Vos reflex numériques : matos et techniques

Postez ici vos vidéos, les films que vous avez aimés, vos bouquins recommandés, vos sites web etc

Vos reflex numériques : matos et techniques

Messagepar Tibok » Mar Mar 24, 2009 20:46

Nous avons déjà un excellent sujet, qui a certainement aidé au choix de certains sur les appareils photos aquatiques, j'en appelle aux spécialistes des reflex pour nous en dire plus sur leurs joujous, nous parler un peu de technique, nous conseiller, nous faire découvrir les bons plans, bref nous donner envie de nous jeter à l'eau :file:

Places aux spécialistes !!
Pain grillé repwesent

http://www.surfrepotes.fr
Avatar de l’utilisateur
Tibok
Site Admin
 
Messages: 6491
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 21:52
Localisation: Pessac
Nombre de sessions: 7

Messagepar zitoune » Mar Mar 24, 2009 21:45

:+1: bonne initiative car c'est pas facile de s'y retrouver dans tous ces modèles et tous ces objectifs :oops:
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 14513
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Messagepar Prunel » Mar Mar 24, 2009 22:38

J'inaugure avec mon expérience personnelle. J'étais très heureux d'avoir choisi mes anciens APN avec des modes Manuel, Priorités Ouverture et Vitesse. En effet, ils m'ont permis d'apprendre les bases techniques de la photo, comprendre le rapport temps de pose/ouverture... Et faisaient accessoirement des photos qui me convenaient bien :D

Et un jour, sur ce même forum, Luke-Egan met en vente son Canon 400D... ni une ni deux, je fais le point avec la ministre des finances et c'est parti pour l'univers du reflex (non sans avoir vérifié qu'il s'agissait d'un bon boitier) :youpi:

Ça fait donc un peu plus d'un an que je m'amuse avec mon 400D et que j'ai découvert un monde de précision et de plaisir photographique ! Il y a effectivement un gouffre en terme de qualité d'image dès les premiers clichés (pris pourtant avec l'objectif de base au départ), une rapidité de mise au point et de déclenchement enfin satisfaisante (combien de fois j'ai pesté après l'AF de mes bridges me faisant louper une photo sur le vif) et la possibilité d'augmenter les Isos sans trop de dégâts 8)

J'ai découvert donc à ce moment là l'univers du reflex mais aussi ses travers... L'appareil se compose d'un boitier mais il faut lui mettre un objectif dessus. J'avais au départ un 18-55mm Canon et un 70-300mm Sigma (les chiffres correspondent aux extrêmes du zoom, plus le chiffre est petit et plus la vue sera "grand-angle", plus il est grand plus on se "rapproche" du sujet")...

Et quand on est un Geek, on reste un Geek... :ninja:

Du coup, j'ai entre temps acheté un Canon 50mm f/1.4 (c'est donc une focale fixe avec une grande ouverture : plus le chiffre qui suit le f est petit plus ça ouvre grand car il s'agit d'une fraction de la longueur de focale) pour gouter aux joie de la faible profondeur de champ et d'une grande capacité à capturer la lumière puis un Canon 18-55mm IS pour remplacer avantageusement au niveau du piqué l'objectif de base et gagner au passage la stabilisation optique (car chez Canon, les boitiers ne sont pas stabilisés).
Et comme on ne s'arrête pas en bon chemin j'ai bien l'intention de remplacer à terme le téléobjectif pour un Canon 70-300mm IS (IS=Image Stabilizer donc chez Canon)...

Bref, tout ça pour dire qu'un achat au départ raisonnable entre les mains de quelqu'un de moins raisonnable engendre un coût rapidement important, attention où vous mettez les pieds :lol:
Avatar de l’utilisateur
Prunel
 
Messages: 3057
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 19:04
Localisation: Pessac (33)
Nombre de sessions: 0

Messagepar Psartek » Mar Mar 24, 2009 22:59

Salut,

j'ouvre donc le bal (edit : en fait j'ouvre pas le bal je me suis fait devancer le temps que j'écrive mon roman xD ) en vous parlant de mon E-510 de chez Olympus.

Image

J'ai commencé la photo y a environ 1an en retrouvant le vieil Olympus OM-1 que mon père avait eu au lycée. A l'époque c'était le plus petit reflex au monde (vous noterais que Olympus detient toujours ce record avec le E-420).

Image

C'est donc ce petit bijou qui m'a donné gout à la photo reflex. En effet, je ne connaissait à l'époque que le mode automatique du très mediocre appareil numérique compact de ma mère et j'avais également une très brève expérience de l'argentique avec un compact également. Bref très peu, si ce n'est aucune conaissance photographique. Mais dès les premiers clichés j'ai senti la magie du reflex s'emparer de mon esprit mais aussi de mon corps, c'est à dire que je ne passait plus un instant sans penser à la prochaine fois que pourrais entendre le doux cliquetis du boitier lors du déclenchement et le son si singulier d'une pellicule que l'on recharge manuellement (autant dire que je n'étais guère présent en cours). Ajoutez à ça l'impression de vraiment controler sa prise de vue (exposition, cadrage, ...), surtout l'attente après avoir déposé les tirages (même si maintenant en une heure c'est claqué) qui va de pair avec la deception à leur vision. Tout ça pour dire que la photo reflex c'est autre chose : on fait attention au moindre détail (du moins on essai) comme l'horizon tout penché qui donne l'impression que la mer se vide ou les pieds de vos amis coupés par un mauvais cadrage on essai même de ne plus centrer ses sujets pour donner un dynamique à ses photos (ceci est même accentué en argentique à cause/grace aux pellicules et à leur cout). En bref on essai de donner un sens à ses photos.

Après avoir était piqué par le "Virus Photo" (au passage c'est le nom d'un forum très sympa sur la photo numérique), c'est à dire très vite, je me suis dis que j'allais continuer ce sport qu'est la photographie. J'ai donc, peut-etre à tort, voulu passer au numérique et à ses (nombreux?) avantages (retouche -ça j'adore- ; quantité de photos ; prix (une pellicule et son developpement coute très cher comme vous le savez peut-etre tous déjà)). Je me suis donc mis en quête d'un reflex abordable (eh oui je me le suis payé tout seul 8) ). Après une longue étude du marché et de longues heures à y penser à essayer de trancher sur certains dilème (quelle carte memoire ? quel capteur ? quel marque ? quels objos ? un kit ou pas ?...) j'ai penché vers l'olympus E-510 qui me paraissait complet et d'un prix raisonnable. J'avais donc décidé ce serait lui avec le kit deux objectifs (14-42mm et 40-150mm) pour un prix de environ 700€. Au passage quite à etre dans la démesure je me suis offert une carte compact flash Trancend 133x de ...tenez vous bien ... 16GB ! :youpi:.
Je l'ai choisi en partie parce que Olympus utilise la technologie des capteurs 4/3 (je vous passe l'explication un peu abscon de cette appellation mais ça à un rapport avec la taille d'une pellicule... en gros c'est beaucoup plus petit qu'une pellicule). L'inconvénient de la petite taille de ces capteurs est la faible tolérance ne basse lumière (là aussi je vous passe l'explication mais cette fois c'est parce que j'ai pas compris grand chose :lol: ) son avantage c'est qu'il double la focale des objectifs. En clair prennons le zoom-téléobjectif vendu dans ce kit de focale 40-150mm en plein format (c'est à dire la focale qu'il aurait monté sur un plein format ie : capteur de la taille d'une pellicule) se transforme en un 80-300mm. On a donc ici un zoom assez sympa pour shooter du sport et du surf en particulier, ce qui était j'avou ma motivation première pour acheter ce kit.
Donc sinon en bref il peut monter jusqu'à 1600ISO pour shooter quand la lumière se fait rare, prise de vue de 60sec à 1/4000sec, ecran de 3", LiveView (permet d'utiliser votre reflex comme un compact en prennant des photos avec l'écran et non le viseur), 3im/s en rafale, boitier stabilisé (très utile !!!)...
Théoriquement un beau joujou pour ce prix là...

Passons à la pratique ! Je vous rassure tout de suite c'est un très bon appareil solide, bien conçu compact et relativement léger (pas autant que son petit frère le E-420 mais tout de même). Cependant ce qui sur le papier pourrait sembler etre un avantage ne l'est pas toujours. Par exemple le mode LiveView... et ben j'ai dû m'en servir qu'une ou de fois et en me forçant en plus. ça sert que si ... euh en fait ça sert à rien c'est du gadget ! Bon je suis un peu méchant, ça sert quand tu veux prendre un paysage en photo et que t'es sur ton trépied mais on pourrait aisaiment s'en passer !
Pour la sensibilité ISO (équivalent au ASA en argentique) et ben comme je le dis plus haut le E-510 n'est pas très performant à ce niveau là. En effet là où certains Nikon monte jusqu'à 24000 ISO le miens n'atteint que peniblement les 1600ISO. De plus une des règles à respecter (le plus possible) c'est de ne pas pousser la bête à ses limites... le 1600iso n'est là que pour faire joli sur le papier mais l'utiliser rend pratiquement (je dis bien pratiquement) inutilisable une photo. A partir de 800iso on voit du bruit apparaitre sur la photo et à 1600iso la photo en est recouverte ! le bruit au sens photographique du terme c'est lapparition de plein de petites abérations de couleurs sur la photo des petit pixels rouges bleus ou verts (en argentique on appel ça le grain mais c'est nettement plus joli). Il existe bien sur des logiciel de post traitement qui permette de le réuire mais mieux vaut l'éviter ! Un petit exemple trouvé sur internet (photo non issue d'une de mes prises de vues) :

Image

Le processeur de l'appareil est un peu lent et ne permet pas de prise de vue en rafale rapide. Vous me direz que 3im/s c'est pas mal ... c'est vrai mais je retorquerai que c'est un minimum et que certains appareils chez des concurents comme Canon ou Nikon permettent, dans une gamme de prix similaire (peut-etre un peu supérieure) de shooter à 8 voir 9im/s. Je pense au eos400 de Canon que je suppose capable de ça (à verifier tout de même). Bon bien sur on en veut toujours plus mais moi mes 3im/s je m'en contente grandement et c'est fierement que j'expose ici rien que pour vous mes amis :amour: cette photo dont je suis fier :

Lacanau 19 avril 2008:


En ce qui concerne les objectifs (partie Primordial d'un appareil reflex comme les chaussures au ski on les choisis en premier et après on monte les reste autour) je me suis contenté jusqu'à maintenant des deux zooms vendus dans le kit qui sont de qualité très très acceptable disons le clairement BONNE ! Mais j'ai dans le viseur de mes futurs achats un zoom 70-200mm à ouverture constante (F2.8 pour les puristes) de chez Sigma. Sinon en gros quand vous achetez un objectif faites attention à l'ouverture du diphragme (plus ça ouvre grand mieux c'est et c'est encore mieux si ça l'est sur toute la plage focale car parfois, sur la plupart des zooms de qualité moyenne, l'ouverture se réduit à mesure que l'on zoom ce qui peut être préjudiciable en basse luminosité) et privilégiez les focales fixes. Vous allez me dire : "pourquoi privilégier une focale fixe (souvent plus chère) alors qu'on peut avoir un zoom ?" Simplement parceque leur qualité est nettement meilleure et que en photo c'est comme en surf il faut savoir utiliser ses jambes !

Bon pour résumer sur mon appareil ... j'en suis délicieusement content, il me ravi à chaque shoot un peu plus. Cependant cela reste un appareil d'entrée de gamme et donc il n'a pas la qualité et le raffinement d'un appareil pro comme le Canon Eos1dsIII ou le Nikon D3 ou encore le E-3 de chez Olympus. Maintenant cet appareil comblerai beaucoup de photographes agéris ou non.

Pour définitivement finir cet article je poste une photo prise à Lacanau toujours cette fois au mois de février 2009 lors de la parfaite journée du 14 ... celle là aussi j'en suis fier

Image

Bon j'espère avoir bien inauguré cet article. j'espère aussi avoir été clair tout du long et de n'avoir paumé personne. Dans le cas contraire je repondrai à n'importe quelle question et surtout préciserai n'importe quel point.
En tout cas ça m'as fait plaisir de raconter un peu ma vie ! :D
Avatar de l’utilisateur
Psartek
 
Messages: 48
Enregistré le: Jeu Juin 19, 2008 17:38
Localisation: Bordeaux
Nombre de sessions: 7

Messagepar Mowgli » Mer Mar 25, 2009 00:46

Psartek a écrit:Bon j'espère avoir bien inauguré cet article. j'espère aussi avoir été clair tout du long et de n'avoir paumé personne. Dans le cas contraire je repondrai à n'importe quelle question et surtout préciserai n'importe quel point.
En tout cas ça m'as fait plaisir de raconter un peu ma vie ! :D


euh.... :|
Enfin ça a l'air de se tenir :army:
En tout cas il me tarde que tu me prenes au fond du tube comme ce rampant :D

Pi moi aussi j'y pense à investir dans un reflex... mais y a trop de choses dans lesquelles je veux mettre des sous sous.

Et sujet bien intéréssant, je sens que je vais pas être le seul a en apprendre sur ces beaux objets :youpi:
I read somewhere... how important it is in life not necessarily to be strong... but to feel strong.
Avatar de l’utilisateur
Mowgli
 
Messages: 1541
Enregistré le: Lun Fév 25, 2008 11:55
Localisation: Bordeaux, Cambridge

Messagepar zitoune » Mer Mar 25, 2009 07:22

Merci Psartek et Prunel pour le détail de vos interventions :o
Avatar de l’utilisateur
zitoune
Site Admin
 
Messages: 14513
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 22:34
Localisation: Un peu loin des vagues, mais ça va revenir !

Messagepar Prunel » Mer Mar 25, 2009 07:40

Psartek a écrit:Le processeur de l'appareil est un peu lent et ne permet pas de prise de vue en rafale rapide. Vous me direz que 3im/s c'est pas mal ... c'est vrai mais je retorquerai que c'est un minimum et que certains appareils chez des concurents comme Canon ou Nikon permettent, dans une gamme de prix similaire (peut-etre un peu supérieure) de shooter à 8 voir 9im/s. Je pense au eos400 de Canon que je suppose capable de ça (à verifier tout de même).

Le 400D est limité également à 3 img/s :wink: (3,5img/s de mémoire pour un 450D), il faut monter en gamme chez Canon vers les 40D ou 50D pour avoir 6 img/s...

Bon avec tout ça, vous aller en avoir assez à lire pour quelques temps, on reviendra plus tard pour détailler un peu la technique après avoir donné nos expériences personnelles :D
Avatar de l’utilisateur
Prunel
 
Messages: 3057
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 19:04
Localisation: Pessac (33)
Nombre de sessions: 0

Messagepar Tibok » Mer Mar 25, 2009 08:17

Wahou, merci pour ces premières réponses :yess:
Même si je suis un peu perdu avec ces histoires de focale, d'ouverture, de vitesse, ... :sos:

Faut dire que je pars de loin car mes connaissances s'arretent aux Mpix dans le domaine de la photo numérique :flute: C'est dire...
Pain grillé repwesent

http://www.surfrepotes.fr
Avatar de l’utilisateur
Tibok
Site Admin
 
Messages: 6491
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 21:52
Localisation: Pessac
Nombre de sessions: 7

Messagepar surfinggil » Mer Mar 25, 2009 08:31

Tibok a écrit:Wahou, merci pour ces premières réponses
Même si je suis un peu perdu avec ces histoires de focale, d'ouverture, de vitesse, ...

Faut dire que je pars de loin car mes connaissances s'arretent aux Mpix dans le domaine de la photo numérique :flute: C'est dire...


:+1: , et puis comme je suis une peu :blonde: je vais relire calmement, mais il est vrai que je trouve souvent que mes photos numériques manquent de relief, elles sont bien mais pas belle en fin de compte :fufu:
Et surtout n'oubliez pas que le swell et le cognac soient avec vous!!!
Avatar de l’utilisateur
surfinggil
 
Messages: 1137
Enregistré le: Mar Juin 03, 2008 15:38
Localisation: Jonzac
Nombre de sessions: 18

Messagepar birch » Mer Mar 25, 2009 09:06

Tibok a écrit:Wahou, merci pour ces premières réponses :yess:
Même si je suis un peu perdu avec ces histoires de focale, d'ouverture, de vitesse, ... :sos:

Faut dire que je pars de loin car mes connaissances s'arretent aux Mpix dans le domaine de la photo numérique :flute: C'est dire...


L'avantage avec le reflex c'est que comme de toute façon des gammes complètes d'objectifs existe pour tous les boitiers, tu peux acheter un kit de base, apprendre gentiment, et ensuite dépenser encore un peu plus d'argent après pour l'objectifs de tes rêves qui correspondra à tes envies de sujet... :wink:

Pour ma part, et après un pose dans le réflex de plus de 10ans (j'ai fait réflex argentique - bridge numérique - reflex numérique) je me suis fait plaisir et j'ai acheté un réflex numérique, le canon 450D. Ben déjà quel régal de retrouver un réflex! Comme dis plus haut, la rapidité est incomparable. Le mode rafale est effectivement limité à 3.5i/s par contre.

Je ne pense pas faire une review de l'appareil dans le sens ou plein de sites le font de manières beaucoup plus abouti que moi (par exemple dpreview.com). En fait je pense que chaque boitier est bon, mais pas forcément adapté aux désirs de tout le monde. Par exemple chez Canon (j’ai pris cette marque car je possédais déjà quelques objectifs) pour monter à une cadence plus élevée en mode rafale, il faut passer à une gamme supérieure. Mais le segment supérieur présente des boitiers beaucoup plus volumineux, en perdant quelques fonctions point and shoot des entrées de gamme. J’ai également longuement hésité avec un Sony qui possède la stabilisation d’image dans le boitier au lieu de l’avoir dans l’objectif, mais d’autres petits points ne me satisfaisaient pas (informations dans le viseur, par exemple).

Je conseil à beaucoup d’amateur de photo de tester un entrée de gamme réflex. Sans parler de qualité de photo (qui est souvent impressionnante avec des compacts) le réflex permet de jouer sur plein de réglages de façon assez didactique. On peut par exemple faire du bracketing sur la correction d’exposition (en fait l’appareil prend trois photos en rafale avec différentes résultats de luminosité), prendre des photos en raw (sans modification d’image, pour pouvoir tout faire sur photoshop), intervenir rapidement sur plein de paramètres de prise de vue et donc prendre plein de fois la même photos avec des réglages différents et comprendre comment arriver à un rendu voulu.

Bref si c’est votre premier achat de réflex je vous conseil de passer vraiment du temps sur les sites de tests de photos et de bien identifier vos envies de prise de vue pour acheter l’appareil qui vous correspondra le mieux.

http://www.dpreview.com
http://www.digitalcamerainfo.com

(Pour les anglophones, désolé)
Modifié en dernier par birch le Mer Mar 25, 2009 12:31, modifié 1 fois.
birch
 
Messages: 44
Enregistré le: Ven Jan 09, 2009 11:32

Messagepar Prunel » Mer Mar 25, 2009 12:09

Tibok a écrit:Wahou, merci pour ces premières réponses :yess:
Même si je suis un peu perdu avec ces histoires de focale, d'ouverture, de vitesse, ... :sos:

Faut dire que je pars de loin car mes connaissances s'arretent aux Mpix dans le domaine de la photo numérique :flute: C'est dire...

J'essaierai de décrire un peu tout ça dès que j'ai un peu de temps :wink:
Avatar de l’utilisateur
Prunel
 
Messages: 3057
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 19:04
Localisation: Pessac (33)
Nombre de sessions: 0

Messagepar Psartek » Mer Mar 25, 2009 14:01

Prunel a écrit:Le 400D est limité également à 3 img/s :wink: (3,5img/s de mémoire pour un 450D), il faut monter en gamme chez Canon vers les 40D ou 50D pour avoir 6 img/s...


Autant pour moi j'ai confondu 400D et 40D :oops: et j'ai surtout un peu exagéré :oops: :oops:

n'hésitez pas à aller sur des forum de photo il y a souvent des articles explicatifs sur "comment bien exposer une photo" "quest ce que la longueur focale" etc. Car c'est vrai que la technique photo est un sujet extrêmement vaste où l'on peut se perdre facilement.
Avatar de l’utilisateur
Psartek
 
Messages: 48
Enregistré le: Jeu Juin 19, 2008 17:38
Localisation: Bordeaux
Nombre de sessions: 7

Messagepar Prunel » Mer Mar 25, 2009 21:30

Bon alors, je vais tenter une explication simple sur un des aspects les plus simples : la longueur de focale :fish:

Il s’agit en fait du ou des chiffres suivis de « mm » sur un objectif.
Exemple : Canon 18-55 mm

Image
En gros, il s’agit de la distance entre le capteur et le centre de l’objectif. Ces chiffres caractérisent le « degré » de rapprochement du sujet sur la photo...

Pour s’y retrouver :

- plus la longueur de focale est petite, plus les objets sembleront éloignés et l’angle de vue large (effet grand-angle),
Exemple à 18 mm (sur APS-C) :
Image

- plus elle est grande, plus les objets apparaitront proche et l’angle de vue étroit (effet téléobjectif).
Exemple à 55 mm (sur APS-C) :
Image
(aucune recherche artistique dans ces photos d'exemple et la différence de couleur vient de l’utilisation du flash, à 21h, il fait sombre chez moi et la stabilisation n'était suffisante que pour la première, mais c’est un autre sujet...) :oops:

On peut regrouper les longueurs de focale par « type » :
- de 10 à 24 mm = ultra-grand-angle,
- de 24 à 35 mm = grand-angle,
- de 35 à 70 mm = focale standard,
- supérieur à 70 mm = téléobjectif.

Mais comme ça serait trop simple si c’était pas plus compliqué, il s’avère que tous ces chiffres sont valables en équivalent 24x36, c'est-à-dire comme sur un reflex professionnel ou un reflex argentique... :camion:

C’est pour ça que j’ai rajouté (sur APS-C) plus haut.
Le capteur des reflex numériques amateurs étant plus petit qu’une pellicule, il faut multiplier la longueur de focale lu sur l’objectif pour connaitre l’équivalent obtenu. :flute:
Voilà les coefficients pour les principales marques :
Canon = x1,6
Nikon = x1,5
Olympus = x2
Pentax = x1,5
Sony = x1,5

Pour en revenir à l’exemple de mon 18-55 mm monté sur un Canon :
18x1,6 – 55x1,6 soit environ 29-88 mm.

Un 70-200 mm, pour sa part, devient donc :
112-320 mm chez Canon,
105-300 mm chez Nikon, Pentax et Sony,
140-400 mm chez Olympus.

Prochain épisode : le couple vitesse d’obturation/ouverture

PS : si vous relevez des erreurs, n'hésitez surtout à pas à les rectifier :wink:
Avatar de l’utilisateur
Prunel
 
Messages: 3057
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 19:04
Localisation: Pessac (33)
Nombre de sessions: 0

Messagepar Tibok » Jeu Mar 26, 2009 10:27

:yess: Merci je commence à y voir plus clair, vivement la suite :fufu:
Pain grillé repwesent

http://www.surfrepotes.fr
Avatar de l’utilisateur
Tibok
Site Admin
 
Messages: 6491
Enregistré le: Lun Déc 03, 2007 21:52
Localisation: Pessac
Nombre de sessions: 7

Messagepar Prunel » Jeu Mar 26, 2009 23:19

Comme ça va être un peu long d’expliquer la vitesse d’obturation, l’ouverture et leur rapport, je continue d’abord par les caractéristiques techniques des boîtiers.

Le plus simple, je pense, est de détailler une fiche technique choisie au hasard :fufu:
...celle du Canon 50D :amour:

- Capteur : CMOS 15,1 Mpix (15,5 Mpix au total), format 3:2 (22,3 x 14,9 mm)

Le capteur est l’équivalent de la bonne vieille pellicule. Le nombre de pixels qu’il contient est devenu un important instrument marketing. Je crois qu’il ne faut pas trop focaliser dessus ce nombre car dès qu’on a 8 à 10 Millions de pixels, on peut imprimer en A3 alors à moins de vouloir faire des posters à tout va... Cependant, il ne faut pas écarter le fait qu’avec plus de pixels, on peut réaliser un recadrage plus serré et du coup un zoom numérique plus conséquent.
Le format est généralement de 3/2 dans les reflex numériques (format photo traditionnel de 10x15 cm) mais Olympus notamment utilise des capteurs au format 4/3 (comme les APN compacts, l’image a le même format qu’un écran informatique, enfin les anciens...).
La taille du capteur, elle influe directement sur la qualité de l’image et la propension à gérer plus ou moins bien le bruit numérique (plus il est grand moins il y a de bruit car chaque pixel est plus gros et capte mieux la lumière, en général...). Les appareils amateurs sont donc au format APS-C qui comme vous le voyez est plus petit que le fameux 24x36 (36 x 24 mm) des argentiques et des reflex full-frame (appareils bien plus chers). C’est, comme je le disais plus haut, ce qui implique un coefficient multiplicateur aux objectif montés sur le boitier.

Voilà trois tailles de capteur :
Image

- Monture : baïonnette EF/EF-S, coefficient multiplicateur de focale égal à 1,6x

Il s’agit en fait du format de l’arrière des objectifs qui se montent sur le reflex. Un objectif Canon ne se monte donc pas sur un reflex Sony...
Il semble qu’il existe tout de même des bagues d’adaptation mais je crois qu’elles font perdre systématiquement tous les automatismes (AutoFocus, enregistrement des caractéristiques de l’objectif,...).
C’est du coup un élément non négligeable dans le choix d’une marque et ce qui m’a convaincu (en plus de l’opportunité de prendre celui de Luke) d’avoir un Canon pour le parc d’objectifs très important et le nombre de possesseurs et donc d’objectifs d’occasion (ce qui doit être la même chose pour Nikon...)

Exemple de baïonnette Canon (c’est la partie en métal gris) sur le boitier
Image

...et sur l’objectif
Image

- Stabilisation : non

On parle là de la stabilisation du capteur, sur le boitier donc. Le but bien connu maintenant est de permettre d’éviter le flou de bougé du photographe. J’en dirai plus lorsque j’aurai le courage de parler de la vitesse d’obturation et de l’ouverture.
Certaines marques ont donc fait le choix d’intégrer la stabilisation au boitier (Pentax, Sony, je ne sais pas pour Olympus) et d’autres ont choisi de l’intégrer aux objectifs (Canon, Nikon).
Du coup, si elle est intégrée, tous vos objectifs seront « stabilisés » alors qu’il faudra acquérir des objectifs stabilisés (souvent plus cher que leur équivalent non stabilisés) pour en profiter si elle n’est pas intégrée.

- Antipoussière : oui, par vibration du filtre passe-bas

Depuis quelques temps, les fabricants ont équipés leurs appareils de techniques destinées à éviter que des poussières ne restent sur le capteur apparaissant alors sur les photos. En effet, les objectifs étant interchangeable, la chambre où se situe le capteur n’est pas étanche et est exposée directement lors du changement d’objectif.
Le plus souvent, le capteur est protégé par un matériau antistatique et vibre à l’allumage et à l’extinction de l’appareil ou à la demande pour faire « tomber » les poussières.
Je ne crois pas qu’il existe de technique parfaite, notamment pour les poussières grasses plus collantes. Il est donc nécessaire de temps en temps, à l’apparition de poussières sur les images, de nettoyer le capteur (il semblerait que la technique de nettoyage avec une plume soit la moins risquée).
Mais la prévention reste bien sur la meilleure alliée : il faut entre autre éviter de changer d’objectif en pleine tempête de sable :lol:

Exemple de poussières :
Image

- Viseur : optique, pentaprisme (champ couvert 95%, grossissement de 0,95x)

Voilà un point important à mon sens pour un reflex et ce qui en fait sa particularité : la visée qui « passe » à travers l’objectif.
Tout d’abord, toutes les visées ne se valent pas, à l’inverse de l’exemple du 50D, le 400D n’a qu’un pentamiroir et un grossissement de 0,8x. Résultat : la visée est moins lumineuse (qu’un pentaprisme) et surtout, l’image est plus petite.

Exemple de différents grossissements


Pour le champ, il est équivalent et se situe à 95% ce qui signifie que l’image dans le viseur est légèrement plus petite que ce qui sera photographié.

On voit donc ce qu’on photographie avec les inconvénients qui en découlent... La première surprise en venant d’un bridge est que sur un écran LCD, on voit l’image avec l’exposition et la balance des blancs choisis avant la prise de vue, ici il faut « deviner » ce que ça va donner (on ne le voit sur l’écran qu’une fois la photo capturée)...

- Visée écran LCD : oui

...enfin presque (pour l’impossibilité de voir sur écran avant la prise de vue) car maintenant, la plupart des appareils proposent la visée sur écran que je ne connais pas. Il semble toutefois que la mise au point soit plus lente.

Image

- Écran : 3 pouces (7,6 cm de diagonale), 920 000 points, luminosité réglable sur 7 niveaux

Il est plutôt important car il permet de vérifier la qualité et la netteté de la photo prise et aussi de faire un premier tri si la carte mémoire est pleine. La taille et une bonne indication mais le nombre de pixels a ici son importance pour afficher une image bien définie.

Image

- Mise au point : TTL-CT-SIR par capteur CMOS, 9 collimateurs AF de type croisé (collimateurs centraux opérationnels à f/2,8). Mise au point par détection de contraste en mode visée directe

Voilà un des bonheurs du reflex, la rapidité de mise au point (lié tout de même en partie à l’objectif utilisé, il faudra parler de la technique des objectifs du coup...). L’autofocus se fait sur des collimateurs que l’on peut choisir suivant la zone de la photo que l’on veut avoir nette.
Un grand nombre de collimateurs est confortable, mais leur bon placement, notamment sur le croisement des lignes de tiers (là c’est une explication sur les astuces photo qu’il faut) est préférable.

Exemple sur le 50D
Image

Le détail sur le type de collimateur est intéressant : les collimateurs croisés sont plus performants que les collimateurs linéiques (en ligne) car l’AF utilise le contraste pour la mise au point et comparer le contraste sur 2 ligne croisées est plus performant.

- Modes autofocus : AI Focus, One-Shot, Servo Ai, manuel

Il existe différents modes pour la mise au point (chez Canon, mais ça doit être chez tous les autres pareil je suppose).
D’un côté la mise au point manuel en tournant la bague de mise au point sur l’objectif (on a alors intérêt à avoir un viseur avec un bon grossissement), de l’autre l’autofocus.
Chez Canon, le One-shot permet la mise au point lors du demi-déclenchement (par défaut) utile pour recadrer par exemple, AI-Servo fait la mise au point en continue tant que le déclencheur est à mi-course (utile pour suivre un sujet en mouvement comme les surfers) et l’AI-Focus est un peu la combinaison des deux (l’appareil gère la mise au point s’il détecte un mouvement du sujet).
C’est donc à choisir suivant ce que l’on veut photographier et la technique que l'on aime utiliser.

- Mesures d'exposition : Mesure TTL pleine ouverture sur 35 segments. Mesure évaluative (couplée à n'importe quel collimateur AF), mesure partielle (environ 9% du viseur, au centre), mesure spot (environ 3,8% du viseur, au centre), mesure moyenne à prédominance centrale

C’est la méthode qu’utilise l’appareil pour calculer l’exposition (« la luminosité ») à appliquer à la prise de vue. Selon le mode choisi, il fait une « moyenne » sur toute l’image, où il ne tient compte que d’une partie de l’image plus ou moins grande.

- Modes d'exposition : Auto, auto créatif, portrait, paysage, prise de vues rapprochée, sport, portrait de nuit, flash débrayé, programme, priorité à la vitesse, priorité à l'ouverture, manuel, priorité à la profondeur de champ, personnalisé (x2)

C’est la petite roulette qui permet de quitter le mode tout auto où l’appareil choisi tout pour vous vers des modes semi-auto voir entièrement manuel (sur le dessus à droite de l'exemple ci-dessous).
Image

- Vitesse d'obturation : 30 - 1/8000 s, pose B, synchro flash 1/250 s

Je détaillerai plus tard pourquoi ça se règle mais ce paramètre indique que l’on peut aller de 30s à 1/8000 s.
La pose B permet de dépasser les 30s (en maintenant le déclencheur appuyé ou avec une télécommande en effectuant un premier déclenchement pour lancer la prise de vue et un second pour la clôturer).
La synchro flash indique la vitesse maximale de prise de vue au flash interne.

- Motorisation : 6,3 i/s sur 90 vues JPeg ou 16 vues Raw (CR2)

C’est le nombre de photos prisent par seconde et au maximum sur une rafale (forcément très intéressant en surf :wink: )

- Sensibilité ISO : AUTO, 100-3200 ISO par incrément de 1/3 IL, mode H1 : 6400 ISOn, H2 : 12800 ISO

Je détaillerai également la sensibilité mais il est intéressant de pouvoir atteindre de haut Isos et encore plus de les atteindre sans trop détériorer la qualité d’image (hausse du bruit numérique en augmentant cette valeur).

- Mémoire : 1 emplacement Compact Flash compatible UDMA

Suivant les marques, le type de mémoire peut-être différent.

- Format image : Raw : RAW, sRAW1, sRAW2 (14 bits, Canon original RAW 2ème édition), Raw + JPeg, JPeg : 4752 x 3168 pixels

Ce sont les formats informatiques d’enregistrement des fichiers sur la carte et la résolution maxi.
Les RAW sont des fichiers bruts de capteurs qu’il faudra développer pour les afficher sur tous les postes. Leur intérêt est notamment d’être codé sur plus de 8 bits (cas des JPEG) et de permettre un meilleur post-traitement avec un logiciel de retouche photo.

- Alimentation : Batterie Li-ion rechargeable BP-511A

Là tout le monde a compris je pense...

- Flash : oui, intégré. Nombre guide 13 (100 ISO, m)

Et oui, certains reflex n’ont pas de flash. Il est possible aussi d’ajouter un flash type cobra mais je n’y connais absolument rien donc j’en dirais pas plus.
Pour le nombre guide, plus il est grand plus le flash est puissant. C’est en fait une multiplication de l’ouverture et de la distance avec le sujet.
Exemple : si on ouvre à f/2 (que j’expliquerai plus tard), le sujet peut être situé à 6,5m pour 100 Iso.

- Connexion : USB 2, mini-HDMI, sortie vidéo, télécommande, synchro sync

Là ça semble clair, la synchro sync c’est pour brancher d’autres flash il me semble.

- Dimensions : 145,5 x 107,8 x 73,5 mm

- Poids : 856 g (avec batterie, carte, courroie)


Dimensions et poids ne sont pas à négliger d’autant plus que les objectifs peuvent être assez légers comme très lourds. Certains préfèreront des « petits » reflex d’autres des plus grands et plus lourds, c’est à prendre en main en magasin à mon avis pour se faire une idée.
Mais autour du coup ou dans le sac, c’est toujours vite lourd et encombrant...

- Logiciels : ZoomBrowser EX / ImageBrowser, Digital Photo Professional, PhotoStitch, EOS Utility (incluant Remote Capture, WFT utility*, Original Data Security Tools*), Picture Style Editor

Les appareils sont souvent livrés avec une ribambelle de logiciels, j’avoue rarement les utiliser si ce n’est, chez Canon, celui qui permet de piloter le boitier depuis un PC.

Bon j'ai du faire à peu près le tour et finalement c'est assez long aussi :oops:
Avatar de l’utilisateur
Prunel
 
Messages: 3057
Enregistré le: Mar Déc 04, 2007 19:04
Localisation: Pessac (33)
Nombre de sessions: 0

Suivante

Retourner vers Médiathèque

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités