[Report] El Miedo Del Faro

Postez ici vos reports de trip en dehors de vos spots habituels, vos voyages et vos découvertes

[Report] El Miedo Del Faro

Messagepar klems » Dim Mar 23, 2008 00:51

Jeudi:



C'est la semana santa ici, autrement dit du jeudi qui précède Pâques au dimanche, c'est férié et c'est généralement le weekend end qui marque la fin des vacances d'été, même si les écoliers et certaines universités ont déjà repris les cours.

Pour moi ça sera l'occasion de mettre les voiles en dehors de Pimentel. Ça tombe bien puisque Chinchi, depuis quelques jours me propose d'aller à Puemape, une vague située à 2h de route d'ici plus au sud, sur le littoral d'un village fantôme abandonné dans le désert, accessible par une piste. Autrement dit, c'est Picnic and ride, campage et compagnie!

Après s'être demandé si on prend le bus ou finalement on loue une caisse, Chinchi nous propose d'aller avec Panchito, qui propose sa voiture, covoiturage et c'est parti. Par contre, changement de destination, Puemape étant un peu difficile d'accès, Panchito préfère mettre les voiles sur Pacasmayo, à une quinzaine de kilomètres plus au nord de Puemape, histoire d'éviter de planter la Corola break dans les dunes...

Le changement de programme n'est pas plus mal, depuis le temps que je voulais retourner à Pacasmayo! Si Lobitos/Organos, etc dans le nord possèdent ce que tous ici considèrent comme les meilleures vagues du Pérou et sans doute les meilleures tubes d'Amérique du Sud, Pacasmayo et sa vague d'el Faro sonne comme quelque chose de particulier personnellement. Depuis que j'ai connu Montoya en 2005, je l'entend me parler de cette vague, cette longue gauche (considérée avec Chicama comme les deux plus longues gauches surfables, quand ça connecte), qu'il surfe depuis petit, qui lorsque la houle entre s'avère particulièrement grosse, puissante, creuse et longue, de préférence à marée basse, et en rajoutant les critères reef à fleur d'eau, eau froide, courant à donner des crampes à musclor et épave de bateau au milieu d'une section tubulaire (en fait j'ai bien maté l'épave et ça ressemble plus à une grosse patate qu'à une cabine de bateau de guerre...m'enfin, pour la légende on va dire que c'est une épave!). C'est sûr, exposé comme ça c'est pas les vagues de Tahiti dans de l'eau à 30° mais moi ça me fascine tout autant!

J'avais eu l'occasion en août dernier de "surfer" Pacasmayo avec Zitoune, mais peu chanceux, les vagues n'étaient pas au rendez vous et on peut pas dire que ce fut ma plus dure journée de surf. Cette fois ci non plus les prévisions n'ont rien d'exeptionnelles mais je fais confiance à Chinchi qui me dit qu'on aura quand même des vagues.

Image

Je prépare donc mes affaires et m'en vais attendre à la maison de Chinchi, en regardant Panchito s'amuser dans des gauches anormalement bonnes au "primero" de Pimentel, à gauche de la jetée.

Du voyage seront, Chinchi, Cristina sa fiancée, Panchito, Diego nieto et moi-même. Panchito et Chinchi ont quasi la trentaine et bien la moitiée de leur vie passée sur une planche, autant dire que ces deux là, ils gèrent un minimum...Pacasmayo c'est un peu comme leur jardin d'enfance, ils surfaient déjà la vague à 13 ans....Diego est un peu plus jeune mais à un niveau tout à fait respectable, bon ba moi c'est moi et Cristina elle ne surfe pas.

Le temps d'une pause bouf et on décolle vers 15h en direction de Pacasmayo. Le temps de prendre la panaméricaine, rectiligne en plein désert, de passer quelques bled bien péruviens comme Chepen, Mocupe, Guadalupe, etc et apparait en la fameuse usine de ciment de Pacasmayo.

Pacasmayo est un village/ville tranquile de la côte nord, à mi chemin entre Trujillo et chicalyo. On y trouve pas mal de pêcheurs, et pas mal de surfeurs, même si tout le monde ne connait pas, la vague d'El Faro a une certaine renommée, au Brésil nottament. Depuis quelques années, pacasmayo est littéralement "envahi" de brésiliens qui vienne surfer El Faro, remarque ça donne un petit accent "Todo bom!" au bled, ça change du "ya pe huevon" nord péruvien! Et en plus, la "superbe" statue blanche du Christ en croix qui surplombe le port donne un petit air de Rio de Janeiro au village.


Image


Sans même prendre le temps de s'arrêter, on traverse le village et filont sur le chemin qui nous mène au fameux phare, à quelques kilomètres au sud du bourg, histoire d'aller voir les vagues. En chemin, à travers la fenêtre, on peut admirer de longues sections qui semblent défiler sans fin, mais c'est mou, c'est pas ici que ça surf, c'est bien à la pointe du phare!

On aurait pu penser à pire, un jour de houle banale, à marée haute, avec un peu de vent comme toujours ici, je m'attendais à voir un beau coucher de soleil sur une mer flat. Quenini! Si à première vue, ça semble petit, le soleil rasant nous masque les séries du fond dans la brune qui en fait se réveleront par la suite suffisament dévastatrices personellement lol ! Marée haute donc, pas de reef apparent, encore moins d'épave...humm j'aime pas ça. je me souviens avoir cherché ce bateau un certain temps avec Zitoune avant d'être soulagé puisque nous surfions la section suivante, assez loin. Mais cette fois ci ça ne se passe pas comme ça, on va au fond!

Le temps de se changer, Panchito est déjà à l'eau, je préfère rentrer avec Chinchi histoire qu il me donne toutes les indications (où rentrer, courants, wawa, etc). La plage étant de gros galets, d'os de pelicans, de pierres et de sable, je sors la combi et les chaussons...humm j aime pas ça les chaussons pour surfer, m enfin pas le choix!

Clément il est tout content d'aller surfer là...tellement content, qu'il part ramer devant Chinchi et Diego. Pour rentrer, il faut passer la pointe du phare, marcher 200 à 300m, ramer perpendiculairement avec un courant lattéral, en prenant soin de ne pas se faire déporter sur une dalle rocheuse située à une centaine du mètre du bord, et bien sur l'épave (quand on la voit).

Je rame je rame, profitant d'une accalmie entre deux séries. Très vite, Chinchi et Diego me doublent (pas le même physique huhummm), Chinchi me disant de le suivre. Comme c'est étrange, en moins de 5mn de rame j'arrive au pic au fond...Il y a une dizaine de surfeur, et comme je n'aime pas trop quand je ne connais pas la vague et qu'il y a du monde, je me laisse déporté volontairement un petit peu plus à l'extérieur,....erreur que je vais très vite payer!

La série arrive, excentré d'une vingtaine de mètres je profite de la superbe vue pour mater Panchito se caller dans un tube dès sa première vague! La vague est puissante et rapide, les sections ferment rapidement et il faut pas mal de technique pour ne pas se laisser doubler, et ferme dans un brouaha pas possible. Je suis tout emerveillé, mate encore deux trois vagues de quelques locaux et là regarde au large....misère....les 20m à l'extérieur qui me séparent de Chinchi vont être fatals uhuh. Les grosses vagues de la série arrivent au large et viennent se fracasser là juste dans cette zone qui me séparait des autres. Concrètement je me retrouve donc allongé sur la planche avec un mur d'eau de mousse d'environs 3 fois ma taille qui fonce sur moi, j'essaie même pas le cannard conaissant d'avance le résultat et décide donc de lacher la planche et plonger le plus profond possible...fwarps...la séquence qui suit est dédicacée par Ariel Liquide blancheur éclatante..ceux qui surfent comprendront...Après avoir compté jusqu'à 10 comme on t'apprend et prié pour que le leash ne me lâche pas, je refais surface et blam, la suite logique, la deuxième salve uhuh. Complètement excentré par le courant je me retrouve donc dans une zone un peu plus calme entre les séries, où je compte me surfer des vagues plus tranquilou...jusqu'à ce que je matte derrièere moi et voit apparaitre malgré la marée haute un bon petit cinquante cencimètres de la fameuse épave...aaaaahh, rame rame rame, je la passe finalement avant l'arrivée des vagues et reste planté là, à la seconde section, en reprenant mon soufle et tentant vainement de prendre des vagues pourries qui ferment...Y'a rien à faire, l'action c'est au fond qu'elle se passe, et il faut que je réussisse à y parvenir là bas. En attendant, le soleil se couche, je suis fatigué et décide donc de sortir de l'eau, on verra ça demain! J'aurais au moins refait l'expérience des mousses ravageuses comme l'année dernière à Peñascal.



On plante la tente au milieu du jardin d'une sorte de surfcamp dans Pacasmayo et pour moi c'est dodo à 21h, en n'arrêtant pas de penser comment je vais faire demain pour surfer la vague là bas au fond, et ne pas me faire ramasser dès l'entrée!



Image


Vendredi:



Réveil à 7h, petit déjeuner au marché, et nous voila de nouveau sur le chemin d'El Faro. Il fait gris, pleuviote, l'eau parait froide...Cette fois ci c'est marée basse, le reef affleure de partout et la vague parait plus grosse et plus creuse qu'hier, super...!

Cette fois ci l'épave est là et bien là! parfait pour ne pas te stresser.... Chinchi me réexplique "rentre quand il y a le plus de vagues, nage doucement, et à la moitié, ça se calmera, et là tu rames comme un popor pour arriver au fond, sinon t'es bai## mec et tu vas refaire un voyage au fond comme hier". Bon, sur le papier ça semble faisable! Aujourd'hui j enlève les chaussons, pas moyen d'être à l'aise avec ces machins. Domage, avec la marée basse, on doit se tapper une marche de 100m avec l'eau aux mollets sur les gallets et les coquillages...uhu!



Première entrée, je fais la fameuse technique...sauf que à la moitiée, ça se calme pas du tout, au contraire, voilà au fond une nouvelle série qui se pointe, ihaaaaaaaa, je rame à droite le plus fort possible pour éviter la zone d'impact...domage Ace Ultra va me sponsoriser une fois de plus, mais cette fois ci avec le luxe d'aller toucher le fond (de sable à cet endroit). Remarque jusqu'à présent, je n'avais jamais vu un tube d'aussi près, sauf que là, je ne le surfais pas malheuresement....



1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 et me revoilà. L'épave sera mon omnubilation de la session, autant pour l'éviter, que pour me placer correctement, en effet la vague se reforme juste avant l'épave, en un peu moins puissante mais tout aussi haute et longue. Après ces moments peu agréables sous la vague, je vais pouvoir profiter de 4 looooooooongues gauches, bien rapides, qui vont me redonner le sourire, roller, cut back, woooooow quand la vague est parfaite, tout semble fonctionner! Quand je vous dis longue, avant de rentrer à l'eau on a maté un mec qui a rentré 17 rollers consécutifs avant de tomber de fatigue!! Bon moi c'est plutot 4 ou 5 virages en eau de vague "appuyés" avant de tomber mais ça suffit pour me redonner le sourire après toutes ces sessions échecs à Pimentel!!!



Motivé, j'arriverais même à nager à contre courant jusqu'au pic du fond où je retrouve Chinchi, Ponchito et Diego qui se gavent de bonnes vagues depuis 2 heures. No importa, je me suis fais bien plaise aussi!



Un peu fatigué, je sors manger un bout à la voiture, le soleil fait son apparition et tappe fort.

Ma deuxième entrée sera toute aussi athlétique, j'ai compris que pour ce genre de vague, j'ai besoin d'environs 2 fois minimum ma masse musculaire actuelle....et quand tu vois celles de Diego, Pancho ou Chinchi, tu comprends que c'est pas de la gonflette!

Peu de vagues sur ma seconde entrée, je passerais plus de temps à ronchonner après les brésiliens qui prennent toutes les vagues sans se soucier des prios et les bodyboarders qui remontent au pic en 2mn... peu de vagues pour beaucoup de monde à l'eau, il et 11h et le pic se charge vraiment.

Fin de session, on part manger au bled.

Image


videos






Chinchi prendra le luxe de s inscrire à la compète locale qui se déroule dans des petites vagues en front de mer, de terminer premier de ses séries et de se qualifier pour la finale d'aujourd'hui.

Pendant ce temps, petite sieste dans le hamac pour moi puis surf alone sur un pic bien bon à droite de la jetée. Des droites et des gauches assez petites avec vent offshore qui me combleront pour cette fin de séjour!



Samedi: les autres restent, je décide de partir à contre coeur, le travail m'attend, je monte dans un bus et hop me voila de retour à Pimentel!



Pacasmayo je ne te lacherais pas, un jour moi aussi je serais dans ces tubes!


Image


Pacasmayo, quand la houle sud rentre, ça donne ça!

Image

Image

chao!
Avatar de l’utilisateur
klems
 
Messages: 786
Enregistré le: Lun Déc 24, 2007 22:43
Localisation: America del Sur

[Report] El Miedo Del Faro

Messagepar kyu » Dim Mar 23, 2008 09:52

trés chouette report Klems ! on a l'impression que tu écris en direct !zitoune m'avait beaucoup parlé du surf au Pérou et ça fait bien plaisir d'avoir ce report. merci a toi.
Par contra j'ai un problème, certaine photos semblent hors cadre :| suis je le seul a avoir ce problème?
Grilled bread team -
Avatar de l’utilisateur
kyu
Site Admin
 
Messages: 5210
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:53
Localisation: Hossegor

[Report] El Miedo Del Faro

Messagepar Uhaina » Dim Mar 23, 2008 10:41

kyu a écrit:Par contra j'ai un problème, certaine photos semblent hors cadre :| suis je le seul a avoir ce problème?


Idem pour moi,les photos sur la droite des beaux montages photos.

Super report Klems,et bravo pour ta tenacité,après tant de gros nettoyages de sinus sur la première session et le début de la deuxième,les bonnes vagues que tu as prises ont certainement eu une saveur toute particulière! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Uhaina
 
Messages: 2491
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 20:21
Localisation: Tarnos (40)

[Report] El Miedo Del Faro

Messagepar Slade » Dim Mar 23, 2008 11:24

joli report! ca a l'air bien sympa el peru.

pour ce qui est des fotos, le forum est limité en taille pour la mise en page, donc si vous voulez les voir agrandissez la fenêtre de votre navigateur ou passez a une résolution plus élevée ( en attendant un probable redimenssionnement des fotos).
Think it, feel it, Do it!
Avatar de l’utilisateur
Slade
 
Messages: 366
Enregistré le: Ven Déc 07, 2007 19:56
Nombre de sessions: 13

[Report] El Miedo Del Faro

Messagepar zitoune » Dim Mar 23, 2008 18:30

Merci klems pour le report "back in pacasmayo"!
avec des photos et tout c'est la classe!
tu as du sacrément progresser depuis qu'on s'est vu en septembre car rien qu'à te lire je sens que tu es beaucoup plus à l'aise dans ton évolution sur la vague!
J'espère qu'on aura un de ces 4 l'occasion de vérifier ça en vrai!

Sinon bien cool les photos et le report! :yahoo:
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 15232
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

[Report] El Miedo Del Faro

Messagepar Shark » Lun Mar 24, 2008 12:54

Génial ton report ! Les gauches péruviennes ont l'air très appétissantes... Dommage que ça soit aussi loin d'ici ! :roll:
http://www.slidesurfboards.com

You don't have to swim faster than the shark ... just faster than your buddy !
Avatar de l’utilisateur
Shark
 
Messages: 1160
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 13:14
Localisation: Biarritz
Nombre de sessions: 0


Retourner vers Trips surf & voyages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : The.M et 11 invités

cron