Page 1 sur 16

[Surf en piscine] Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Mer Oct 29, 2008 18:57
par timal
:fufu:


sufer en plein centre ville...floride, canaries, japon...

avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Mer Oct 29, 2008 19:31
par pipeau
Comme quoi les hasards ... je viens juste de quitter une conversation basée sur ce sujet. Beaucoup de Bordelais et de Médocains on entendu parlé depuis un nombre d'année maintenant de ce grand projet de vague artificiel dans le médoc. Projet qui divise la communauté surf sur son concept même à quelques kilomètres de vraies vagues. Bien sur l'auteur de ce projet Laurent Héquily le défend et apporte dans son raisonnement et son étude plus qu'une simple vague.

Image

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Mer Oct 29, 2008 20:36
par Prunel
Même si je ne suis pas fan de ces vagues artificiels, je suis toujours admiratif devant l'ingéniosité déployée !

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Mer Oct 29, 2008 20:55
par knit
Pourquoi faire ça à côté de la côte alors qu'ici on a pas l'océan à 15 min ? pas assez rentable ? cela serait bien sympa de sufer en sortant du métro :lol:

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Mer Oct 29, 2008 21:09
par Slade
ya un groupe sur facebook qui fait une etude de marché en vue de la construction d'un surf parc sur marseille.

ca s'appelle massillia surf park je crois

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Mer Oct 29, 2008 21:58
par pipeau
Slade a écrit:ya un groupe sur facebook qui fait une etude de marché en vue de la construction d'un surf parc sur marseille.

ca s'appelle massillia surf park je crois


http://apps.facebook.com/causes/126967?m=de0957a2

" Créer un parc aquatique exclusivement voué à la pratique du surf

1. Permettre a tous la pratique du surf 10h par jour et 6 jours par semaine
2. Mettre en relation les éventuels interessés pour discuter du projet et pour réunir les fonds
3. Donner un atout supplémentaire à notre ville

La pratique du surf dans notre région ne reste qu'épisodique à la plus grande tristesse de tous, comme on peut s'en rendre compte en en discutant avec les autres "gus" lors des rares sessions "correctes" que la Méditerrannée veut bien nous donner.
Ayant été longuement évoquée sans pour autant qu'on y donne suite, la solution d'un surfpark implanté au coeur de notre merveilleuse agglomération Marseillaise, mériterait qu'on s'y penche plus sérieusement.
Cette cause a donc pour but d'estimer au mieux les attentes des intéressés et de les associer à la réalisation de cet ambitieux projet qui en plus de nous permettre de pratiquer plus souvent notre passion, constituerait un centre d'interêt supplémentaire à cette grande ville qu'est Marseille.
En un mot comme en cent: rejoignez-nous!!"

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Mer Oct 29, 2008 23:04
par Line
cool ce projet de machine à vagues dans le médoc! ça ne nous empeche pas d'aller surfer aussi sur les vrais vagues et ca peux apporter que des bonnes choses pour la région il me semble...
dévelloper le tourisme lié au surf , étendre la pratique du surf à des personnes qui n'y avaient pas accés, pour apprendre ca doit etre plus facile , hop tu regles ta hauteur et ta puissance de vague et c'est parti!!! :yahoo:

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Jeu Oct 30, 2008 00:17
par Aramis
Je vais peut être passer pour un vieux grognon mais c'est le genre d'initiative qui me hérisse le poil. Je comprends bien la démarche économique d'un "Surfland" :création d'une activité économique pérenne dans une région qui en a besoin, développement local, emploi et tutti quanti.......

Cependant quand je vois les arguments mis en avant :" la clientèle est déjà là" , "vagues surfables à tout moment, adaptables etc ......" et les acteurs en présence " hôteliers, restaurateurs,groupes financiers, acteurs du monde de la glisse ( Jean Dujardin ? :fufu: ) je me dis que l'on est à des années lumières de ma conception du surf.

Je ne suis qu'un modeste débutant mais ce qui m'attire , c'est justement cette difficulté à trouver les conditions adéquates, le bon spot, le bon jour., cette quête perpétuelle d'un absolu jamais complètement atteint . C'est aussi cette confrontation avec les éléments naturels qui nous rappelle à notre modestie.C'est parfois la communion avec ces mêmes éléments qui élève le surf vers une pratique presque mystique en tout cas spirituelle. De même que partager une session avec d'autres qui ressentent eux aussi une émotion palpable d'être là.

A l'heure où les sports se pratiquent devant un écran en utilisant les touches d'une commande numérique , je sens bien que je fais figure de dinosaure mais si l'avenir du surf c'est de mettre des tubes en piscine face à des palmiers en plastique je revendique pour longtemps le droit de me prendre des machines à laver en position essorage avec un vrai goût de sel et de sable dedans.

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Jeu Oct 30, 2008 00:38
par Mowgli
Aramis a écrit:Je vais peut être passer pour un vieux grognon mais c'est le genre d'initiative qui me hérisse le poil. Je comprends bien la démarche économique d'un "Surfland" :création d'une activité économique pérenne dans une région qui en a besoin, développement local, emploi et tutti quanti.......

Cependant quand je vois les arguments mis en avant :" la clientèle est déjà là" , "vagues surfables à tout moment, adaptables etc ......" et les acteurs en présence " hôteliers, restaurateurs,groupes financiers, acteurs du monde de la glisse ( Jean Dujardin ? :fufu: ) je me dis que l'on est à des années lumières de ma conception du surf.

Je ne suis qu'un modeste débutant mais ce qui m'attire , c'est justement cette difficulté à trouver les conditions adéquates, le bon spot, le bon jour., cette quête perpétuelle d'un absolu jamais complètement atteint . C'est aussi cette confrontation avec les éléments naturels qui nous rappelle à notre modestie.C'est parfois la communion avec ces mêmes éléments qui élève le surf vers une pratique presque mystique en tout cas spirituelle. De même que partager une session avec d'autres qui ressentent eux aussi une émotion palpable d'être là.

A l'heure où les sports se pratiquent devant un écran en utilisant les touches d'une commande numérique , je sens bien que je fais figure de dinosaure mais si l'avenir du surf c'est de mettre des tubes en piscine face à des palmiers en plastique je revendique pour longtemps le droit de me prendre des machines à laver en position essorage avec un vrai goût de sel et de sable dedans.


Oui mais peut être qui faut le voir comme quelque chose de bénéfique. Car tout le monde ne pense pas comme ça. ceux qui veulent des vagues "a tout prix" iront dans la piscine a vague et ça libérera peut être un peu les spots qui seront laissés aux "puristes".
Et personne ne t'empêche dans l'idée d'une piscine a vague d'aller surfer a l'océan, au contraire. C'est une alternative a ne pas regarder forcément d'un mauvais œil.

Personnellement ce que j'y verrais de bien pour moi, c'est de progresser sur des vagues parfaites ou pseudo parfaites, pour changer ^^
Mais ça n'enlèvera rien au fait que je préfère l'océan, la recherche du spot, l'attente de bonnes préviz, l'attente des séries... tout un ensemble qui constitue plus le "vrai" surf pour moi.

C'est un peu comme en escalade où on s'entraine sur des murs artificiels toute l'année, puis on met en pratique en falaise, montagne, sur la varappe, dans des courses etc.. (je prend cet exemple puisque j'ai pratiqué un bon bout de temps...)

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Jeu Oct 30, 2008 07:20
par pipeau
Je suis de l'avis d' Aramis mais comprend tout à fait le point de vue de Grindsurf. Je m'explique. Pour diverses raisons, je me suis pas mal interrogé sur la viabilité de tels projets, qui plus est sur celui concernant directement ma région. Au début je ne voyais vraiment pas l' interet puis peu à peu je me suis fait la réflexion qu' aux débuts du ski seuls quelques privilégiés et autres passionnés dévalaient les pentes. Plaisir qui ne pouvait être le fruit d'une longue montée en peau de phoque. Puis la technologie aidant les remontes pentes, téléskis et autres sont venus révolutionné le ski. Plus besoin de cet effort de montée pour descendre. Le ski pouvait procurer un plaisir direct et sans effort à une population "non sportive".

Aujourd'hui de plus en plus de monde surfe ou veut surfer. Les néophytes qui ont rêver depuis X années sur des images d'eaux bleues et de vagues parfaites sont loin d'imaginer les efforts que demandent une remontée au pic ou une succession de canards et la dure loi de l'apprentissage du surf. Si de rusés entrepreneurs parviennent à leur rendre accessible une vague tant rêvée, ma foi pourquoi pas. Surtout que d'après moi tout sera orchestré pour qu'au final seul une dizaine de pinpins surferont ce types de vagues pendant qu'une centaine dépenseront leur argent dans les restos et cafés autour de cette vague et qu'ils repartiront avec leur tee-shirt de "marque surf", ayant eu l'impression au moins pendant quelques heures de surfer par procurations !

Mais reste une grande inconnue: la rentabilité de tels projets ...

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Jeu Oct 30, 2008 09:54
par padyere
Je rejoins Aramis dans la catégorie "Vieux grognons", car quand même, osez me dire que 90% du plaisir du surf n'est pas ds le fait d'en chier,d'apprendre, de se dépasser,de progresser même si avec l'expérience , ça devient plus facile? C'est sûr, quand on vient de galérer 3 h à chercher un spot pr rentrer bredouille, on a peut-être les boules, mais en même temps, on sait que c'est le jeu ma pauvre Lucette, et que ma foi, peut-être que ce bonheur rare, ben, faut le mériter???
Je ne crois pas qu'on puisse apprécier autant quelque chose qui tombe tt rôti ds le bec....du moins dans le loisir et la passion . Je me souviens d'un copain australien à Bali il y a oulala,pfuiiittt, même plus!!!,(à l'époque, Bali n'était pas bondé de touristes) qui ,devenu fort riche et mangeant une glace sur la plage au coucher du soleil, me disait "Ms quel pied: je suis là, au soleil, à Bali, j'ai envie d'une glace, je m'en paie une, quand j'étais môme j'allais pas surfer parce que pendant mes loisirs je vendais les journaux, tu te rends compte: si j'étais né riche, je ne serais pas en train d'apprécier ce moment tout bête autant que je le fais à cette minute.....et ça, ça n'a pas de prix" Ça peut paraitre con, ms 27 ans aprés, j'y pense... et pas que je sois une fana du boulot :yuk: , ou du " tout se mérite", ms un loisir, qui plus est, un sport, ben quand même si un peu je trouve......

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Jeu Oct 30, 2008 10:17
par Mowgli
padyere a écrit:Je rejoins Aramis dans la catégorie "Vieux grognons", car quand même, osez me dire que 90% du plaisir du surf n'est pas ds le fait d'en chier,d'apprendre, de se dépasser,de progresser même si avec l'expérience , ça devient plus facile? C'est sûr, quand on vient de galérer 3 h à chercher un spot pr rentrer bredouille, on a peut-être les boules, mais en même temps, on sait que c'est le jeu ma pauvre Lucette, et que ma foi, peut-être que ce bonheur rare, ben, faut le mériter???
Je ne crois pas qu'on puisse apprécier autant quelque chose qui tombe tt rôti ds le bec....du moins dans le loisir et la passion . Je me souviens d'un copain australien à Bali il y a oulala,pfuiiittt, même plus!!!,(à l'époque, Bali n'était pas bondé de touristes) qui ,devenu fort riche et mangeant une glace sur la plage au coucher du soleil, me disait "Ms quel pied: je suis là, au soleil, à Bali, j'ai envie d'une glace, je m'en paie une, quand j'étais môme j'allais pas surfer parce que pendant mes loisirs je vendais les journaux, tu te rends compte: si j'étais né riche, je ne serais pas en train d'apprécier ce moment tout bête autant que je le fais à cette minute.....et ça, ça n'a pas de prix" Ça peut paraitre con, ms 27 ans aprés, j'y pense... et pas que je sois une fana du boulot :yuk: , ou du " tout se mérite", ms un loisir, qui plus est, un sport, ben quand même si un peu je trouve......


Pas d'accord. Le surf (surtout) c'est un sport individuel. Tu peux pas prétendre pouvoir penser pour des milliers de pratiquants qui auront tous un avis différent. Peut être que y'en a qui veulent pas en chier pour s'amuser, et c'est pour ça que de tels projets naissent.
C'est vrai qu'après l'appréciation de la session aura sans doute rien a voir dans une piscine en ville et dans l'océan. et tant mieux, sinon effectivement ce genre de projet serait vain...
Mais si y'en a qui peuvent s'amuser comme ça... alors laissons les non ? en plus ça fait pas de mal à non bancs et aux reefs.

Pipeau, pour le coté économique, c'est pas très compliqué je pense. C'est comme dysneyland à Paris... des attractions, et tout un bazar de magasins, restos etc... donc c'est le genre de projet qui peut aider à créer une dynamique pour une commune, une ville ou une région. Après est ce que c'est bordeaux qui a vraiment besoin de ça, j'en suis pas sur. comme dit Knit, on est tout prêt de l'océan.
Si ca peut lancer une dynamique économique, faire plaisir à certains sans emmerder les autres, pour moi ca pose pas de problème.

effectivement, reste à savoir si ca va vraiment attirer tant de monde que ça... mais ce genre d'étude de marché ne nous reviens pas

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Jeu Oct 30, 2008 10:25
par Aramis
GrindSurf a écrit: C'est comme dysneyland à Paris...


Tout est dit ..............

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Jeu Oct 30, 2008 10:41
par surfinggil
Pour moi vous ne m'oterez pas de la tête, l'idée que le surf ( le vrai...) se pratique au naturel avec tout les aléas qui y sont liés ( météo, température, courant...) bref la galère et aussi par moment des moments merveilleux que l'on se doit d'apprécier comme tel après un grand nombre de session galère....

Toutefois, si un centre comme cela se fait, eh bien j'irai, non seulement par curiosité vaguistique et technique( ça c'est mon côté technicien qui ressort...) mais surtout pour travailler ma glisse sur une vague parfaite et lisse, car si autant on prograsse dans l'adversité de conditions difficiles ( rames, vent, pic aléatoire...), je n'ai jamais autant progresser en glisse et en sensation sur l'eau que lorsque les conditions étaient parfaites ou presque...

Donc tout dépendra de la qualité de la vague produite...

Pour moi ce ne sera pas du surf mais ni plus ni moins qu'un entrainement pour les jours meilleurs au bord du vrai océan et avec de vraies vagues et le réel plaisir du surf :amour: ...

Avenir ou perte de la magie...

MessagePosté: Jeu Oct 30, 2008 11:08
par Line
c 'est vrai que ce qui est bon aussi dans le surf c'est de galérer , l'effort, le fait de pouvoir se dépasser, comme dans tout autre sport. Ce plaisir la ne disparaitra jamais, meme avec ce concept de surf existant puisqu'il y a l'océan pas loin. Seulement pour débuter ca permettrait de progresser plus vite et à l'océan de pas louper toutes les vagues (comme c'est frustrant!) . pour le reste Grindsurf a bien dévellopé ma pensée.