houle étant prévue à la baisse, ce qu'elle a fait d'ailleurs, j'ai préferé voir les spots exposés.
Avatar de l’utilisateur
Gart
 
Messages: 5313
Enregistré le: Ven Juin 20, 2008 15:01
Nombre de sessions: 64

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar Gart » Mar Oct 01, 2013 11:22

On a deux jours sans vagues valables, je laisse carte blanche à madame. Elle choisit Las Medulas, pas la porte à côté mais une belle balade au soleil dans un décor étonnant. D'anciennes mines d'or de l'antiquité à ciel ouvert, transformées en châtaigneraies. Les châtaigniers son incroyablement vieux et donnent tous des tonnes de fruits.

Image

Image

Image

Image
Bref, le samedi soir, nous sommes en place pour attendre les vagues.

Humberto J-1 : Cap Finisterre.

Image

Image

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Gart
 
Messages: 5313
Enregistré le: Ven Juin 20, 2008 15:01
Nombre de sessions: 64

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar Gart » Mar Oct 01, 2013 13:24

Humberto :

C'est dimanche et Humberto est arrivé comme prévu. La nuit a été très dure. Après une soirée un peu alcoolisée, nous nous sommes fait dévorés par les moustiques malgré les bracelets et bombes de répulsifs. Bien qu'il fit très chaud, nous avons été obligés de tout fermer et nous avons essayé de dormir sous les draps. La chaleur étouffante et les moustiques finirent par gagner le match.

Au lever, la vision des lignes qui s'offre à moi me redonne le sourire. Humberto nous salue. Je l'imaginais plus gros mais la période et l'offshore sont là. Il y a un seul surfeur à l'eau. Pourtant, il doit être 9h et il y a bien vingt camions face à la plage.

Image

Image

Je le vois sortir, alors que je me change. "Mais qu'est ce qu'il fout ce con, c'est parfait !"

Il ... ah non, elle ( :oops: )... remonte la dune en courant, pose son shortboard et redescend en longboard. Bon, c'est peut-être un peu mou mais le Kelly Slater qui est en moi n'en démord pas. Je prends le shortboard.

Je la rejoins au pic avec 2 autres surfeurs. Tout le monde est allemand. La surfeuse prend toutes les vagues, jusqu'au bord. Nous autres, on surfouille. La vague fait un mètre vingt et c'est une machine. Chaque vague déroule sur le banc en droite et gauche jusqu'au bord. Après 2 take-off, je me rends compte que je suis bien trop court. L'épaule est molle et déroule vite. Si je veux surfer cette vague, il faut que j'arrête de me prendre pour un pro. Je remonte en courant et je prends le bonzer. Cette fois-ci, on se partage les vagues. L'allemande prend 80% des vagues de la matinée. Moi, 10%. Le reste pour les autres.

Le pic se remplit et on finit à une douzaine. 4 ou 5 savent surfer, les autres débutent. Ça taxe gentiment et je ne m'énerve pas. C'est petit, assez mou, c'est ambiance honolulu/sixties. Good vibes. No soucy. Humberto est arrivé.

Petite parenthèse pou dresser le décor. Nous sommes sur un magnifique beach break avec un tout petit parking. Comme souvent, la majorité des camions sont immatriculés en Allemagne. Ici, ils se sont regroupés autour de la principale douche et sont installés comme chez eux. L'accès à la douche est rendu compliqué par les camions garés cul à cul, leur vaisselle sale commune est entassée dans un coin, les jouets des gamins sur la terrasse en bois, etc. Rien de bien méchant mais on sent qu'il profitent à fond de la tolérance dont on jouit en Galice. Après, on s'étonne de voir fleurir des barrières à 2 m de hauteur. :roll: Là où ils se garent, la route est très étroite et pour passer, il a fallu que j'attende qu'ils me dégagent le passage. Une fille avait installé sa table sur la route et était en train de couper des oignons.

Fin de la parenthèse, je profite à fond de la session et je sors en même temps que la longboardeuse. La marée est trop basse et ça commence à fermer un peu.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Les photos ne rendent pas justice à la qualité du banc de sable. J'étais à l'eau à marée haute, lorsque ça marchait. J'ai pris les photos quand c'était moins bien.

De retour au camion, pendant le petit dej, j'entends une voix. "Vous permettez que j'admire cette magnifique planche de Kim ?". Et voilà, il fallait qu'on aille se perdre au bout du monde, au royaume des surfeurs débutants et campeurs allemands pour rencontrer des gens de Bordeaux. Par la suite, on s'échange des infos, des cafés, puis des bières et finalement, on fera la plupart du chemin du retour ensemble. Bonne rencontre.

Le lendemain matin, je m'y recolle. C'est un peu plus petit mais glassy. Je suis seul à l'eau. Enfin, presque seul. Je me fait taxer par un bodysurfer kamikaze qui avait probablement envie de prendre un centrale de bonzer dans les cotes. Je l'évite, je ne m'énerve pas, tout le monde il est gentil, c'est cool. Peace & Love bro.

Photos d'après ma session :
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Le soir, rebelote, premier à l'eau avant que les conditions se calent vraiment, histoire de profiter jusqu'à la nuit. 1 m parfait encore. Je suis rejoint petit à petit par les habituels débutants teutons. Et un longboarder arrive qui commence à tout prendre. Avec le sourire bien sûr. Toujours bien placé, il prend toutes les bombes. A un moment, je pars sur une belle, je me fais taxer par un débutant qui part tout droit et par le longboarder. C'est cool. C'est cool-c'est cool. Mais maintenant, ça commence à me saouler énormément. :evil: Comment on dit "Allez vous faire ensalchichonner" en allemand ? :censored:

On continue la session jusqu'à la nuit. Le longboarder continue à tout prendre et finalement, arrive ce qui ne m'arrive jamais. Tel un Tahitien braquant Dave Wassel à Sapinus, je pars sur sa vague en le regardant bien, je me lève et j'ai envie de lui faire un double fuck mais non, c'est pas dans l'ambiance hippie... et je me tôle lamentablement alors que la vague était magnifique. :flute:

Je remonte au camion, rincé, ça commence à tirer sur les bras. Le vent commence à tourner, et demain, il faudra trouver un spot orienté différemment. Tant mieux, même si ce beach-break reste une excellente découverte.
Avatar de l’utilisateur
Gart
 
Messages: 5313
Enregistré le: Ven Juin 20, 2008 15:01
Nombre de sessions: 64

Re: Humberto au Cap Fisterra : rencontre au bout de la terre

Messagepar Biscaye » Mar Oct 01, 2013 20:21

Humberto a régalé du monde!
Ça a pas l'air mou sur les photos.
Avatar de l’utilisateur
Biscaye
 
Messages: 541
Enregistré le: Jeu Déc 13, 2007 18:07

PrécédenteSuivante

Retourner vers Trips surf & voyages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 6 invités