Page 4 sur 4

Re: L'océan, notre terrain de jeu (... en péril ?)

MessagePosté: Dim Juin 10, 2018 08:42
par Jean-Christophe
J'ai moi aussi adoré cette phrase.
Lorsqu'on a la chance et les moyens de le faire, alors, le faire, c'est se sentir maitre de soi ou tout au moins bien plus en harmonie avec soi.

Après, c'est possible pour une personne qui n'est pas trop mal née...

Re: L'océan, notre terrain de jeu (... en péril ?)

MessagePosté: Dim Juin 10, 2018 08:54
par Jean-Christophe
Pour compléter : :D


Résiste !!

Re: L'océan, notre terrain de jeu (... en péril ?)

MessagePosté: Dim Juin 10, 2018 09:57
par Franckygoes
nicodisco a écrit:(car il ne fait aucun doute que les actionnaires de Big C se tapent du plastique et des océans)


Il est vrai que, nous, surfers, nous pouvons nous permettre de donner des leçons d'écologie, avec nos planches en résine, nos leachs plastiques, wax, combinaisons......!
Sans compter nos incessants aller et retour en voiture pour assouvir notre passion.......!

:lol:

Re: L'océan, notre terrain de jeu (... en péril ?)

MessagePosté: Mer Juin 13, 2018 11:57
par SuperDupont
Franckygoes a écrit:
nicodisco a écrit:(car il ne fait aucun doute que les actionnaires de Big C se tapent du plastique et des océans)


Il est vrai que, nous, surfers, nous pouvons nous permettre de donner des leçons d'écologie, avec nos planches en résine, nos leachs plastiques, wax, combinaisons......!
Sans compter nos incessants aller et retour en voiture pour assouvir notre passion.......!

:lol:

Et en avion n'en parlons pas lol :roll:
Mais bon ça n'empêche pas de faire attention quand même au quotidien aux déchets que l'on génère et/ou qu'on essaie d'éviter de générer.

Re: L'océan, notre terrain de jeu (... en péril ?)

MessagePosté: Mer Juin 13, 2018 12:02
par nicodisco
C'est le même raisonnement erroné qu'au début: puisque j'utilise du plastique, alors je continue et ferme ma gueule.

Avec un raisonnement de la sorte, on a pas le cul sorti des ronces. :fufu:

Re: L'océan, notre terrain de jeu (... en péril ?)

MessagePosté: Mer Juin 13, 2018 12:22
par SuperDupont
Je dis justement le contraire, j'essaie de limiter au max ma consommation de plastique (et toute consommation en général: viande, smartphone, électronique, aliments, plastiques, consommables, vêtements...).
> Pas compris ta réponse désolé, non je ne continue pas "bêtement" et je ferme encore moins ma gueule car je peux te sortir des photos des qqs centaines de kilos de déchets que j'ai ramassé sur le trajet de mon taf en vélo pdt 6 mois.
On peut jouer à celui qui a la plus grande ou pas, ou qui a la plus grande vertu ou pas, mais c'est pas très intéressant.

Je n'essaie pas de m'acheter une bonne conscience (on vit tous avec la modernité aussi), j'essaie juste de faire ma part au quotidien sans faire le ricain de base du Texas qui s'en branle de tout.

Pour ma part, quoi qu'il se passe, c'est déjà baisé faut pas trop rêver. Il est déjà trop tard vu l'inaction générale des politiques dans tous les pays et le système économique dominant en place. La fin de siècle s'annonce plutôt apocalyptique à tout niveau (humm la fonte du permafrost...).
Mais bon ça n'empêche pas d'essayer quand même de faire sa part au quotidien en dépit du fait que d'autres ne jouent pas le jeu. Chacun fait ce qu'il veut encore une fois.

Re: L'océan, notre terrain de jeu (... en péril ?)

MessagePosté: Mer Juin 13, 2018 12:55
par nicodisco
@SD tu ne comprends pas ma réponse parce que tu n'as pas lu les pages précédentes je pense ;). Aucun concours, aucune leçon. C'est pas mon genre et j'ai aut'chose à foutre :lol:

Bisou bisou

Re: L'océan, notre terrain de jeu (... en péril ?)

MessagePosté: Jeu Juin 14, 2018 18:39
par Sl4sH
SuperDupont a écrit:Pour ma part, quoi qu'il se passe, c'est déjà baisé faut pas trop rêver. Il est déjà trop tard vu l'inaction générale des politiques dans tous les pays et le système économique dominant en place.


Je suis un peu dans le même état d'esprit, j'essaye de militer à mon échelle auprès de mon entourage (je dois même les souler je pense), car on vit une époque grave, toutes les sonnettes d'alarme ont déjà été tirées et on continue de dynamiter notre belle planète.
Mais j'ai l'impression d'être Don Quichotte à me battre contre des moulins, les politiques et les industriels mangent du dauphin dans des carapaces de tortue (pour reprendre la prose d'un certain comique), et les gens ne sont dans l'ensemble que peu sensibles à l'environnement.
Je suis plutot quelqu'un d'optimiste mais en ce qui concerne l'environnement je commence à perdre espoir

Re: L'océan, notre terrain de jeu (... en péril ?)

MessagePosté: Ven Juin 15, 2018 08:17
par Gart
+1 avec Slash et Supdup.
Pour éviter le mur, il aurait fallu commencé a freiner y'a 40 ans quand les premières sonnettes d'alarme ont résonné. On va donc très probablement avoir droit a un enchainement de catastrophes. A vrai dire, certaines ont déjà commencé (pour ceux qui ont envie de perdre le sommeil, je conseille la série documentaire Next, faite par des colapsologues dépressifs et malheureusement bien renseignés).
Mais on peut toujours faire quelque chose. Il y a plusieurs niveaux de gravité.
- si le niveau des océans monte de 2 m ou monte de 50 m, ce n'est pas la même chose
- si 100 millions de personnes sont déplacées ou si elles sont 1 milliard, ce n'est pas la même chose
- si 1 milliard ont faim ou si 3 milliards ont faim, ce n'est pas la même chose
- si il reste 10% de nos réserves d'eau potable ou 50 %, ce n'est pas la même chose
Idem pour les crises de la biodiversité, de l’environnement, de la santé, de l’énergie, et les conflits qui en découleront.

On peut toujours essayer de limiter le niveau des catastrophes, ce n'est pas inutile de faire quelque chose. Et bien sûr nos politiques auraient un grand rôle à jouer s'il voulaient bien sortir la tête de leur cul (ils en sont encore à parler de croissance :flute: )
Je garde en tête que le pire n'est jamais sûr.