Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Cet espace nous permettra d'échanger nos petits trucs en terme de préparation physique, les pros nous donneront des conseils ...
On y aborde également les thèmes d'écologie.

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar pipeau » Lun Déc 08, 2008 14:30

Si sortir de l’eau lorsque le vent on-shore se lève et les conditions se dégradent paraît normal, il en est autrement de devoir stopper une session pour cause de manque de tonus ou de grosse fringale. Il nous est tous arrivé un jour où, se sentant à la limite de « l’hypoglycémie », nous avons été contraints de prendre une dernière vague pour rejoindre le sable. Pourtant ce genre de mésaventure pourrait être facilement évité. Une meilleure connaissance de notre nutrition, une hygiène alimentaire et un apport calorique adaptés à l’effort pourrait nous apporter une réponse à ces faiblesses énergétiques. Chacun d’entre nous essaie au mieux et avec quelques notions nutritionnelles de pallier à ces faiblesses qui pourraient, il ne faut pas l’oublier, s’avérer parfois dangereuses au milieu des vagues. Afin de nous aiguiller vers de meilleures habitudes alimentaires et éviter les pièges nutritionnels face à l’effort physique nous avons demandé à Guillaume Barucq de nous faire part de quelques notions principales. Ce Docteur en Médecine auteur du « Surfer’s Survival Guide » et créateur du site http://www.surf-prevention.com ne vient pas nous assommer avec un plan diététique strict et démoralisant mais juste nous rappeler des notions alimentaires simples et compatibles à notre passion.

Srp: Avant toute chose, je te propose de te présenter…
Guillaume Barucq, 31 ans. Surfeur depuis l’enfance (en ce moment je fais surtout du stand-up-paddle, le sport dérivé du surf le plus complet à mon sens !). En tant que médecin généraliste, j’essaie d’appliquer l’une de mes missions principales qu’est la prévention, aux sports de glisse que j’affectionne. Je ne suis pas « spécialisé » en nutrition mais je vais reprendre avec vous le B-A BA d’une alimentation équilibrée pour un surfeur sain.

Srp: Afin de partir sur des bonnes bases il serait bon de nous rappeler les principes d’une alimentation équilibrée.
Qu’on le veuille ou non, un surfeur est un sportif qui se doit d’adopter un régime alimentaire équilibré pour faire face aux dépenses énergétiques qu’engendrent ses longues rames vers le pic, les canards répétés et ses figures radicales !

Le pratiquant amateur doit suivre les grands principes d’une alimentation normale valables pour tout un chacun.

Votre alimentation doit comprendre les nutriments indispensables en proportions adéquates : environ 50% de l’apport calorique quotidien est apporté par les glucides, 30% par les lipides et 20% par les protéines. L’apport calorique de l’alimentation doit correspondre aux dépenses énergétiques quotidiennes pour garder un poids stable.

Enfin tout cela c’est pour la théorie car en pratique, on ne va pas utiliser une balance pour peser tous les aliments et une calculette pour comptabiliser les calories ingérées à chaque repas… Il y a par contre toute une série de petites règles simples à appliquer au quotidien comme :

  • manger au moins cinq fruits et légumes au quotidien ,
  • consommer trois produits laitiers par jour,
  • prendre du pain et des féculents à chaque repas,
  • manger de la viande, de la volaille, des œufs ou du poisson une ou deux fois par jour,
  • faire attention avec les matières grasses très caloriques et qui peuvent faire monter le taux de cholestérol et encrasser les artères :
    préférer les huiles d’origine végétale et les aliments riches en acides gras insaturés plutôt que les graisses d’origine animale (crème fraîche, fromages,…) à consommer avec modération.
  • éviter les grignotages entre les repas, etc.
Je vous conseille d’aller faire un tour sur http://www.mangerbouger.fr pour assimiler les bases d’une alimentation saine.



Srp: La pratique du surf demande un effort physique d’endurance souvent ponctué par un effort de rame court mais violent. Pour cela nous savons que l’apport de sucres lents est nécessaire. Mais pour être efficaces combien de temps avant une session doivent-ils être pris et quel est vraiment leur rôle dans l’effort ?
Les glucides « complexes » dits « sucres lents » sont présents essentiellement dans les féculents (pommes de terre, produits céréaliers (pain, pâtes, riz,…) et légumes secs) et sont absorbés progressivement par l’organisme : ils assurent donc une diffusion plus lente de l’énergie. C’est pour ça que les sportifs en consomment. Ils aident bien souvent à retarder le retour de la faim. Il faut en consommer au moment du repas principal qui précède la session mais également celui qui suit pour reconstituer ses réserves énergétiques. N’abusez pas des pâtes : diversifiez vos sources de glucides complexes en alternant avec des pommes de terre, de la semoule de blé, des lentilles…

Image

Srp: Comment pour une session à 6h30 du matin pouvons-nous gérer au mieux notre alimentation et avec quels genre de nutriments ? Devons-nous dès la veille commencer à stocker des sucres lents ?
L’idéal est effectivement de faire le plein de sucres lents la veille.

Pour une session à 6h30, le timing est trop serré pour un véritable petit déjeuner.Mais il n’est pas question de partir surfer le ventre vide ! Le petit déjeuner aura lieu en deux temps :

- une heure avant de vous mettre à l’eau, prenez par exemple un yaourt et un jus de fruits (ou un « smoothie ») et quelques biscottes.

- vous complèterez votre petit déjeuner après la session avec un chocolat au lait ou un thé léger et deux bonnes tartines de pain (pas trop) beurrées si vous vous êtes vraiment dépensés dans les vagues.



Srp: Existe-il des aliments « interdits » ou du moins fortement déconseillés ?
Non, il n’y a pas vraiment d’aliment à bannir mais des aliments qu’il faut apprendre à consommer avec modération, notamment les aliments les plus gras et les plus sucrés.
Si un gâteau au chocolat vous fait envie, limitez-vous à une part par exemple. Si vous êtes un inconditionnel de la charcuterie, ne vous en privez pas non plus mais limitez sa consommation à une ou deux fois par semaine en quantité raisonnable. Evitez de consommer trop de graisse dans la même journée en accumulant frites, chips, fromages, etc.
Si vous vous retrouvez dans une situation où vous devez manger au « Mac Do » ponctuellement, profitez au mieux des aliments de plus en plus diététiques que proposent certains fast-foods.



Srp: Certains de nos membres vont dès qu’ils le peuvent surfer après leur journée de travail. Comment peuvent-ils durant cette même journée anticiper leur dépense physique du soir ?
Il faut des consommer des sucres lents au repas de midi et prendre un goûter consistant à 16 heures (avec un produit laitier, un fruit et des biscuits secs par exemple) pour un surf prévu vers 19 heures.

Srp: On voit parfois des surfeurs pris d’une baisse de tonus sortir de l’eau pour « gober » vite fait une barre énergétique et repartir de suite dans l’eau. Est-ce la bonne solution ?
Je ne suis pas contre une barre de céréales équilibrée. En cas de fringale, je leur conseille avant tout les fruits qui sont bourrés de vitamines ! Mettez une pomme ou une banane dans votre sac de plage en cas de besoin. En cas de fringale, prenez un fruit plutôt qu’une barre chocolatée, une viennoiserie ou une glace. Profitez de cette pause dans la session pour vous réhydrater.

Image

L’hydratation joue-t-elle un rôle important dans l’effort physique et pourquoi ?
Ce n’est pas parce que l’on pratique un sport aquatique qu’il ne faut pas s’hydrater. On transpire quand on surfe même si on ne s’en rend pas forcément compte dans l’eau.

L’hydratation est indispensable à la performance, elle compense les pertes hydriques et prévient le coup de chaleur ou encore les tendinites.

Hydratez-vous en buvant de l’eau en quantités suffisantes avant et après vos sessions. Pendant une session de 2 heures, l’idéal serait de sortir de l’eau à mi-session pour se réhydrater.

Certains watermen emmènent avec eux de quoi se réhydrater quand ils partent au large pour de longues balades en paddle board. Pour des sessions très longues ou des expéditions prolongées, l’eau minérale n’est plus adaptée et il faut utiliser des boissons de réhydratation spécifiques avec des teneurs en glucose et en sodium adaptées.

Evitez les sodas et autres boissons trop sucrées.


Ne prenez surtout pas de boisson alcoolisée avant d’aller surfer.


Srp: Que penses-tu des boissons hyper énergétiques ? Peuvent-elles nous aider dans la pratique du surf ?
Il ne faut pas confondre boissons énergétiques et boissons énergisantes !

Les boissons énergétiques, comme Isostar ou Gatorade par exemple, sont étudiées pour l’effort physique et sont donc pour la plupart parfaitement adaptées à une activité sportive. Les boissons énergisantes, les « energy drinks » (type Red Bull, Dark Dog, Monster Energy…), qui déferlent dans le milieu du surf sont par contre inadaptées à une session de surf intense. Ces boissons sont trop concentrées, trop riches en sucre, elles acidifient l’organisme, elles contiennent de grosses quantités de caféine et des substances comme la taurine ou le glucuronolactone dont l’innocuité à fortes doses n’a pas été prouvée. Les spécialistes de la nutrition du sportif déconseillent fortement les energy drinks mais leur voix a du mal à se faire entendre face à l’énorme puissance marketing de ces marques. J’y ai consacré un article plus détaillé sur le blog de mon site Internet http://blog.surf-prevention.com .

Image


Srp: Nous employons sans doute à tort le terme d’hypoglycémie. Peux-tu nous donner les principaux signes d’alertes ? Comment y remédier ?
Il s’agit plus souvent de grosses fringales que de véritables hypoglycémies.
Une hypoglycémie peut se manifester par une sensation de faim impérieuse, une irritabilité, des palpitations, des tremblements, des troubles visuels voire des troubles de la conscience pouvant aller jusqu’au coma en cas d’hypoglycémie profonde.


Si des malaises de ce genre se produisent trop souvent, je vous conseille de faire vérifier votre glycémie capillaire au moment du malaise et d’aller faire un bilan chez un endocrinologue pour ne pas passer à côté d’une pathologie organique (après en avoir parlé à votre médecin traitant !).

Les hypoglycémies peuvent se produire chez les patients qui prennent des médicaments hypoglycémiants : les diabétiques sous insuline ou sous certains antidiabétiques oraux évidemment, mais également les personnes qui prennent d’autres médicaments, comme certains antalgiques par exemple. Une hypoglycémie peut être favorisée par la prise d’alcool, raison de plus pour ne jamais aller surfer après avoir bu !

On peut assister à des hypoglycémies réactionnelles après avoir ingéré trop rapidement une importante quantité d’aliments sucrés : cela déclenche un pic d’insuline et une hypoglycémie en réaction alors que l’on vient de manger du sucre.

Dans tous les cas, le premier réflexe est de se resucrer avec des aliments ou une boisson sucrés laissés dans le sac de plage.


Srp: Sans nous faire peur et nous parler de régime comment pouvons-nous rattraper notre poids de forme après un hiver où les sessions se sont faites de manière moins régulière qu’aux autres saisons ?

Il faut coupler une alimentation équilibrée à une activité physique régulière. Même si on surfe moins en hiver, il est vital de garder une activité physique d’au moins 30 minutes 3 à 5 fois par semaine. Comme le dit si bien Laird Hamilton dans son nouveau livre « Force of Nature » (que je vous recommande vivement) : «il n’y a pas une saison où je m’entraîne et une saison où je m’entraîne moins, je passe ma vie à m’entraîner !». Mettez-vous à la natation, à la marche ou en vélo pendant l’hiver. Il n’y a pas de petits moyens pour se dépenser. Prenez l’escalier plutôt que l’ascenseur, allez checker les vagues à pied, descendez du bus ou du métro plusieurs stations à l’avance pour marcher…L’idéal en hiver reste d’aller surfer sur les pentes enneigées avec son snowboard !


Image

Srp: Les températures extérieures et celles de l’eau influencent-elles considérablement la dépense calorique du surfer ?
Notre corps travaille en permanence pour maintenir son homéostasie et notamment sa température interne.
L’eau froide et surtout le vent entraînent une déperdition calorique rapide contre laquelle on dépense beaucoup d’énergie pour maintenir notre température corporelle et retarder l’hypothermie.
Pour les surfeurs, ce problème ne doit pas se poser s’ils utilisent à chaque session une combinaison adaptée aux températures de l’eau et de l’air ainsi qu’à la force du vent. Il vaut mieux prévoir une bonne épaisseur de néoprène. Je conseille également aux surfeurs de limiter la durée de leurs sessions en eau froide à une demi-heure / trois quarts d’heure
.

Image

Srp: Contre toute attente, une session surprise se dessine en milieu de journée, que devons nous jeter comme aliments au fond de notre sac ?
La session de 13 heures, c’est le piège classique ! Il faut bien anticiper ces sessions en étudiant son calendrier des marées et les conditions de surf.

N’allez pas à l’eau immédiatement après un solide déjeuner, vous risqueriez de tout régurgiter : il est très désagréable de ramer l’estomac plein. Attendez au moins 3 ou 4 heures d’avoir digéré après un repas copieux.

Idéalement, il faut surseoir au déjeuner et manger léger : une banane, un yaourt et une barre de céréales une heure avant de vous mettre à l’eau.

Sortez de l’eau pour 14 heures pour déjeuner, à l’heure espagnole, d’une salade composée ou d’un sandwich crudités. Ne sautez pas de repas !



Srp: Comment, après avoir eu la chance d’avoir une belle et longue session peut-on éviter le coup de barre souvent présent sur la route du retour ?
Encore un (ou deux) fruit(s) ! Vous devriez arriver à votre quota de 5 fruits et légumes quotidiens à ce rythme…

Srp: Je te laisse le soin de conclure et te remercie encore pour ta disponibilité et le travail fournit !
Diversifiez vos repas : évitez de manger toujours la même chose. Variez les plaisirs. Quand vous partez en surf trip, profitez-en pour découvrir la cuisine locale plutôt que de manger les mêmes choses que chez vous au fast-food du coin…

Prenez le temps de manger et de savourer vos repas qui doivent rester conviviaux : on est mieux assis à une table entre potes qu’affalé sur un canapé devant un DVD de surf pour manger...

Une alimentation équilibrée chez une personne saine couvre les besoins en vitamines, minéraux et oligo-éléments. A l’heure actuelle, aucune preuve scientifique ne justifie la prise de suppléments alimentaires par le sportif. Vous n’avez donc pas besoin d’aller voir votre pharmacien pour qu’il vous donne « des vitamines pour vous remonter » ou d’aller acheter des compléments hyperprotéinés dans des magasins spécialisés. Si vous êtes en bonne santé et que vous mangez équilibré, vous couvrez déjà tous les besoins essentiels au bon fonctionnement de votre organisme.

Si vous suivez un entraînement intensif ou si vous faites du surf en compétition, consultez un médecin nutritionniste, un médecin du sport ou un diététicien qui vous fera suivre un régime alimentaire adapté à votre pratique.

Je n’ai pas abordé ici les cas particuliers, comme celui du surfeur diabétique ou du surfeur végétarien par exemple. Mais je compte bien développer ces conseils dans les mois qui viennent sur mon site Internet http://www.surf-prevention.com en faisant intervenir des surfeurs pro et des spécialistes de la nutrition.

Le concept de Surf Prévention, c’est de mettre en avant une pratique du surf avec un mode de vie sain et dans les meilleures conditions de sécurité.
J’espère arriver à terme à aborder tous les sujets qui touchent de près ou de loin à la santé du surfeur.
Je vous attends sur le blog ou sur le forum que je viens de lancer pour apporter vos commentaires et enrichir le site !

Merci de m’avoir laissé intervenir sur votre site de qualité.


Image


Liste des Interviews du forum
pipeau
 

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar Prunel » Lun Déc 08, 2008 15:02

Merci pour cette interview très intéressante :yess:

Il ne reste plus qu'à appliquer ces bonnes résolutions... je m'y mets en 2009 :oops:
Avatar de l’utilisateur
Prunel
 
Messages: 3038
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 19:04
Localisation: Pessac (33)
Nombre de sessions: 0

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar zitoune » Lun Déc 08, 2008 16:29

pipeau a écrit:[...]
- manger au moins cinq fruits et légumes au quotidien ,
[...]
- éviter les grignotages entre les repas, etc.
[...]
N’abusez pas des pâtes
[...]
avant de vous mettre à l’eau, prenez par exemple un yaourt et un jus de fruits (ou un « smoothie ») et quelques biscottes.
[...]
Si un gâteau au chocolat vous fait envie, limitez-vous à une part par exemple.
[...]
Si vous êtes un inconditionnel de la charcuterie, ne vous en privez pas non plus mais limitez sa consommation à une ou deux fois par semaine en quantité raisonnable.
[...]
Evitez de consommer trop de graisse dans la même journée en accumulant frites, chips, fromages, etc.
[...]
profitez au mieux des aliments de plus en plus diététiques que proposent certains fast-foods.
[...]
En cas de fringale, je leur conseille avant tout les fruits qui sont bourrés de vitamines ! Mettez une pomme ou une banane dans votre sac de plage en cas de besoin. En cas de fringale, prenez un fruit plutôt
[...]
Pendant une session de 2 heures, l’idéal serait de sortir de l’eau à mi-session pour se réhydrater.
[...]
limiter la durée de leurs sessions en eau froide à une demi-heure / trois quarts d’heure
[...]
N’allez pas à l’eau immédiatement après un solide déjeuner
[...]
Idéalement, il faut surseoir au déjeuner et manger léger : une banane, un yaourt et une barre de céréales une heure avant de vous mettre à l’eau.
[...]
Sortez de l’eau pour 14 heures pour déjeuner, d’une salade composée ou d’un sandwich crudités
[...]
Vous devriez arriver à votre quota de 5 fruits et légumes quotidiens à ce rythme…


:pendu:
dois-je en conclure que mon litre de yop d'avant session n'est pas recommandé? :sos:
bon ben je crois que je suis pas bon pour le service d'un point de vue nutrition :help:

Merci pour l'interview, même si je ne suis pas un bon élève, je suis sur que ces conseils seront très utiles pour tout le monde :yess:
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 13206
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar ELKO » Lun Déc 08, 2008 21:05

Moi aussi je suis bien loin du bon programme, le matin je mange juste avant de surfer... pas bon, je mange du fromage en quantité... pas bon, le seul point que je respecte à peu près c'est les 5 fruits et légumes/ j.

On à tous ces défauts, en tous cas ITW intéressante, pour quelques rappels élémentaires et pour des infos que je n'avait pas sur les énergies Drinks

A Plus
ELKO
Avatar de l’utilisateur
ELKO
 
Messages: 218
Enregistré le: Lun Déc 31, 2007 13:41
Localisation: Lyon
Nombre de sessions: 65

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar Mowgli » Lun Déc 08, 2008 23:17

Super intéressante comme ITW et très complète!

Après c'est clair que je ne respecte pas le quart des recommandations... je me fais plaisir et mange comme je le sens, surtout je supporte pas d'être en manque alors j'ai tendance a vouloir palier ça avec des excès...
Par exemple le gateau au chocolat... 1 part ça me fais rien ^^ faut au moins le quart du gateau pour que j'en ressente ses bien faits.
m'enfin tant que je double pas de volume, je considère que je peux ne pas me priver puisque je fais du sport très régulièrement..

Pendant une session de 2 heures, l’idéal serait de sortir de l’eau à mi-session pour se réhydrater.
[...]
limiter la durée de leurs sessions en eau froide à une demi-heure / trois quarts d’heure

Et alors on surf quand ? :shock:
En gros en hiver tu prend 3 vagues et tu sors te rassasier... quitte a aller dans l'eau, je préfère y rester! Et quand l'eau est plus chaude, c'est tellement bon que sortir pour manger et prendre le risque de rater des bonnes séries, ça me branche pas trop.
Après c'est sur qu'en cas de fringale, faut agir!
I read somewhere... how important it is in life not necessarily to be strong... but to feel strong.
Avatar de l’utilisateur
Mowgli
 
Messages: 1541
Enregistré le: Lun Fév 25, 2008 11:55
Localisation: Bordeaux, Cambridge

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar zitoune » Mar Déc 09, 2008 06:39

On parle bien ici d'un comportement idéal pour rester au top de sa forme pendant toute la session :wink:
il est clair que faire 2h de sport sans boire une goutte d'eau, à part le surf, ya peu de sport où on fait ça
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 13206
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar Flo_Fed » Mar Déc 09, 2008 13:39

y pourraient inventer les camel back intégré à la combi ou au moins une petite poche à remplir d'eau douce chez rip curl et consor ....

merci pour cette itw , je vais faire attention alors!
Avatar de l’utilisateur
Flo_Fed
 
Messages: 1087
Enregistré le: Lun Aoû 18, 2008 10:44
Localisation: sur un tapis de kiné
Nombre de sessions: 25

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar zitoune » Mar Déc 09, 2008 18:27

le camelback me semble tout à fait emmenable en session surf :yess:
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 13206
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar phiphi » Mar Déc 09, 2008 22:06

L'alimentation est quelque chose qui m'intéresse au plus haut point... Et quand je lis cet interview, je reste un peu dubitatif...
Il y a d'abord une règle qui n'est pas soulevée ici... C'est qu'il n'y a pas de règle...
Par exemple:
5 fruits et légumes/jour... Bien... Mais quoi?
Faut-il manger des fruits et légumes de chez Leclerc? Pesticides, angrais, conservateurs, récoltes précoces pour un murissement en cagette....
De la viande congelée, lavée, sous plastoc et depuis une semaine en vitrine?
Personnellement, je mange à 98% bio... Du bio de chez l'agriculteur, le producteur de fromage etc etc etc... Idem pour la volaille et la viande...
Qu'est-ce qui est préférable? Manger 5 fruits et légumes plein de pesticides, d'angrais etc ou 3 fruits et légumes "propre"?
Faut-il manger des yaourts plein de sucre et de conservateurs ou faut-il faire ses propre yaourt?
Acheter du pain d'un terminal de cuisson ou se faire son propre pain?
Les "règles" à l'emporte pièce sont à mon sens un peu "faciles"....
Si on suit les "conseils" décrits ici, des protéines animales une ou deux fois par jours, quid des végétariens? Ma femme est 100% végétarienne et je mange très peu de viande, et pourtant, nous allons très bien... Je vous recommande d'essayer de suivre ma femme dans une de ses journées... :lol: Elle a grave le gaz...

J'ai résolu beaucoup de problème en mangeant "propre"...
D'abord, je suis passé de 78 à environ 70 kilo en qq mois. Du fait ce cette perte de poids, je n'ai pratiquement plus jamais mal au dos, alors que j'étais perclus de douleur au quotidien. Je resurfe mieux, j'ai beaucoup plus la pêche à l'eau et ça se voit.... Entre une voiture qui roule à 100% avec de l'essence et l'autre qui roule 50% essence 50% eau, laquelle marche le mieux?
Nous nous sommes complètement désintoxiqué de toute la junk food ambiante. Plus de sucreries, plus de grignotage.... Mais sans se faire violence, juste qu'on en a plus envie.... Dans le même temps, nous avons re appris à manger des choses avec du gout... Et c'est absolument génial de manger une pomme croquante, avec le gout qui explose dans la bouche, le jus qui dégouline :lol: .

Normalement, à ce stade de la conversation, on me dit, "ouai, c'est bien ton truc, mais le bio ça coute cher, c'est pas facile, j'ai pas le temps" etc etc....

Bin c'est faux... Je dépense beaucoup moins de sous maintenant qu'avant. D'abord, n'allant plus dans la grande distribution, je ne suis plus tenté par ceci ou cela et j'économise tout un tas de sous. Ensuite, je fais parti d'une AMAP, ce qui veut dire que mes légumes et mon fromage me coutent exactement 52 € par mois pour trois personnes, ma femme, mon fils et moi. Distribution tout les lundi. Je vais une fois tout les 15 jours chez SOBIO pour acheter les farines pour le pain, les céréales, les fruits, le miel, enfin, tout ce que nous avons tous besoin ou envie de manger, et ça me coute entre 80 et 100€ par mois.... moralité, je dépense beaucoup moins qu'avant.... Et je ne vais plus passer une demi journée par semaine dans des grandes surfaces à la con que je détestais. Gain d'argent et gain de temps. Le truc qui est vrai, c'est que nous achetons que des "matières premières non transformées", ce qui implique de cuisiner. Mais bon, en rentrant du boulot le soir, les infos à la radio, papotage avec madame, le petit qui fait ses devoirs, c'est en fait une fin de journée plutôt agréable.
Et en plus, et peut être surtout, NOUS NE MANGEONS QUE DES CHOSES QUI ONT DU GOUT..... Et ça, ça n'a pas de prix.
pour les laitages, machine à yaourt... pour le pain, machine à pain. Ingrédients bio dans les machines.... Madame fait des gâteaux d'enfer.

Je fais court parce que je suis intarissable sur le sujet. Mais je vous assure que ça vaut le coup. Se faire quotidiennement à manger avec des bonnes choses, manger des fruits et légumes de saison, le résultat en quelques mois est étonnant...

Plutôt que de suivre des conseils sans discernement, pour bien manger, il faut avant tout manger des produits propre... Manger ce que l'on aime et ce avec quoi on prends du plaisir... Et aussi apprendre à ne manger qu'une fois dans le même repas, c'est à dire ne pas se resservir 3 fois jusqu'à se faire exploser l'estomac...
Pour moi, le surf n'est pas un truc "à part", je ne mange rien de plus ou de moins parce que je surfe ou pas... C'est débile de manger n'importe quoi au quotidien, et parce que je vais surfer, alors là, attention, je mange un truc spécial... Il faut bien manger tout le temps.


Excuse moi pipeau, je rentre un peu "à l'envers" dans ton sujet, et ma volonté n'est pas de démolir ton travail, loin de là, mais je trouve que les réponses de ce monsieur sont à coté de la plaque.... Avant tout, pour manger bien, il faut manger avec de bon produits....
J'arrête, je sais que je suis gonflant quand je parle de ça :lol:

Ha si, encore une chose... En mangeant comme ça, mon argent part directement au producteurs.... Grâce à cette AMAP, 2 emplois ont été créés. Je n'engraisse plus Leclerc et les autres, et franchement, ça me fait plutôt plaisir. Encore autre chose... plus de cartons, d'emballages plastic etc etc... Des poches en papier que nous réutilisons jusqu'à ce qu'elles finissent pour allumer le poêle à bois quand elles sont trop abimées....

non non, je vous assure.... Nous ne faisons pas partie d'une secte :lol:
c'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe... N'est ce pas?
Avatar de l’utilisateur
phiphi
 
Messages: 128
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 21:58
Localisation: sud ouest, à 2 Km des deux epis

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar Mowgli » Mar Déc 09, 2008 23:59

Ma mère aussi va faire ses courses direct à l'agriculteur tous les jeudi soir... c'est une sorte de "panier repas" qu'elle ramène à chaque fois.
Là ou ca m'a totalement convaincu c'est au niveau de la saveur qu'à la viande... c'est juste incroyable, c'est délicieux à chaque bouchée. Et puis ca permet d'éviter en partie la grande distrib...
mais bon d'un autre coté je mange aussi beaucoup de gateaux, sucreries etc... achetés en grandes surfaces.
I read somewhere... how important it is in life not necessarily to be strong... but to feel strong.
Avatar de l’utilisateur
Mowgli
 
Messages: 1541
Enregistré le: Lun Fév 25, 2008 11:55
Localisation: Bordeaux, Cambridge

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar pipeau » Mer Déc 10, 2008 07:48

Pas de problème Phiphi :wink: ! Mais ce que tu avances et expliques pour ton alimentation comme non pas régime alimentaire mais comme base d'alimentation fait plutôt partie d'une hygiène de vie. Et cette dernière est pour moi la concrétisation, la mise en pratique d'une certaine réflexion. Les questions adressées à Guillaume et les réponses faites sont là peut être pour souligner le fait que la qualité d'une session peut aussi, en dehors de la qualité des vagues, du vent ...., se jouer avec ce que l'on a dans l'estomac ou pas. Les réponses ont le mérite de mettre en avant quelques bases souvent grossièrement connues mais si peu misent en application. Et c'est peut être un premier pas ou une première approche vers le "manger propre". Ce que tu avances comme hygiène de vie est de plus en plus mis en avant et les réseaux d'approvisionnement de producteurs bio aux consommateurs ne cessent de se développer. preuve que ta "secte" :lol: se développe bien !

Plus sérieusement, mon envie avec cette interview était surtout une envie de souligner des comportements alimentaires parfois inadaptés à la pratique d'un sport ! Et après avoir longuement discuté avec Guillaume qui n''est pas diététicien mais Docteur en Médecine, nous avons justement voulu axé cette discussion sur des bases solides, reconnues et simples.

Je crois que pas mal d'entre nous ont en tête, après réflexion, des mises à l'eau un peu idiotes. Le truc le plus débile que j'ai fait c'est d'être sorti de l'eau pour grosse grosse fringale, m'envoyer un américain et repartir aussi sec essayer de surfer ! Deux minutes après les poissons gouttaient au même américain !
pipeau
 

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar zitoune » Mer Déc 10, 2008 08:32

Je pense que les thématiques soulevées par Guillaume et phiphi sont deux choses différentes et complémentaires:
- le type et la variété de ce que l'on mange
- la qualité de ces produits

et effectivement il faut essayer d'allier l'un et l'autre.
A mon avis vos deux approches ne sont pas frontales, je prends volontairement un contre exemple:
si je mange tout bio / local mais que je mange que de la viande, je risque d'avoir des carences et en plus de prendre du poids, malgré que ça soit local / bio.
Il faut manger varié & de qualité, mais je crois que la dessus on est tous d'accord

la première étape à mon avis consiste à manger équilibré et ensuite à améliorer la qualité des produits consommés mais dans tous les cas, les deux problématiques ne vont pas l'une sans l'autre :wink:
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 13206
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar phiphi » Mer Déc 10, 2008 08:33

Mais c'est bien ce que j'ai dis... En fait, ça ne sert à pratiquement rien de manger un truc spécial parce que tu vas surfer.... Le truc de base, c'est de bien manger au quotidien, tout les jours et tout les repas. Jamais je ne mange un truc spécial parce que je vais surfer.... Je vais surfer point... Hiver ou été...
Même si je ne suis pas très d'accord avec ce docteur, je trouve très bien que ce sujet soit soulevé....
c'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe... N'est ce pas?
Avatar de l’utilisateur
phiphi
 
Messages: 128
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 21:58
Localisation: sud ouest, à 2 Km des deux epis

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar phiphi » Mer Déc 10, 2008 08:35

zitoune a écrit:Je pense que les thématiques soulevées par Guillaume et phiphi sont deux choses différentes et complémentaires:
- le type et la variété de ce que l'on mange
- la qualité de ces produits

et effectivement il faut essayer d'allier l'un et l'autre.
A mon avis vos deux approches ne sont pas frontales, je prends volontairement un contre exemple:
si je mange tout bio / local mais que je mange que de la viande, je risque d'avoir des carences et en plus de prendre du poids, malgré que ça soit local / bio.
Il faut manger varié & de qualité, mais je crois que la dessus on est tous d'accord

la première étape à mon avis consiste à manger équilibré et ensuite à améliorer la qualité des produits consommés mais dans tous les cas, les deux problématiques ne vont pas l'une sans l'autre :wink:


Tout à fait... Sauf que je pense que quand tu fais l'effort de manger de bon produits, tu te mets dans le même temps à manger plus équilibré.... Et tu manges moins puisque les produits que tu manges sont nourrissant... A mon sens, ce n'est pas "ça" + "àa", mais un tout :wink:
c'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe... N'est ce pas?
Avatar de l’utilisateur
phiphi
 
Messages: 128
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 21:58
Localisation: sud ouest, à 2 Km des deux epis

Alimentation équilibrée chez le surfer, Guillaume Barucq.

Messagepar zitoune » Mer Déc 10, 2008 08:45

phiphi a écrit: A mon sens, ce n'est pas "ça" + "ça", mais un tout :wink:

effectivement :yess:
mais perso je pars de loin sur ces thématiques :flute:
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 13206
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Suivante

Retourner vers Surf, santé et écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron