Page 5 sur 5

Re: Margaret River Pro 2018

MessagePosté: Dim Mai 13, 2018 11:43
par strikeufc
Je suis pas encore champion de balise... :fufu:
En même temps j'ai l'impression que ça marche à peu près puisque t'as trouvé la vidéo 8)
Je vais réessayer avec une video ou ou en voit un peu plus

Re: Margaret River Pro 2018

MessagePosté: Dim Mai 13, 2018 18:04
par SuperDupont
J'avais juste vu cette video juste après, elle est meilleure que la précédente. Apparemment ils ont moyen de jouer sur des configs de vagues différentes, ce qui est un plus par rapport à la KS wave.

Re: Margaret River Pro 2018

MessagePosté: Dim Mai 13, 2018 19:43
par Grolapin
De ce que j'ai compris de la technologie, le fond du bassin est une mosaïque de zones gonflables quasi instantanément mais indépendantes, et le volume d'eau déplacé par le gonflage génère l'onde
Du coup les combinaisons de gonflage sont nombreuses pour produire des vagues assez bizarroïdes
Pas con

Re: Margaret River Pro 2018

MessagePosté: Lun Mai 14, 2018 15:42
par SuperDupont
Grolapin a écrit:Bon ben ça se finira à Uluwatu en juin à la suite immédiate de l'event de Keramas à Bali, pas à Raglan comme y avait pu avoir des bruits de couloir :|
http://www.worldsurfleague.com/posts/324114/the-cancelled-margaret-river-pro-will-be-completed-in-bali

Cool pour les wildcards de Margaret River, Kael Walsh et Jack Robinson, qui avaient dû être un peu blasés par l'annulation
Pour rappel les filles en étaient aux quarts et les mecs au round 3

Pour finir sur Margaret River: en fait se sera un bout de compet seulement à Ulu ok....

Le Margaret River Pro 2018 se déroulera ainsi après le Corona Bali Pro, dont la « waiting period » s'étend du 27 mai au 9 juin 2018 sur le spot de Keramas, et devra impérativement se terminer le 13 juin. Cela laisse donc quatre jours complets aux organisateurs pour lancer la compétition, en fonction des conditions météorologiques.

Qui participera à la compétition ?

Côté compétiteurs, aucun athlète disqualifié lors des séries australiennes ne pourra concourir à Uluwatu. Il reste donc 24 surfeurs engagés chez les hommes, et 8 athlètes chez les femmes. Les premiers reprendront la compétition là où elle a été interrompue, c'est-à-dire au troisième tour, tandis que les femmes attaqueront comme prévu les quarts de finale.

A Uluwatu, la compétition prendra un tout autre visage, notamment pour la wildcard Jack Robinson. Le local de Margaret River avait fait sensation chez lui, en Australie, en terminant premier de sa série devant son compatriote Owen Wright et le Brésilien Miguel Pupo. En Indonésie, il affrontera le Brésilien Gabriel Medina au troisième tour de la compétition, sur un spot qu'il ne maîtrise pas sur le bout des doigts comme c'était le cas sur la côte Ouest australienne.